Remise en question

6 Avr

Si tu as suivi les derniers évènements, normalement tu sais de quoi je vais parler ici. Oui, depuis 2 jours, j’ai le cerveau qui tourne à plein régime (si tu dis que ça change de d’habitude, je t’aime plus).

Je sais que c’est con, que j’aime ce que je fais. Qu’en général ça se passe bien. Que la plupart du temps je rentre avec le sourire.

 

Mais il a suffit d’une matinée. Une matinée pour tout remettre en question.

Mercredi après-midi, j’étais prête à tout plaquer. Mais vos messages m’ont un peu apaisée, à me rappeler que je ne suis pas (totalement) inutile (et accessoirement, j’ai des factures à payer).

Mais alors, pourquoi une matinée exécrable efface tous les bons jours ? Si je faisais une liste des + et des -, le positif devrait l’emporter. Et pourtant… tout ce que je retiens, ce sont ces trois heures avec des élèves odieux, où je me suis sentie complètement dépassée, inutile, absolument pas soutenue. Ce qui me fait peur, c’est que je n’arrive pas à me raisonner, à me dire que c’était exceptionnel, qu’en général, les cours se passent bien. En fait, c’est plutôt l’inverse qui tourne en boucle dans ma tête. Que ça ne va pas aller en s’arrangeant, que les élèves vont être de pire en pire au fil des années. Je me dis qu’avec l’expérience, je saurai quoi faire, comme réagir, mais eux aussi évolueront, et deviendront encore plus vicieux et méchants.

 

Ce qui fait que depuis la fin des cours mercredi, je m’interroge. Suis-je vraiment faite pour ce boulot ? Si oui, pourquoi ça se passe mal ? Qu’est-ce que je pourrais faire pour y remédier ? Si non, je fais quoi ? Je change, mais pour faire quoi à la place ? Parce qu’il est hors de question que je me rende malade pour des idiots qui ne le méritent pas. Je vais pas laisser des petits cons insolents me bousiller la santé. Et malheureusement, c’est ce que je fais quand, comme ici, les choses m’atteignent.

Moi qui attendais impatiemment la fin de l’année pour en finir avec les segpa, j’en arrive à me dire que finalement, ça serait peut-être une bonne solution pour moi de continuer avec eux. Alors oui, il faut être honnête, c’est clair qu’intellectuellement, c’est pas ça. Faire des multiplications et des divisions de tête, je sature. Il faut les materner en permanence, leur dire de sortir leur cahier, d’écrire en bleu ou en vert… beaucoup sont (très) limités, mais pour la plupart, ils n’y sont pas pour grand-chose. Ils font avec les moyens qu’ils ont. Au moins, ils sont (à peu près) polis et respectueux. Ils font (à peu près) ce que je leur demande, et même si ça ne leur plait pas, au moins ils m’envoient pas bouler. Parfois même, on rigole ensemble. Oui bon ok, je le dis, je les aime beaucoup, je m’y suis attachée. Alors si la segpa c’est ce qui me permet de renter chez moi relativement saine d’esprit, pourquoi pas recommencer l‘année prochaine ? Et la stimulation intellectuelle, je peux la trouver ailleurs.

 

Bref, je suis en plein confusion. Tout ça a cause de quelques crétins. Je me mettrais des claques de me laisser déstabiliser aussi facilement. Heureusement, je vais pouvoir profiter d’un long week-end, faire le point, avant les vacances qui arrivent bientôt et qui, je croise les doigts, me permettront de me vider complètement la tête.

J’aurais aimé pouvoir en parler à mes parents, parce qu’ils sont dans le métier et leur expérience m’aurait été bénéfique. Malheureusement, je sais que je ne le ferais pas. Parce qu’ils ne supportent pas que j’exprime mes doutes. Pour eux, douter, ça veut dire que c’est certain que j’arrête. Alors ils vont s’énerver, m’engueuler parce qu’ils trouvent que je ne suis pas une fille stable. Et puis les segpa, c’est pas assez gratifiant pour la Reine Mère. Ça va une année, mais je vais pas perdre plus de temps avec eux. Elle ne comprend pas pourquoi je n’enseigne pas à des bts par exemple. Ça doit être moins honteux vis-à-vis de ses copines je suppose. Moi je vais me sentir mal, et je vais repartir frustrée et fâchée. Ça ne ferait pas avancer la réflexion. Et c’est bien dommage.

 

Publicités

12 Réponses to “Remise en question”

  1. unicks 6 avril 2012 à 08:43 #

    ah oui, c’est dommage que tes parents ne te soutiennent pas plus que ça…

    et t’as pas des collègues avec qui tu pourrais échanger?

    • la fée tatouée 6 avril 2012 à 12:35 #

      oui je trouve ça dommage aussi. alors qu’ils pourraient me rassurer, ou me donner des idées, ils se braquent parce qu’ils pensent que je vais tout lâcher, juste parce que j’ai des doutes. c’est con mais c’est comme ça.
      sinon, oui, j’avais pensé à Bob le bricoleur, mais je sais pas. en fait, j’ai peur de passer pour une idiote et j’ose pas lui en parler. je verrai après ce weekend si ça va mieux. sinon je trouverai du temps la semaine prochaine pour aborder le sujet.

  2. louisette58 6 avril 2012 à 10:14 #

    Il y a une phrase toute prête que les profs servent à tour de bras et qui m’a toujours énervée quant mon Grand était au collège et qui m’énerve encore plus quant mon petit l’entend dès la primaire, c’est : « que vous travaillez ou non, je m’en fiche ça ne changera pas mon salaire à la fin du mois !!! » Depuis que je lis ton point de vu disons que je comprends un tout petit peu mieux pourquoi . Mais pitié si tu te sens plus utile avec les segpa il ni a vraiment pas de honte à avoir et si la Reine mère se sent humiliée vis à vis de ses copines, ben c’est son problème pas le tien !

    • la fée tatouée 6 avril 2012 à 12:42 #

      la phrase que tu dis, c’est comme « moi je m’en fous, je l’ai déjà mon bac ». j’ai toujours trouvé ça con aussi. ça sert strictement à rien, ça braque encore plus l’élève. je comprends l’idée, c’est clair qu’il y a des jours où on se sent impuissant, on baisse les bras, mais la phrase est super maladroite.
      maintenant concernant la Reine Mère, je m’en fous un peu de son avis. j’ai essayé de lui expliquer que je choisis pas les classes que j’ai, mais elle s’évertue à faire celle qui comprend pas. alors qu’elle connait le système, elle est passée par là aussi. en plus, je me vois pas enseigner à des bts, je me sens pas assez rodée pour ça. je préfère me faire la main sur des petits, c’est plus rassurant (hors contexte, cette phrase pourrait me faire passer pour une grosse perverse). maintenant, je sais que je peux apporter aux élèves en segpa, donc je me sens pas du tout honteuse.

  3. thalie1975 7 avril 2012 à 09:56 #

    je pense que l’on doute tous dans la vie selon les évènements qui nous arrivent, les doutes permettent aussi d’avancer. n’étant pas prof, je ne peux pas te conseiller ceci ou cela. la seule chose que je peux te dire c’est de faire ce qui te fait plaisir avant tout, et de te protéger face aux élèves les plus insupportables. imagine un parapluie au-dessus de ta tête pour que que les choses coulent sur toi sans t’atteindre… oui, plus simple à dire qu’à faire. courage. gros bisous

    • la fée tatouée 8 avril 2012 à 11:48 #

      merce encore !
      le plus important, c’est d’agir, ne pas rester dans le doute. bien sur que tout le monde doute, mais il ne faut pas rester paralysé. mais c’est parfois difficile..

  4. agoaye 7 avril 2012 à 15:46 #

    Je trouve que ce serait une bonne idée que tu en parles à Bob le bricoleur… Crois-moi, avoir un allié au taff c’est une bonne chose (regarde néo-div et moi, ça change ma vie…)

    • la fée tatouée 8 avril 2012 à 11:58 #

      oui, je me dis que ça serait bien mais je me sens con. en fait j’ose pas parce que dans ma tête ça voudrait dire que je m’en sors pas, ça serait comme un aveu de faiblesse et j’ai horreur de ça.

      • agoaye 8 avril 2012 à 12:24 #

        Trop d’orgueil ne permet jamais d’avancer, au contraire (et crois-moi je suis pareille)… Là t’as juste besoin d’un coup de pouce, et de rien de plus !
        Donc non, ce ne sera pas un aveu de faiblesse. Par contre si tu ne le fais pas alors que t’en as envie ce sera un aveu de connerie :))

        • la fée tatouée 8 avril 2012 à 18:13 #

          malheureusement la connerie ça me connait bien ! 🙂
          sinon, oui je pense aller lui parler, reste plus qu’à trouver quand..

  5. latrentainequelleaubaine 8 avril 2012 à 10:03 #

    Fais ce que tu as envie de faire, en parlant avec tes amies ou sur ce blog, tu finiras bien par le savoir. Mais n’écoute que ton coeur sinon c’est la merde (si si ^^)

    • la fée tatouée 8 avril 2012 à 12:01 #

      c’est sur que ça aide d’en parler. ça permet de mettre des mots sur ce qu’on ressent, de pas ressasser et d’avoir des avis différents. c’est toujours positif, même si comme tu dis, la décision m’appartient.

oh oui, pintade avec moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :