Tag Archives: collègues

Le collègue marié, la suite

11 Fév

Bon, le début tu connais.

Un collègue marié, un bisou vendredi, un gros torturage de cerveau ce weekend.

 

Lundi, je retourne au lycée, mais il est pas là. C’est normal, il est dans un autre établissement.

L’Univers ayant décidé que je n’étais pas suffisamment perdue comme ça, un autre collègue (que nous appellerons le Pompier) qui me dragouillait vaguement depuis 15 jours en profite pour me demander mon numéro. Le midi il vient me voir et on discute, on se chambre gentiment, mais je t’avoue que moi, je ne pense qu’à l’autre.

 

Et puis ce matin, retour au boulot où je sais que je vais le revoir.

Comme dit Isa, avec forcément des papillons dans le ventre. Je ne sais pas à quoi m’attendre de sa part, ça me stresse énormément.

Au 1er regard, je comprends qu’on reprend là où on s’est arrêté vendredi. On parle boulot, mais avec toujours plein de sous entendus. On est dans notre bulle, même au milieu des collègues. Sincèrement c’est électrique. J’ai la sensation que dès qu’on va se retrouver tous les 2 seuls, on va se sauter dessus.

C’est le moment que choisi le Pompier pour venir s’incruster, et venir aux nouvelles. Tu te doutes que le collègue marié n’a rien loupé de cette tentative d’approche, et ne s’est pas gêné pour me faire une petite réflexion là-dessus quelques minutes après.

 

Idem à midi, où on trouve un prétexte pour se retrouver. On plie le boulot en 3 minutes, mais on reste ensemble, à se lancer des regards équivoques. On parle à demi-mots, mais on reste discrets à cause des collègues.

 

Cet après midi, on est enfin tous les 2.

Enfin, on peut parler, se dire ce qu’on a sur le cœur.

Il m’explique que je l’ai bien perturbé, qu’il s’est posé plein de questions ce weekend. Sur moi, sur lui. Ça le fait se remettre en question, parce qu’il ne veut pas de ça pour son fils. Il m’explique ce que j’avais deviné, que sa vie de couple est tendue, mais sa priorité c’est son enfant. Que le plus raisonnable, c’est de s’arrêter, ça aurait été de ne même pas commencer. Mais que pourtant il a envie de m’embrasser encore. La seule raison pour laquelle il ne le fait pas, c’est parce qu’il est malade et qu’il ne veut pas me donner ses microbes.

 

De mon côté, je lui dis ce que j’ai raconté ici.

Que ça m’a retourné aussi, que je me suis remise en question aussi, que c’est pas bien mais que c’était trop bien. Que je veux pas m’immiscer dans son couple, mais que j’ai trop envie de recommencer aussi. Que je veux pas passer pour la grosse salope, donc je ne ferai pas le 1er pas, mais que s’il veut m’embrasser, je suis plutôt d’accord.

 

On en arrive donc à la conclusion qu’il y a une grosse lutte entre l’esprit et le cœur. Ce qu’on devrait raisonnablement faire, et ce qu’on meurt d’envie de faire. On a fait le tour du sujet, on s’est dit tout ce qu’on avant à dire, et pourtant aucun de nous ne bouge, on ne veut pas se séparer. Alors il me prend la main, et me serre dans ses bras. C’est juste un câlin, mais bien, tout doux, trop mignon…

 

Voilà où j’en suis. Pas plus avancée, mais avec un poids en moins, parce qu’au moins maintenant je sais ce qu’il pense. Maintenant, c’est wait and see…

 

busy-mind

Publicités

Le baiser surprise

9 Fév

Il s’en passe des choses au lycée, tu peux pas imaginer !! Même moi j’ai rien vu venir, c’est pour te dire.

 

J’ai un collègue que je vois assez souvent, parce qu’on a une classe en commun. Comme il y a pas mal d’élèves qui posent problème, on fait souvent un point pour se tenir au courant. Il est super sympa, on a un peu le même humour foireux donc on rigole souvent. Mais rien de plus. Avec un 3ème collègue, on se fait des blagues avec quelques sous entendus sexuels, mais c’est vraiment pour la rigolade, y a jamais rien eu de sérieux. L’Italien m’avait dit qu’il avait une copine, donc pour moi, il était passé directement dans la case « pas touche ».

 

Cette fin de semaine, on a passé 2 jours à interroger nos élèves à l’oral. De 8h à 17h30, assis côte à côte à écouter les élèves débiter conneries sur conneries. Forcément, entre 2 élèves, on se marre, on se vanne et on continue comme d’habitude, avec quelques plaisanteries ambigües. Ce qui ne l’empêche pas de me parler de son fils, et même de me montrer une photo.

Vendredi matin on se retrouve, et on continue sur la lancée de la veille : blagues, petites attentions l’un envers l’autres, chambrage, il me remet mon col de veste, rigolades, vannes. A un moment il me fait une réflexion qui me fait tiquer. Je me rappelle très bien m’être demandé s’il n’allait pas m’embrasser avant la fin de la journée. Idée chassée de suite, parce que c’était impossible. Non, il a une chérie et un gamin, j’ai du mal comprendre.

 

L’après midi on retourne dans notre salle s’installer, préparer les documents avant l’arrivée des candidats. On discute de tout et de rien, il me remet encore une fois le col de ma veste et en profite pour m’attirer vers lui, et m’embrasse. Là, gros CHOC !! je sais que ça peut paraitre bizarre, parce que le matin même je m’étais posée la question, mais sincèrement, j’étais persuadée qu’il ne se passerait bien.

On rigole comme 2 collégiens, on en parle vite fait et l’après midi continue. Il n’y a pas de gêne, on continue à se marrer, tout va bien.

 

Sauf que depuis que je suis rentrée chez moi, j’ai la tête à l’envers ! 2 jours que j’y pense non stop, 2 nuits à rêver de lui et à mal dormir ! et pourtant, j’ai beau ressasser tout ça, je ne sais toujours pas quoi en penser.

Ça me soule, parce que ce baiser m’a fait réaliser que j’en avais envie en fait. J’aime bien ce collègue. J’en parlais à une copine l’autre jour, je lui disais que j’avais 2 collègues qui auraient plus me plaire s’ils avaient été célib, et il en faisait partie. Mais c’est tout. Comme je savais qu’il était pris, c’était chasse gardée. J’ai pas envie de foutre la merde dans un couple. Mais depuis vendredi, depuis que j’y réfléchis, je me rends compte qu’il attire énormément, c’est vraiment le genre de mec que j’adore. Drôle, intelligent, et plutôt pas mal physiquement.

Et ce qui n’aide pas, c’est que ce bisou était une pure tuerie. Doux, naturel mais super intense. Comparé aux derniers, ça change ! Et c’est chiant, parce que maintenant, je ne pense plus qu’à recommencer…

 

645329858_14130378

 

La fille qui ne sait pas ce qu’elle veut

9 Déc

Hier j’ai mentionné l’Italien, mais il faut que je t’en parle un peu plus.

 

L’Italien, c’est un collègue. Il se trouve que depuis le retour des vacances de toussaint, il y avait chambrage, rigolade, une sorte de léger flirt entre nous. Et forcément ce qui devait arriver arriva, il y a eu rencard puis bisous (oui, ceux avec la langue)(je sais, je suis trop une folle).

 

On s’est vu une petite semaine, puis je suis partie en weekend à paris. C’est le samedi soir en me couchant que j’ai réalisé qu’on ne s’était pas contacté de la journée, et même pire, je n’avais pas pensé à lui une seule seconde. Oh oh, mauvais signe…

Le dimanche soir je rentre chez moi, avec une belle crève et une superbe extinction de voix. Parfait prétexte pour ne pas l’appeler, et pour le repousser. Je préfère être chez moi tranquille à me soigner. Lui me propose de prendre soin de moi, de passer m’amener des medocs. Je n’en ai absolument pas envie, je veux pas particulièrement le voir.

 

Après quelques jours où j’ai été super lâche, à préférer l’éviter plutôt que de l’affronter, c’est la rupture. Je reconnais qu’au moment où on s’est vu, je n’allais pas super bien, donc je n’ai pas trop la tête à une relation, et puis aussi, je suis mal à l’aise avec lui dans l’intimité. Je l’aime beaucoup, mais ça s’arrête là.

