Généralités et autres clichés

9 Sep

J’ai toujours détesté les clichés. Surtout ceux qui rabaissent la femme (c’est mon côté féministe qui ressort).

Mais là je viens de m’en prendre 3 dans la face, coup sur coup. On va dire que les clichés pourris (oui je sais, c’est un pléonasme) « Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a plusieurs qu’il y a des problèmes« .

 

 Il y a deux jours à la télé.

 

 

C’est le genre de pub qui a le don de me mettre hors de moi.

Pour situer, il s’agit d’une attaque de banque, où il n’y a QUE des meufs comme clientes/otages.

Et ben je vous le donne en mille, tout ce qu’elles font c’est parler fringues. Elles sont là, à plat ventre sur le sol, y en a même une bâillonnée et ligotée sur une chaine (on demandera pas pourquoi elle et pas les autres, ou pourquoi elle n’est pas par terre elle aussi), et elles se refilent leurs bons plans shopping. Manque plus que le thé et quelques petits gâteaux, et on se croirait à une réunion du rotary. Mais bien sur ! Et là, la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu.

Remarque, on évite le cliché de la pauvre fille complètement hystérique qui court partout en s’arrachant les cheveux, ou celle qui pleure non stop en hurlant « pourquoi, mais pourquoi ? »…

Je passe sur l’employée qui se fait livrer ses paquets du site en question à la banque… (enfin, je suppose que c’est une employée. Parce que si c’est une cliente, ça devient vraiment grave !)

Ce qui m’emmerde, c’est qu’il y a des gens qui ont été payés pour pondre cette merde. Parce que soit c’est du 12ème degré que j’ai pas saisi (c’est peut-être possible, mais alors dans ce cas c’est vraiment pas un humour qui m’intéresse), soit ils voient les femmes comme des grosses gourdasses inconscientes du danger dont la seule conversation possible est le shopping.

Dans les deux cas, dommage pour eux, mais moi ça me parle absolument pas ce genre de connerie.

 

 

Hier et aujourd’hui.

 

Comme je l’ai déjà dit, j’ai eu ma nouvelle affectation il n’y a pas longtemps.

J’ai donc appris que je vais enseigner la vente à des 4ème et des 3ème segpa. Pour ceux qui ne connaissent pas, ce sont des élèves de collèges en (très)(grande) difficulté. Donc mon cours va surtout leur servir à faire des maths et du français, mais de manière différente. Peut-être plus ludique, plus concrète. Je n’ai jamais eu de segpa avant, mais bon, je me dis que je ne suis pas complètement débile, donc je ne vois pas pourquoi je n’y arriverai pas.

En plus, j’ai pu rencontrer les chefs et les collègues avant la rentrée. Ils ont l’air sympa, m’accueillent gentiment, me donne plein de trucs et astuces, me prêtent des bouquins. Je me familiarise avec les lieux, j’ai 4 salles entièrement refaites pour moi toute seule, c’est cool. C’est sûr que c’est l’inconnu pour moi, mais j’ai confiance.

Et puis hier, c’est le jour où les cours commencent vraiment. Je me retrouve donc seule face à ma classe. Il faut savoir qu’en 4ème, je les ai par groupe de 7. En petit comité comme ça, ça permet de les suivre individuellement, de pas les lâcher s’ils décrochent. Bref, c’est pas violent.

Et bien depuis hier, mon chef passe à chaque heure dans ma salle, pour me demander si tout va bien.

Ce qui me fait grave chier, c’est qu’il le fasse PENDANT les cours avec les élèves.

Il le ferait APRES, ça serait super, je n’aurais strictement rien à dire parce que je pense que ça part d’un bon sentiment, c’est super attentionné. J’en connais qui n’en auraient strictement rien à foutre de ma gueule et qui me laisseraient me démerder.

Mais là, ça me gène pour 2 raisons :

–      Qu’est ce qu’il pense que je vais lui répondre devant les élèves ? la seule réponse possible c’est « tout est  ok, je gère ». C’est vrai que pour l’instant c’est le cas (et encore heureux que j’arrive à « maitriser » 7 gamins de 14 ans qui n’ont pas dépassé le 1m30, sinon je pense qu’il  faudrait envisager sérieusement une reconversion. Et vite) mais même si c’était pas vrai, je vais pas me mettre à pleurer en gueulant « non, ils sont horribles, j’y arrive trop pas. bouh les méchants élèves !! ».

–      J’ai l’impression que ça me décrédibilise face aux élèves. Parce que pour moi, ça donne l’impression que je ne dirige rien du tout, que j’ai besoin de lui. Et si j’ai un souci avec un élève, c’est à moi de le régler. T’imagines si je commence à dire aux élèves dès le 1er jour « si vous vous taisez pas, j’appelle le chef (parce que moi je sais pas vous gerer tout seule) » ? parce qu’ils sont peut-être pas super fute-fute, ça c’est le genre de chose qu’ils pigent direct. S’ils veulent faire la misère à un prof ils savent faire, donc c’est à moi d’assoir mon autorité dès le début. De leur montrer que c’est moi la chef, et qu’il faut pas trop déconner avec Bibi. Et les passages intempestifs de mon chef me donnent la sensation de saboter mes efforts.

