Tag Archives: collège

7 jours de bonheurs en 2013 #9

30 Juin

Bien souvent on se dit qu’on sera heureux plus tard. Quand les choses iront mieux.

Mais le bonheur, c’est parfois maintenant, il suffit juste de le reconnaitre. Il faut voir et apprécier les petits instants qui font que la vie est belle. Alors même si parfois ce sont de toutes petites choses, parfois insignifiantes, profitons-en tant qu’elles sont là…

 

C’est un article un peu particulier, parce que j’ai énormément de mal à parler de bonheur. C’est dur de parler de bonheur quand j’ai cet énorme poids dans la poitrine, quand j’ai autant de tristesse en moi. Alors pour cette fois, on va plutôt parler de choses qui font du bien. Et le bonheur reviendra, petit à petit…

 

happiness

 

Ce qui fait du bien, c’est une chanson :

j’adore cette chanson, elle est trop belle !

 

Ce qui fait du bien, c’est :

Les ami(e)s. avoir été entourée, dans ce moment si particulier et douloureux, ça m’a fait super chaud au cœur. Même si les copains étaient loin ils étaient avec moi, et c’est tout ce qui compte. Cruella, Louisette, Petit Elfe, Isa, je vous aime d’amour ❤

 

Ce qui fait du bien, c’est de :

Faire la larve sur le canapé, à rattraper toutes les séries que j’avais en retard. J’ai enfin vu la fin de grey’s anatomy, the following, chicago fire, beauty & the beast, grimm, arrow, revenge, glee, esprits criminels, white collar et la saison 3 de game of thrones. Ouais, j’en avais beaucoup à voir. Et ouais, c’était troooooooooooooop bien !!!!

 

Ce qui fait du bien, c’était :

Lui. Je l’ai pas vu longtemps, il s’est rien passé, j’ai même pas tout compris mais au moins pendant le temps où je l’ai croisé, ben j’avais le sourire et des papillons dans le ventre. Et c’était cool…

 

Et puis ce qui fait du bien, c’est aussi :

–      La venue de Cruella et notre « escapade ». Profiter du soleil, rigoler, faire un peu de culture, chanter et danser sur des chansons pourries, discuter, jouer au casino, rigoler, prendre plein d’apéros, refaire le monde, faire un peu de shopping quand même, rigoler encore et toujours c’était trop trop trop trop bien !

–      Tous les textos échangés avec Isa, que ce soit pour se raconter nos histoires de cœur ou pour le rugby, c’est cool !

–      Une élève qui s’amusait à me pourrir les cours qui m’offre des roses le dernier jour. C’était surprenant mais apprécié.

–      Les messages d’encouragement de mon père qui m’ont bien fait rire, mais qui m’ont surtout fait chaud au cœur. Tout plein d’amour caché derrière de l’humour, c’était trop mignon.

–      Les collègues tip top. Je les connais pas depuis longtemps, mais on s’entend bien, on rigole, on se serre les coudes, c’est chouette. Et même qu’ils aimeraient que je revienne l’année prochaine.

–      Les pub-quiz du dimanche soir. C’est une collègue qui m’a fait découvrir ça, et c’est super sympa. C’est rigolo, ça change les idées, ça stimule l’esprit, ça fait rencontrer des gens, que demander de plus ?

–      Redécorer mon appart avec quelques bricoles achetées chez Maisons du Monde. Et surtout plus plein de récup de chez mes parents qui déménagent, genre « sert toi ma chérie, prend ce qui te fait plaisir ». Bon ben ok ! encore un peu de peinture et ça sera parfait !

 

Bisous les copines, j’espère que votre semaine a été belle, et que celle à venir sera jolie aussi !

 

Publicités

Je ne sais pas… Je ne sais plus

2 Avr

Il y a un truc dont je ne t’ai pas parlé à propos du collège.

Il y a un homme, un assistant.

J’ai bien compris que je lui plaisais. Il a toujours un mot gentil pour moi, il sait que ça se passe pas toujours bien avec mes classes, donc il vient me remonter le moral de temps en temps. Et puis comme ça, ça lui permet de venir s’incruster et de discuter.

Le pb, c’est que je sais pas s’il me plait, ou si j’apprécie juste son attention. Ça fait une éternité que je n’ai pas intéressé quelqu’un, donc je me sens flattée.

Et aujourd’hui, alors qu’on discutait tranquillement pendant la pause, il m’a proposé qu’on aille boire un verre un de ces jours. je vais être honnête, je m’y attendais un peu, mais il n’empêche que je me suis retrouvée un peu con parce que je savais pas trop quoi répondre.

 

C’est là que je me rends compte que je suis complètement paumée. Il me semble que déjà en temps normal, les relations de couple c’est pas évident, mais là, ça devient du chinois pour moi. Le problème, c’est que j’ai l’impression que je sais plus, je sais plus faire, et surtout je ne me fais plus confiance.

Je remarque que je lui cherche déjà des petits défauts, histoire de me convaincre que c’est pas une bonne idée. Est-ce que ça veut dire qu’il me plait pas ? Au fond, je crois surtout que c’est un prétexte pour rien tenter, comme ça je suis sûre de pas être déçue et de ne pas souffrir.

Et puis il y a aussi le côté « no zob in job », l’histoire avec un collègue qui n’est absolument pas une bonne idée. Du tout. A mon avis c’est aller au devant d’emmerdes, et je me dis que j’en n’ai pas particulièrement besoin. En même temps, je crois qu’on fait déjà un peu jaser, alors au point où on en est…

 

Je réalise que mon célibat me pèse, je dis que j’aimerais bien un chéri et tout, mais en même temps, je freine au maximum quand l’occasion se présente.

J’ai l’impression d’être totalement à coté de la plaque. Et puis surtout je m’énerve moi-même. Je sais que je me protège, parce que j’ai énormément souffert la dernière fois. Mais je suis pas la seule dans ce cas. Alors pourquoi les autres arrivent à tourner la page, à repartir vers l’avant et pas moi ?

Je risque quoi à tenter le coup ? je sais que c’est un mec bien, respectueux, il est plutôt mignon et il a pas l’air con. Il me semble que c’est déjà pas mal non ? Et puis même si ça marche pas, rien ne dit qu’il va me briser le cœur et le piétiner.

Ça me soule parce que même si en général j’essaie de voir le positif dans ma vie, j’y arrive plus quand ça concerne l’amour. Comme si c’était forcément voué à l’échec.

 

Voilà. C’est totalement décousu, à l’image de ce qui peut se passer dans ma petite tête en ce moment. J’espère que je t’ai pas perdue en route. Et même que si t’as des conseils, je prends !

 

Tu voulais jouer au con ? Dommage, t’as perdu !

28 Mar

Comme tu le sais peut-être, depuis quelques semaines j’ai un nouveau remplacement. Comme l’année dernière, je retrouve des segpa, ces collégiens en (très) grande difficulté.

 

La différence cette année, c’est que je suis dans ce qui s’appelle un « quartier chaud », donc mon public est, disons… rebelle. C’est le terme poli pour dire casse-couilles.

Depuis que j’y suis, avec les 3èmes c’est confrontation permanente, provocation, négation, refus de travailler, dénigrement, ce à quoi tu peux ajouter une certaine violence verbale, histoire de compléter ce tableau idyllique.

 

En règle générale, quand on fait un cours ou que je leur demande de faire un exercice, ils se couchent sur la table en me disant qu’ils s’en foutent et que de toute façon c’est complètement pourri, que ça sert à rien et qu’ils m’aiment pas. On va pas se mentir, leur but est de me faire craquer.

Ouais je te confirme, depuis quelques semaines, je ne suis que joie et bonheur. Et un peu patience aussi, même si j’en ai de moins en moins.

 

Aujourd’hui, c’était un peu différent.

Je savais que j’allais avoir un effectif très réduit (sachant qu’à la base le groupe complet est de 6 élèves) (ouais, même à 6 on peut devenir complètement barjot) car deux d’entre eux étaient de sortie. Mais bon, c’est pas grave, j’avais prévu un cours un peu ludique, avec extraits vidéos et tout.

Et bien ça n’a pas loupé, à 8h, je n’en avais que deux. Qui dès qu’ils sont entrés en classe, m’ont annoncé qu’ils comptaient pas travailler, que ce cours servait à rien et se sont assis dos à moi pour bien appuyer leur déclaration.

Me découvrant une zénitude que je ne soupçonnais pas, j’ai décidé de m’en foutre. J’allais pas les retourner de force face au tableau, ou les faire écrire (je parle même pas de les faire réfléchir). Ils ne voulaient pas faire ce que j’avais prévu ? Ils préféraient ne rien faire ? Ok, mais selon mes termes.

Eux pensaient qu’ils allaient pouvoir écouter de la musique, jouer sur leur téléphone ou profiter des ordinateurs pour surfer sur internet, voire que j’allais leur passer un film…  non mais la grosse blague !! Dommage pour eux, moi je les ai fait rester à leur place, téléphone et ordinateur interdits.

 

Sachant que le jeudi est la journée où je les ai 6 heures d’affilé, je peux te dire qu’ils ont trouvé le temps long. Très long même !

Moi j’avais des occupations. J’ai peaufiné mes cours de demain, j’ai programmé ceux de la semaine prochaine, j’ai fait mon courrier, vraiment je ne me suis pas ennuyée. Et surtout, je me suis bien marrée à les voir si cons…

 

Certains peuvent trouver ça mesquins et tout, sincèrement je m’en fous. Je reconnais que ça vole pas très haut, mais ils ont voulu me chercher, ils m’ont trouvée.

7 jours de bonheurs en 2013 #7

24 Mar

Bien souvent on se dit qu’on sera heureux plus tard. Quand les choses iront mieux.

Mais le bonheur, c’est parfois maintenant, il suffit juste de le reconnaitre. Il faut voir et apprécier les petits instants qui font que la vie est belle. Alors même si parfois ce sont de toutes petites choses, parfois insignifiantes, profitons-en tant qu’elles sont là…

il_fullxfull_230216909

 

Le bonheur, c’est une chanson :

Je connaissais qu’une chanson de Florence and the Machine, et j’ai beaucoup aimé celle-là.

 

Le bonheur, c’est de passer du temps en famille :

Je te l’ai dit la semaine dernière, on est parti voir l’Ainé en Irlande, découvrir le nouveau neveu, et c’était trop trop bien !!!

On a aussi joué avec la nièce. On a bien rigolé aussi, parce qu’elle commence à parler (anglais bien sur) et un jour, elle sort un gros « fuck ». On s’est tous regardé, un peu ahuris, et l’Ainé a expliqué en rigolant qu’elle parlait de sa peluche grenouille (frog donc), mais qu’elle a encore un peu de mal avec les « r »…

 

Le bonheur, c’est la pub Disneyland :

Je l’ai déjà dit, j’adore Disneyland, la magie de Mickey tout ça. Et chaque fois que je vois cette pub, je m’y reconnais totalement. Même que j’ai presque réussi à convaincre Cruella d’y retourner ^^

 

Et puis le bonheur, c’est aussi :

–      Faire du shopping irlandais. Bon ok, j’adore faire du shopping, irlandais ou pas, mais là c’est encore mieux. Et je peux te dire que je me suis bien lâchée. Un peu trop peut-être même…

–      Recevoir un coup de fil du collège pour me dire que je suis prolongée. Là j’ai signé pour 2 mois, et même que la secrétaire elle a directement compté les prochaines vacances ^^

–      Recevoir un message d’une collègue pour qu’on se fasse un ciné. Je ne m’y attendais pas parce que ça faisait que 15 jours qu’on se connaissait, mais c’était bien sympa. Même qu’on est allées voir Jappeloup.

 

Bisous les copines, j’espère que votre semaine a été belle, et que celle à venir sera jolie aussi !

 

7 jours de bonheurs en 2013 #5

4 Mar

Bien souvent on se dit qu’on sera heureux plus tard. Quand les choses iront mieux.

Mais le bonheur, c’est parfois maintenant, il suffit juste de le reconnaitre. Il faut voir et apprécier les petits instants qui font que la vie est belle. Alors même si parfois ce sont de toutes petites choses, parfois insignifiantes, profitons-en tant qu’elles sont là…

happiness

 

Le bonheur, c’est une chanson :

 

Le bonheur, c’est mon nouveau neveu :

L’Ainé a appelé il y a quelques jours, ça y est il est né !! et même que j’ai pu le voir sur skype, et qu’il est trop chou ! il me tarde de le voir en vrai, et c’est pour bientôt. Comme ça, ça me laisse un peu de temps pour lui trouver un cadeau…

 

Le bonheur, c’est un coup de fil pour me proposer un nouveau taf :

Et oui, je suis de retour en segpa, mais pas dans le même collège que l’année dernière. L’équipe est super, on s’entend très bien, on rigole beaucoup donc c’est plutôt cool. En revanche, les élèves sont bien plus difficiles, alors ça compense. Pour l’instant c’est un contrat d’un mois, mais je risque être renouvellée, peut-être même jusqu’à la fin alors on croise les doigts !

 

Le bonheur, c’est mon weekend parisien :

2 jours chez Cruella, c’était top. On a beaucoup discuté et beaucoup ri, on est allées au spectacle de Bérengière Krief, on a fait du shopping, on a dinées avec le Pote, on est allées au ciné, c’était trop chouette. En plus, j’adore cette fille parce qu’avec elle, je peux être totalement moi, je sais qu’elle juge pas, et inversement.

 

Le bonheur, c’est d’avoir le temps de mater tout plein de séries :

Et puis je te rappelle qu’en janvier j’étais au chômage, alors j’ai pu me remettre à niveau. Et en découvrir de nouvelles ^^

Glee, The beauty and the beast, Homeland, Chicago fire, Emily Owens, Revenge, The following…

 

Et puis le bonheur, c’est aussi :

–      Programmer avec Cruella sa prochaine venue. L’occasion encore une fois de dire plein de bêtises et de rigoler comme des petites folles.

–      Recevoir mon colis Essie. J’ai gagné 3 vernis à un concours, et franchement ils sont top. Pour les vernis j’achète souvent des merdes en disant qu’un vernis est un vernis, y a pas besoin de mettre 15 € dedans. Maintenant que j’ai testé, je comprends la différence.

–      Faire ma crâneuse avec mes nouvelles bagues. Elles sont énormes, pas discrètes du tout, mais je les adore !!!

bagues

 

Bisous les copines, j’espère que votre semaine a été belle, et que celle à venir sera jolie aussi !