Tag Archives: sport

Les états d’esprit du vendredi 2016 #8 (la meuf hyper assidue…)

17 Juin

C’est un article que j’ai vu chez Isa et que j’aime bien, donc je lui pique l’idée.

Le concept est assez simple, le vendredi je réponds à un petit questionnaire.

C’est parti !

 

Vendredi 17 juin, début : 14h47

 

Fatigue :

ça va mieux. après une période où je dormais super mal, je récupère enfin.

 

Humeur :

Combative 😉

 

Estomac :

Jai pris un petit dej tardif, pour l’instant ça va.

 

Condition physique :

La blague. Avec le nouveau boulot, j’ai pris 3kg en 2 mois donc je me surveille. En plus sur les conseils d’une copine, j’ai acheté une balance qui mesure le taux de graisse et de muscle. Moi sur la mesure du taux de tras, y a écrit en gros « overfat » dessous. La bonne nouvelle c’est que je m’étais inscrite dans une salle de sport AVANT de découvrir l’ampleur de la catastrophe.

 

Boulot :

Le problème est réglé puisque je viens de me faire virer. C’était il y a 2 jours, donc là on discute des conditions de mon licenciement. En attendant, le Vieux Beau m’a mise à pied donc je suis tranquillou chez moi.

Je te rassure, je pleure pas. Je suis même soulagée. J’aimais pas être là bas, je voulais en partir donc ça m’arrange au final.

 

Famille :

Mes parents arrivent demain. Je les ai prévenu pour le boulot, ils ne disent trop rien. Je sais qu’ils seront amenés à le voir pendant leur vacances, et je suis pratiquement sûre qu’ils ne diront rien pour me défendre. Surtout pas faire de vague…

Sinon j’avais prévu quelques jours de vacances cet été chez mon petit frère en Irlande, mais entre temps il a trouvé une copine à NY, donc il y a des chances pour qu’il ne soit pas là aux dates prévues.

Tout va bien…

 

Esprit :

Pour l’instant je souffle un peu, mais je commence à réfléchir à la suite. Comment ça se passe ? qu’est-ce que je fais ? dans quel domaine je cherche du boulot ?

J’y verrais plus clair quand j’aurais reçu la proposition claire et précise de mon licenciement.

 

Reste :

Je récupère une vie sociale, et ça me fait bien plaisir 🙂

De la même manière, je vais avoir plus de temps pour revenir ici…

 

Message perso :

Maintenant que je vais être dispo pour voir les matchs, la saison est finie ^^

 

Penser à :

Me renseigner plus à fond sur ce à quoi j’ai droit. Qu’il me vire honnêtement je m’en fous, mais j’ai pas aimé la manière dont ça a été fait. Il me gueulait littéralement dessus, m’a accablé sans même me laisser dire un mot, donc je vois pas pourquoi je lui ferais de cadeau.

 

Amitiés :

Les copines sont loin et me manquent énormément.

Sinon, ça c’est pas vraiment arrangé avec Charlotte. Je crois qu’on a vraiment pris 2 chemins différents, on veut pas les mêmes choses et elle ne voit rien en dehors de sortir pour rencontrer quelqu’un.

 

Love :

J’ai discuté avec quelques mecs d’un site de rencontres, mais rien de probant.

Je l’ai dit, je sais vivre toute seule et ça me dérange pas, mais là ça commence à me peser. J’aimerais bien un chéri quand même par moment.

 

Sorties :

Rien de spécial pour l’instant, mais je devrais être un peu plus dispo pour sortir maintenant.

 

Envie de :

Gagner au loto. C’est original non ? ^^

 

Musique :

J’adore Sia, même si elle est un peu barjo, elle a une voix sublime. Et ça correspond un peu à mon état d’esprit 🙂

 

Fin : 15h09

 

Les états d’esprit du vendredi 2016 #7 (même si là c’est dimanche)

10 Avr

C’est un article que j’ai vu chez Isa et que j’aime bien, donc je lui pique l’idée.

Le concept est assez simple, le vendredi je réponds à un petit questionnaire.

C’est parti !

 

Dimanche 10 avril, début : 21h57

 

Fatigue :

Je suis au bout du bout, dès que je finis d’écrire je vais au dodo. Honnêtement, j’arrive pas à me faire à mon nouveau rythme, les horaires sont vraiment merdiques, c’est rude.

 

Humeur :

On va dire que ça va.

 

Estomac :

J’ai jamais autant mangé que depuis que j’ai ce nouveau boulot. Je fais des repas de fou, et je continue à boulotter toute la journée. La cata.

 

Boulot :

Après des débuts un peu difficiles, ça va mieux. Par contre, c’est du côté du Vieux Beau où c’est pas terrible. Toujours aussi con. Il me reste 3 semaines de périodes d’essai, je t’avoue que je regarde les offres d’emploi, voir si je ne peux pas me barrer.