 Alors je sais que j’ai pas un look super imposant. Que j’ai le physique d’une ado pré-pubère et très souvent la mentalité qui va avec (cf mon post sur mon matériel).

J’aurais peut-être du avoir la puce à l’oreille lors de la prérentrée ou de la présentation aux élèves, quand il n’arrêtait pas de me dire qu’il faut être ferme avec eux, que je ne dois pas me laisser faire. Et que si j’ai le moindre souci il est là.

Ceux ou celles qui me connaissent savent que ce n’est pas vraiment mon genre de me laisser marcher sur les pieds.

Mais je ne supporte plus tous ces gens qui s’arrêtent à mon apparence, sans chercher à savoir ce qu’il y a derrière. Qui je suis vraiment.

Oui j’ai un physique de petite souris. Oui j’aime les trucs girly et parfois niais. Mais pas que. J’ose espérer croire que je sais aussi réfléchir. Pourquoi c’est si difficile à imaginer ?

 

 

Ce soir.

 

Diner avec toute la famille. C’est-à-dire les parents, frères, sœurs, grands parents, oncles, tantes, cousins, cousines. La famille quoi.

Vous savez ce qu’on dit. On choisit ses amis, pas sa famille. Même si je n’ai pas (trop) à me plaindre de la mienne, il y a une tante avec qui ne n’ai absolument aucune affinité. Elle ne m’a rien fait, c’est même le contraire. A chaque fois qu’on se voit, elle essaie de créer le contact en me racontant des trucs, mais y a pas moyen. C’est physique, je ne peux pas, je ne la supporte pas.

Il faut lui reconnaitre sa persévérance, parce que je pense qu’à force, elle a du se rendre compte qu’elle se heurte à un mur. Mais elle essaie toujours. Tout comme ce soir, où j’ai eu droit à une nouvelle tentative de sa part.

Il est connu dans ma famille que j’aime le rugby. En plus j’ai la chance d’avoir des copines qui partagent cet intérêt, ce qui fait que je vais souvent voir des matchs. Heureuse coïncidence, c’était le début de la coupe du monde ce matin. Donc elle se dit, « hey, sautons sur l’occasion, puisque je sais que c’est un sujet qui l’intéresse ». Manque de pot, tout ce qu’elle a pu me dire, c’est qu’elle aussi c’était mise au rugby. Ben oui, elle a acheté le calendrier des dieux du stade.

Franchement je lui aurais fait bouffer si elle l’avait eu avec elle. (Pour être totalement honnête, c’est une réflexion que j’ai entendu plus que de raison. Je devrais être habituée à force mais non, ça me met quand même hors de moi)

Voilà, encore un cliché à 2 balles. Une fille qui regarde le rugby, c’est forcement pour mater les mecs. Comme si une fille ne pouvait pas apprécier le jeu, tout simplement. Maintenant, il est vrai que je ne suis pas une experte, loin de là. Mais je pense que je sais aimer un beau match, même si, je le reconnais, certaines subtilités peuvent parfois m’échapper.

Alors je ne vais pas mentir, bien sur que j’apprécie aussi la carrure (et la belle gueule) de certains joueurs. Mais dire que je regarde un match UNIQUEMENT pour ça, NON. C’est comme dire d’un mec qui se retourne sur une jolie fille dans la rue qu’il est sorti de chez lui juste pour mater. Ben non. C’est réducteur. Et complètement con.

 

Publicités

2 Réponses to “Généralités et autres clichés”

  1. Louisette58 10 septembre 2011 à 22:07 #

    Alors 1 ° j’avais abandonné ce site parce que je ni arrivais pas ou alors c’était trop long avec mon dico d’anglais, mais déjà ce que j’ai lu me plais beaucoup j’ai hâte de lire la suite par ce que j’en rigole encore de l’épisode du chef qui vient te voir pendant la classe 2° merci je me sens moins seule sur le coup de la pub dans mon entourage personne n’a été choqué han !!! 3° le calendrier … pfff la dernière fois qu’on m’a « accusé » de ça j’ai balancé tous les noms de piliers qui me sont venus à l’idée j’ai même proposé de préciser si ils étaient gauche ou droit … – non non ont te crois louisette *** ouf je me suis peut être trop avancée sur ce coup là ** ;-)) 4° Merci de m’avoir invitée j’ai adorée ce que j’ai lu . Bise et re bise

    • la fée tatouée 10 septembre 2011 à 23:10 #

      Coucou ma Loulou d’amour.
      Déjà ça me fait super plaisir qur tu ais pris le temps de venir faire un tour ici, et tant mieux si ça te plait !
      En ce qui concerne ton 1er point, si jamais tu as besoin d’aide, tu sais que je suis là. Pour le reste, ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule à penser ça 😉
      A bientot ma copine, gros bisous

oh oui, pintade avec moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :