Archive | Loisirs RSS feed for this section

Les acteurs qu’on aimerait bien voir plus souvent (et si possible torse nu) #2

5 Nov

Chose promise, chose due ! Et puis je me disais que c’était le bon moment, avec le froid, la pluie tout ça, ça mettrait un peu de joie.

 

Je te rappelle le principe. Je te mets des photos de beaux mecs (et si possible où ils sont torse nu) (mais j’en trouve pas toujours) que j’ai découvert dans des séries. Des seconds rôles qu’on voit pas assez souvent et donc que je voulais mettre en avant.

Ils se trouvent que certains jouent aussi dans quelques films, mais comme là aussi ce sont des personnages annexes, on va dire que ça rentre dans les critères.

De toute façon, c’est moi qui fais les règles, donc je m’en arrange comme je veux. Et quelque chose me dit que tu ne vas pas trop t’en plaindre.

 

Nicholas Gonzalez

Découvert dans Off the map, en producteur de coca.

 

 

Marc blucas

Qui ne se rappelle pas du chéri robot de Buffy ? et vu récemment dans Castle aussi.

 

 

♥ Eric Winter

Vu en pasteur gay dans Brothers & Sisters, et en agent du fbi dans Mentalist.

 

 

David sutcliffe

Vu en chéri d’Addisson dans Private Pratice

 

James Badge Dale

Découvert dans 24 heures chrono.

 

Petit bonus : Stephen Amell.

Je l’ai découvert la semaine dernière dans Private Practice, et j’ai fait wouaaaaahh !

Bon, techniquement il rentre pas dans les critères parce qu’il vient d’avoir sa propre série (Arrow), mais bon, voilà, il a fait 5 épisodes, elle n’est pas sortie en France encore mais bon merde quoi, ça aurait vraiment été dommage de s’en priver non ?

 

Les acteurs qu’on aimerait bien voir plus souvent (et si possible torse nu)

8 Oct

Un petit article histoire de bien commencer la semaine, parce qu’il devrait y avoir des articles à venir moins rigolos.

 

À la base, je voulais parler d’acteurs de séries, mais il se trouve qu’en effectuant un travail de recherche approfondi et minutieux (façon polie et sérieuse de dire que je bave devant google images), j’ai réalisé que certains apparaissaient dans des films. C’est pas grave ! Ils rentrent quand même dans les critères puisque moi, je les ai découvert pour la première fois dans une série.

 

Tu vas me dire, quels sont les critères ?

Ben c’est facile. Il faut qu’ils soient plutôt canons. Voilà. Je ne peux pas faire plus simple.

Pour en revenir à mon idée de base, je voulais parler des acteurs qui passent de séries en séries. On les y voit, le temps d’un ou deux épisodes. Bon allez, cinq ça marche aussi. Ce que je veux dire c’est qu’ils n’ont pas une série à eux, où ce sont eux les stars. Tout ça pour dire que ce sont des mecs qu’on ne voit pas assez et c’est bien dommage !

En fait, c’était surtout un énorme prétexte pour mettre des photos de beaux gosses. Parce que tu vois, moi je serais scénariste/productrice ou je ne sais pas quoi, je peux te dire que tu m’entendrais régulièrement dire un truc du genre que là pour l’histoire, il faut un mec à moitié nu. C’est indispensable à la compréhension de l’intrigue.

 

Petite précision quand même.

Étant un peu larguée sur les séries actuelles, il se peut que les hommes de la liste ci-dessous soient visibles actuellement. Pas la peine de faire ta crâneuse que toi tu sais et de me conspuer dans les commentaires. Tu t’es rincée l’œil comme les autres, c’est bon, fait pas ta maligne.

 

Jason Brooks

Tous les fans du Caméléon reconnaissent le chéri de Miss Parker. Celui pour qui elle est prête à quitter le centre. Et sinon, il a joué un psychopathe dans Esprits Criminels.

  

 

♥ Eddie Cibrian

Il a joué un pompier dans New York 911 (comme s’il avait besoin de ça pour faire monter la température). Il a également participé aux Experts Miami (où il meurt en s’éclatant la tête contre une table) (le pauvre).