 

Forcément je suis une fille, alors je réfléchis à la situation, j’analyse un peu tout ça.

La vérité, c’est que je crois que ce sont des prétextes. Souvent je râle que je ne rencontre pas de mecs biens, que je tombe que sur des tocards mais c’est pas vrai. Des mecs biens j’en ai rencontré. Le problème, c’est que je cherche toujours des fausses excuses pour pas que ça marche.

Là encore, j’ai fuis. Il était sérieux, il savait ce qu’il voulait. Et c’était moi. Pour une fois que je tombe sur quelqu’un qui s’intéresse à moi, à qui je suis vraiment, et qui cherche pas simplement à me sauter, ben ça me fait flipper.

Ça m’encourage pas vraiment pour la suite, parce que je me rends compte que je suis totalement incapable de m’ouvrir, de me laisser approcher. Donc ça sert un peu à rien de fanfaronner que j’ai muri, que je sais ce que je veux, que je suis prête pour l’amour tout ça, alors qu’en fait, pas du tout.

 

Je suis dans la merde…

 

7 jours de bonheurs en 2013 #11

3 Nov

Bien souvent on se dit qu’on sera heureux plus tard. Quand les choses iront mieux.

Mais le bonheur, c’est parfois maintenant, il suffit juste de le reconnaitre. Il faut voir et apprécier les petits instants qui font que la vie est belle. Alors même si parfois ce sont de toutes petites choses, parfois insignifiantes, profitons-en tant qu’elles sont là…

 

Be-happy

 

Le bonheur, c’est un album :

Birdy – fire within

J’avais totalement accroché sur son précédent album, quand j’ai appris qu’elle en sortait un nouveau, j’ai foncé. Surtout que j’étais déjà totalement amoureuse du 1er extrait. Encore une fois, je n’ai pas été déçue, il y a des merveilles là-dessus.

 

Le bonheur, c’est :

Un Noël irlandais. Mes parents ne seront pas là, le Petit non plus. Même si tout le reste de ma famille est là, je reconnais que je redoutais un peu. Alors j’avais l’idée de me faire inviter chez l’Ainé, mais il m’a devancé. Avant même que je lui en parle, il m’invitait à passer les fêtes chez lui.

 

Le bonheur, c’est :

De savoir que mon Oncle et ma Tante et mon cousin viennent en Irlande aussi pour Noël. Je les aime très fort, je sais que la période sera très difficile pour eux, alors c’est cool de savoir qu’ils seront là.

 

Le bonheur, c’est :

Préparer le weekend annuel avec les copines. Paris, un match de rugby, et un après-midi bonheur. On est éparpillé dans toute la France, c’est notre rituel pour nous retrouver. Je manquerais ça pour rien au monde ! ❤

 

Et puis le bonheur, c’est aussi :

–      Un nouveau taf. Enfin, je suis toujours prof, mais dans un nouvel établissement, encore. J’avais un peu peur parce que je suis arrivée en cours de route, mais j’ai retrouvé 2 collègues d’un précédent lycée. En plus c’est 2 sympas, donc ça m’a rassuré de retrouver des têtes connues. Mais les nouveaux collègues sont bien cool aussi, ça fait plaisir.

–      Profiter des vacances pour glander. Prendre du temps pour moi, me reposer, me ressourcer, ça fait vraiment du bien !

–      Recommencer la saison des séries, ou en découvrir de nouvelles. Grey’s anatomy, Chicago fire, Beauty and the beast, Arrow, Da Vinci’s Demon…

–      Les sorties avec les copines. On rigole, on discute, on trinque, j’adore !

–      Quelques cinés de temps en temps. Etre transportée, vivre des histoires incroyables, couper du quotidien pendant 2 heures, c’est top !

–      Un peu de shopping. Depuis le temps que je voulais des boots, j’ai enfin trouvé mon bonheur.

–      Des dvd et des livres. Je me dis que ça va peut-être m’inspirer, et que je vais me remettre à lire.