  

 

♥ Jason Gedrik

Il a été le chéri de Kitty Walker dans Brothers & Sisters et a joué dans Desperate. Et paraitrait qu’il va jouer dans Dexter saison 7.

 

Sam Page

Il a joué un avocat dans Shark, le fils caché de Rex Van De Kamp dans Desperate et le chéri de Serena dans Gossip Girl.

  

 

♥ John Stamos

On connait tous la Fête à la maison, mais on n’oublie pas Urgences et ses participations à Glee.

 

♥ Martin Henderson

Il a joué un docteur dans Off the Map, série médicale arrêtée bien trop tôt.

 

♥ Paolo Seganti

Quand Largo Winch n’était qu’une série sur M6. Si je ne me trompe pas, il a fait une apparition dans le Mentalist.

 

♥ Michael Ealy

Découvert en agent du FBI infiltré dans une cellule terroriste dans Sleeper Cell, puis vu en avocat dans The Good Wife.

 

 

Si ça t’a plu, j’en ai d’autres en stock que je pourrais ajouter.

De même, si j’en ai oublié et que tu veux voir, tu peux me dire leurs noms (seul impératif, faut qu’il(s) soi(en)t à mon gout) (ce qui ne devrait pas être trop difficile)

 

 

Edit :

J’ai ajouté les séries dans lesquelles je les ai vus. Il doit sûrement y en avoir d’autres, mais je peux pas tout regarder non plus. 🙂

 

Batman : The Dark Knight Rises

25 Juil

Et oui, je n’ai pas pu attendre, alors j’ai couru à l’avant première qu’il y avait ce soir du dernier Batman. Bon le Petit a tenté de me pourrir ma bonne humeur en m’envoyant un texto une heure avant pour me proposer de le voir en vo, dans un autre ciné et à un autre horaire, mais y avait pas moyen !

Et sinon, ne t’inquiète pas, tu me connais suffisamment maintenant, tu sais que je ne spoilerai rien. Juste je te dis ce que j’en ai pensé.

 

Il y a 8 ans, Bruce Wayne a décidé d’abandonner Batman en s’accusant des crimes perpétrés par Harvey Dent. Depuis il vit en ermite, reclus dans son manoir. En vrai, il est un peu mal en point c’est vrai. Mais bon, comme son sacrifice a permis à Gotham City de retrouver l’ordre, finalement c’est pas si grave. Y a juste qu’il s’emmerde un peu maintenant. Et que les citoyens le détestent (Batman hein, pas Bruce).

La seule fois où il s’anime un peu, c’est quand une voleuse quelque peu féline s’introduit chez lui, c’est dire.

Et puis un jour, devine ! Ben y a un méchant qui débarque, Bane. Mais un vrai de vrai, moche, cruel et tout. La police ne peut rien contre lui. Mais est-ce que Batman il peut lui ? Je voudrais pas dire, mais il a un peu arrêter le sport depuis le temps.

Ensuite, ben tu devines, le bien, le mal, qui va gagner, tout ça… je te laisse aller voir le film pour le découvrir.

 

Pas de suspense, j’ai adoré !!!

Bien évidemment, il est dans la veine des deux premiers, donc ça peut te donner un aperçu. Donc si t’as pas aimé les précédents, c’est pas la peine d’y aller. Au contraire, si tu as apprécié Begings et Dark Knight, tu peux y aller sans problème. Par contre, je te conseille fortement des les avoir vu avant, parce que c’est la suite, et il y a donc quelques références à des évènements passés.

Encore une fois, un casting de malade ! Christian Bale en Batman, Anne Hattaway en Catwoman, Tom Hardy en Bane, Morgan Freeman, Gary Oldman, Michael Cane, et puis Joseph Gordon Levitt <3. 

  

Aucune fausse note de leur part, ils sont excellents ! Seul bémol (et je vous jure que c’est pas fait exprès) mais j’ai au du mal avec Marion Cotillard au début. Je pense surtout que c’est le doublage qui m’a fait bizarre, mais bon, ça s’arrange ensuite. Et puis c’est assez rigolo, mais il y a tout au long du film plein d’acteurs qu’on a l’habitude de voir dans des séries. Moi j’ai repéré Will Lamontagne d’Esprits criminels, Eli de Grey’s anatomy, le black de Stargate, Kort de NCIS, Bellick de Prison Break. Et je suis sûre qu’il y en a d’autres.

De l’humour second degré tout comme j’aime, distillé ça et là. Je l’ai déjà dit et je le répète, j’adhère complètement à ces super héros avec failles, qui vannent et se font vanner. Et quand c’est bien fait, c’est encore mieux.

Pour finir, une histoire de dingue, des rebondissements dans tous les sens. Ceux qui étaient avec moi (comme tous ceux que j’ai entendu en sortant), on s’est tous fait avoir par le dénouement ! Mais chut…

 

Magic everywhere !

24 Juil

Bon, il serait temps que je te raconte ma journée chez Mickey quand même. Parce que ça fait déjà plus de 15 jours que j’y suis allée et je ne t’en ai pas encore parlé (et je suis sûre que tu meurs d’envie de savoir) (sinon fais semblant, merci).

En vrai, je voulais te raconter, mais j’arrivais pas à l’écrire. Chaque fois que je commençais, je trouvais ça nul, un peu comme si j’avais perdu mon mojo littéraire (en supposant que j’en ai eu un jour). Alors qu’il y a plein de choses à dire pourtant.

Déjà, je vais pas te raconter la journée minute par minute, parce que 1/ ça va être super chiant, et 2/ on s’y est pris comme des manches à faire whatmille allers-retours entre les deux parcs.

Je commence par Disney Studio, où on a fait la Tour de la Terreur, Aerosmith et Nemo. À peine arrivés, on se dirige vers la Tour. Cruella nous prévient, elle l’a déjà fait et elle n’a pas aimé du tout. Mais bon, elle veut bien retenter, maintenant qu’elle sait à quoi s’attendre. Avec le pote qui nous accompagne, on rigole, on se moque gentiment d’elle au fut et à mesure qu’on avance. Et qu’elle se décompose. On monte enfin dans la cabine, on s’installe, on s’attache et je la vois en panique totale. Elle fait genre elle gère, mais je sens bien que ça va pas, alors je lui propose de me tenir la main si elle veut. Les portes se ferment, la lumière s’éteint, on démarre et je l’entends dire que ça va pas du tout. Avec le pote, on tente de la rassurer. Lui connait le parc et les attractions par cœur, donc il lui annonce ce qui va se passer, là on descend un peu, là on descend beaucoup, là on monte, encore une chute et c’est fini, histoire qu’elle sache à quoi s’attendre. Juste au moment où je l’entends dire qu’elle en peut plus et qu’elle va être mal, les portes s’ouvrent et on sort prendre l’air. Cruella et livide, limite verte. C’est là que je me dis que la journée va être sympa ! Je plaisante, mais c’est vrai que c’est une sensation très très particulière, et je comprends tout à fait que certains n’apprécient pas du tout.

Là-dessus on enchaine avec Aerosmith. Je propose à Cruella de faire un truc un peu plus cool peut-être, mais non, ça ça lui va. C’est rigolo, parce que plus on avançait, plus Cruella reprenait des couleurs, et plus je me décomposais. Et oui, il faut dire que je ne suis absolument pas fan des grands huit, et je ne supporte pas ceux qui font des loopings, rapport à une vieille expérience traumatisante. Ce qui est le cas de celui là. Je les ai prévenus avant, moi je veux pas non plus les priver, je peux attendre tranquillement pendant qu’ils font la queue. Le pote me dit que je peux attendre avec eux, et au dernier moment, au lieu de monter dans le wagon, je continue tout droit, il y a une porte de sortie. Comme ça on reste tous ensemble. Même en sachant que j’allais pas le faire, j’étais pas loin de la panique totale. Ah on rigolait avec Cruella, on était belle toutes les deux !