–      Et sinon, quelques bricoles pour l’appart. Depuis le temps que j’y suis, et vu que je ne suis pas partie pour déménager, je me suis dit qu’il était temps de le décorer un peu, historie de m’approprier les lieux, de me sentir chez moi. Alors j’ai craqué , maintenant j’attends ma commande…

–      Découvrir Twitter. Je ne sais pas pourquoi, j’étais réfractaire, mais en fait c’est pas mal. Ça fait pas longtemps que j’y suis, genre 15 jours, mais je suis comme une petite folle, je découvre des gens incroyables. Donc si tu y es, tu peux me donner ton adresse/profil (je sais même pas comment on dit, la loose), je te suivrais avec plaisir. Moi c’est MsPhenix (c’est nul mais on s’en fout) si ça t’intéresse.

 

 

Bisous les copines, j’espère que votre semaine a été belle, et que celle à venir sera jolie aussi !

 

7 jours de bonheurs en 2013 #10

25 Août

Bien souvent on se dit qu’on sera heureux plus tard. Quand les choses iront mieux.

Mais le bonheur, c’est parfois maintenant, il suffit juste de le reconnaitre. Il faut voir et apprécier les petits instants qui font que la vie est belle. Alors même si parfois ce sont de toutes petites choses, parfois insignifiantes, profitons-en tant qu’elles sont là…

 

happyness

 

Le bonheur, c’est un album :

Imagine dragons – night visions

Très belle découverte. Bon ok, j’aime certaines chansons plus que d’autres, mais dans l’ensemble, c’est pas mal du tout !! Il est même passé en boucle pendant un certain moment.

imagine dragons

 

Le bonheur, c’est :

Un weekend familial annuel. Je redoutais un peu, pour diverses raisons, mais au final ça c’est bien passé. Il faisait beau, on a profité de la plage, on a pris l’apéro, c’était vraiment bien sympa !

 

Le bonheur, c’est de :

Faire les soldes. Au début je me l’étais interdit, because le budget serré, mais finalement je me suis autorisée quelques plaisirs : 2 robes, 1 gilet, 1 t-shirt, 1 tunique, 3 paires de chaussures. Et rien à plus de 15€.

Et puis après j’ai craqué pour quelques dévédés et cédés.

 

Le bonheur, c’est de :

Se faire tout plein de ciné. Superman, Gatsby, Joséphine, World War Z. ils ne se valent pas tous, mais j’aime toujours autant le ciné et ça me fait dire qu’il faut que j’y aille plus !

 

Et puis le bonheur, c’est aussi :

–      M’offrir un nouveau tatouage. Ça faisait un moment que j’y pensais, et hop, c’est fait.

–      Un repas avec les collègues. Franchement je les aime bien eux, et ça me ferait plaisir d’y retourner l’année prochaine. Croisons les doigts !

–      M’offrir un nouvel appareil photo, l’ancien ne marchant plus. J’y connais pas grand-chose, mais celui-là, il est tip top, j’en suis trop contente.

–      Partir en vacances à l’autre bout du monde, et en prendre plein la vue. Les paysages sont magiques, c’est paradisiaque.

–      D’avoir une révélation sur un futur tatouage (oui, encore un). Je voulais mélanger 2 symboles, mais je savais pas trop comment faire. Et en passant devant un tatouer, j’ai vu le dessin parfait. Youpi ! bon en vrai, je vais quand même attendre un peu, le dernier est quand même assez récent.

–      Revenir chez soi. Partir en vacances chez ses parents, c’est sympa 5min, mais faut pas abuser non plus.

–      Rencontrer la fille d’amis de mes parents, avec qui j’ai quelques points communs. Découvrir qu’on a vécu les mêmes choses au même moment, ça rapproche. une fille super, une belle personne, j’espère que j’aurais le plaisir de la revoir.

–      Me dire que j’ai vraiment quelques amies en or. Je le savais déjà, mais ça fait toujours du bien de se le rappeler. Merci les copines ❤

–      Revoir l’Ainé et sa famille, en vacances dans le coin. Je peux profiter de mes neveu et nièce, c’est trop bien. Je les vois grandir sur skype, mais en vrai, c’est encore mieux !!!

–      Me dire que ce blog a fêté ses 2 ans. Bon ok, les 8 derniers mois ont été assez chaotique, mais c’est pas grave, je reviens ^^ (même qu’il y aura de la surprise bientôt… mais chut !)

 

Bisous les copines, j’espère que votre semaine a été belle, et que celle à venir sera jolie aussi !