Pour finir Nemo, que je ne connaissais pas, mais qui est pas mal. Bon, on s’est quand même tapé 1h30 d’attente. Mais ça a permis de taper la discute avec les gens derrière nous (un vieux et ses petits enfants, je t’arrête tout de suite). On en a profité pour demander à la petite comment s’appelait le chéri de Raiponce qu’on avait croisé un peu plus tôt. Après réflexion, elle me sort Eric. Pff n’importe quoi, Eric c’est le chéri d’Ariel. Vraiment aucune culture ces gamins ! Au final, la 3G nous a sauvé.

 

Du côté du vrai parc, on a vu la maison hantée bien sûr. Comme on connaissait déjà, je dis à Cruella que je vais en profiter pour tenter de prendre des photos à l’intérieur. Je sors mon appareil, je fais quelques réglages et là paf ! Le flash ! Alors qu’il a bien été spécifié de ne pas utiliser le flash. Je déteste ça, alors je range vite mon appareil. Cruella se marre, et me félicite pour le respect des consignes. Et là, genre 20 secondes plus tard, le train s’arrête. Je lui dis que c’est à cause de moi, je vais me faire engueuler. Dans ma tête ça se bouscule, je me vois déjà escortée vers la sortie par des vigiles, menottes aux poignets, à finir ma vie en prison (non non, j’exagère pas). Et là, une voie annonce de bien rester assis et de ne surtout pas se lever. Ah ben non, finalement c’était pas pour moi. Ouf !

Direction le train de la mine maintenant. Connaissant mon angoisse, à la fin de l’attraction, quand le train est près de s’arrêter, mes amis me demandent si j’ai survécu. Au top du glamour et de la classe en toute circonstance, je leur réponds avec un sourire que ça va, j’ai juste ravalé mon vomi. Alors qu’on rigole comme des crétins, la dame devant moi se retourne en me faisant les gros yeux. C’est à ce moment que je me rends compte qu’elle est avec son garçon, qui doit avoir dans les 8 ans. Je commence à m’excuser d’avoir dit ça fort, surtout devant un enfant, mais elle me coupe en souriant « non, je vérifiais juste le dos de mon blouson ». Et ben je dois dire que ça m’a fait tout bizarre. Moi je m’attendais à me faire engueuler comme quoi j’étais gore, et en fait elle se marrait avec nous.

Et sinon, sur le chemin pour aller à Star Wars, j’ai eu mon petit moment d’hystérie lorsqu’on a croisé Aladdin (et Jasmine, mais elle on s’en fout). Parce que déjà, j’adore le dessin animé. J’ai du le voir des millions de fois quand il est sorti en dvd. Et puis depuis le matin, on chantait en boucle ce rêve bleu. et là, on marchait, je tourne la tête et « oh mon dieu il est là » tout en faisant un petit saut de cabri. Tu vois les fans de Justin Bieber, les adolescentes hurlant et pleurant son nom. Ben pareil. Putain j’avais trop honte (surtout qu’il est moche). Enfin, pas tant que ça puisque j’ai voulu tenter la photo, mais y avait vraiment trop de gamins autour, et dans ma grande bonté d’âme, je leur ai laissé la place (je l’ai juste fait de loin quoi).

et en plus ils se font des petites blagounettes !

On est aussi allé au château, parce que je ne sais pas si tu es au courant, mais Louboutin a imaginé et créé les pantoufles de vair de Cendrillon. Et on nous avait dit qu’elles étaient exposées au château. Et nous on est des filles tu vois. Filles + Louboutin = amour éternel sans divorce des hiiii et des hooooo et des faut qu’on les voit en vrai. Sauf qu’en vrai, pipeau, on a fait 15 fois le tour, on a jeté des touristes du haut de la tour, on a noyé des bébés chats dans les douves, rien, nada, que dalle. Pas une chaussure.

genre je les aime d’amour ❤

Alors on s’est consolé avec la parade. On a chanté et dansé en même temps qu’eux, et que même on a pris plein de photos.

c’est mon chouchou tellement il a un trop bonne tête, et tellement il était au taquet sur les chorés !

Alors on s’est aussi consolé avec les boutiques de souvenir en repartant. C’est là que tu vois qu’ils sont forts chez Mickey, parce que franchement, on avait envie de tout acheter. Mais bon, franchement, on a été hyper raisonnable (surtout Cruella, elle a rien acheté la garce) (normal, ce qu’elle voulait je lui ai pris en cadeau). Donc au final, je suis revenue avec le cd de la chanson de la parade et un mug. Après une longue hésitation avec Clochette, c’est elle qui a remporté la mise. Ce qui m’a convaincue : les diam’s bien sûr !

si ça c’est pas la classe !!

 

Petit bilan de la journée.

J’ai adoré. Vraiment. J’avais annoncé à Cruella que j’aurais 6 ans d’âge mental, je suis fière de dire que j’ai tenu parole. À un moment, je lui ai quand même dit que j’étais désolée, que j’étais insortable. Elle s’est marrée, et elle m’a dit qu’elle préférait mille fois quelqu’un comme moi que quelqu’un de blasé, qui tire la gueule. Alors moi ça m’a fait chaud au cœur. C’est vrai que parfois, on en a eu marre d’attendre, marre des gens qui tentent de gruger, des gens qui laissent faire n’imp à leurs gamins, ceux qui jettent leurs détritus dans les décors des attractions. Mais on n’a pas voulu s’arrêter à ça. Au final on retient que le bon, et ça c’est plutôt chouette.

Tu vois, le titre de l’article, en fait c’est le titre de la chanson de la parade. Chanson exprès pour les 20 ans du parc. Magic everywhere. Ben c’est vrai. Toute la journée a été magique, on a rit comme jamais, on s’est amusées, pendant une journée c’était que des choses jolies, du bonheur, de la magie. Et ça fait du bien. On est rentrées, on était sur les rotules, mais on avait plein d’étoiles dans les yeux. Et le lendemain quand on s’est levées, on avait le sourire au lèvres. Et le jour d’après aussi. On dansait et on chantait dans les rues de Paris, et on s’en foutaient, on était vraiment heureuse. Alors lui, ça peut paraitre con d’avoir acheté le cd, oui, la chanson est ultra niaise, mais quand je le mets, je me retrouve instantanément là-bas, et ça fait du bien.

 

The Amazing Spiderman

14 Juil

Un soir d’orage (en fait, j’en suis pas sûre, mais je trouve que ça ajoute un petit côté dramatique), Richard Parker découvre que son bureau a été vandalisé. Après vérification que son dossier ultra secret-que-les-méchants-cherchaient-mais-n’ont-pas-trouvé (les blaireaux !) est toujours là, il laisse son fils Peter chez Oncle Ben et Tante May pour qu’il soit en sécurité, et disparait avec sa femme.

Quelques années plus tard, Peter a grandi, et est devenu un adolescent maigrichon fan de sciences amoureux de Gwen Stacey en secret. Suite à un dégât des eaux dans la cave d’Oncle Ben, Peter découvre une sacoche appartenant à son père. Bon, je te le donne en mille, il l’ouvre, et découvre le super dossier. Comme il veut en savoir plus, il va voir l’ancien associé de son père, le Dr Connors dans son laboratoire de chez Oscorp, là où ils font plein d’expériences sur les animaux et notamment les araignées (tu vois où je veux en venir).

 

Au cas où tu n’aurais pas suivi, il s’agit ici de ce que les gens in appellent un reboot. Nous, commun des mortels, appelleront ça un remake. Ce n’est ni la suite, ni un préquel des films déjà existants, c’est la vision que le nouveau réalisateur (Mark Webb) a de Spiderman.

Et bien cette version est ma foi fort sympathique !!

Andrew Garfield campe un Peter Parker assez cool. Avec un physique plus « commun » que son prédécesseur, et surtout nettement moins niais. Un peu grande gueule, mais quand même loser.

Le reste du casting est tout aussi top, Emma Stone, Rhys Ifans.. Ça fonctionne bien.

Pour une fois, la 3D est bien utilisée, youpi ! Pas juste la première et la dernière scène quoi, c’est tout au long du film. Moi qui d’habitude n’aime pas ça, là je dois dire que c’était pas mal, notamment quelques scènes en caméra embarquée.

Et encore une fois, ce que j’aime par-dessus tout, et encore plus dans les films de super héros où c’est facile d’avoir le melon, un humour très second degré qui fait mouche à chaque fois. C’est vraiment un régal !