 

Famille :

Le Petit est arrivé cet aprem pour la semaine. A la base c’était pour fêter son anniversaire, mais mon grand père est décédé hier, donc finalement l’Ainé et mes parents rappliquent pour l’enterrement. Bon forcément c’est plus trop la même ambiance mais au moins on sera ensemble.

 

Esprit :

Plein de choses en même temps. Surtout le boulot quand même, parce que même si oui je viens de signer un cdi et que ça me fait un peu de stabilité, ça me plait pas donc je me pose des questions. Et depuis hier donc, pas mal de logistique concernant la famille.

 

Reste :

J’ai envie/besoin de me remettre au sport. Je sais que j’en ai parlé plusieurs fois, mais là c’est vraiment un besoin, besoin d’aller me défouler. Je devrais très prochainement aller acheter des chaussures dignes de ce nom pour aller courir, et pourquoi pas aller à la salle de sport avec une collègue.

 

Message perso :

RAS

 

Penser à :

RAS

 

Amitiés :

Les copines sont loin et me manquent énormément.

 

Love :

J’ai recroisé mon voisin genre 1 mois après, on a discuté 2 min, il m’a promis qu’il viendrait me voir à la boutique où je bosse, mais pour l’instant rien. Je me dis que s’il a vraiment envie de me voir, il sait où me trouver. Mais bon, ça marche dans les 2 sens, j’ai rien fait non plus..

 

 

Sorties :

Rien de spécial pour l’instant, même si je pense qu’avec la famille présente, on va se faire 1 ou 2 restos.

 

Envie de :

Partir en voyage. Et le truc qui me trotte dans la tête depuis un moment, c’est de partir 5 jours à New York, mais toute seule. Même si ça me fait flipper sa race, j’ai vraiment envie. bon on verra ce que ça donne…

 

Musique :

En ce moment, c’est ça pratiquement en boucle :

 

Fin : 22h17

 

Je me reprends en main

4 Avr

Depuis quelques temps, ça ne va pas. Je ne sais pas, je n’arrive pas à le définir clairement, mais rien ne va ou presque. Ça va pas au boulot, je me trouve moche, j’aime pas mon corps, je m’ennuie, je déprime.

Et ça me soule d’être dans cet état. Je me disais qu’il fallait bien faire quelque chose, mais pour être honnête, jusqu’à présent, c’est resté à l’état de paroles (en l’air).

 

Et cet après midi, j’ai lu le blog de l’Heureuse Imparfaite, j’ai rattrapé tout mon retard. Ce qu’elle a écrit m’a mis un coup de pied aux fesses. Ça sert à rien de râler si je ne fais rien. Soit je me bouge, soit je ferme ma gueule. Mais pester sur ce qui ne va pas en attendant un miracle, c’est fini.

 

Alors on va commencer par le plus simple à mes yeux : ma tête et mon corps.

Pour ma tête, c’est très facile. J’ai pris rendez-vous avec une coiffeuse, dès lundi prochain je redeviens châtain. J’ai toujours voulu essayer le roux, je l’ai fait, c’est bon. J’avais pas réalisé tout l’entretien que ça demandait. Et me refaire une couleur tous les 15 jours because les racines qui repoussent, ça me gonfle parce que c’est hyper long et surtout, ça me pourrit les cheveux et le crane. Donc plus que 3 jours et bye bye.

Mon corps, c’est pas forcément plus compliqué, il faut juste un peu (beaucoup) plus de volonté. J’ai de la chance, je n’ai pas de problème de poids, juste que c’est tout mou, tout flasque. Et faut dire la vérité, c’est moche. Et moi j’ai envie d’être jolie pour quand les beaux jours reviendront. Avant même de penser à l’épreuve du maillot de bain, pouvoir mettre des jupes sans la cellulite qui déborde de partout. Donc exit le sucre, bonjour les fruits et les légumes. Et le summum, du sport. M’obliger à sortir, marcher plus et pourquoi pas courir ? même que mon objectif est de récupérer le vélo d’appartement de mes parents qui prend la poussière. Quitte à mater des séries, autant joindre l’utile à l’agréable.

 

Pour le reste, ça va être un peu plus dur, mais mieux m’organiser afin de pas finir de bosser à 2 heures du matin, ça serait un bon début. Déjà je serais moins fatiguée, et puis ça me permettrait de me laisser plus de temps pour les sorties. Et pour revenir à ce blog. Ça m’embête de l’avoir laissé tombé, j’espère que ces quelques articles sont le signe de mon retour.

 

Voilà, il me semble que ce sont des objectifs facilement réalisables. Il faut « juste » s’y tenir…

 

Toi aussi deviens journaliste à France Télévision – Part 4

10 Août

Normalement, avec tous les conseils donnés, tu devrais pouvoir gérer une émission de main de maitre. Mais attention, malgré ta concentration, une erreur peut vite arriver malheureusement.

 

Unit 4 : les erreurs à éviter

 

Lesson 1 : être pro.

Alors là c’est la grosse honte. Tu es discret, tu fais preuve de gentillesse et d’humilité et tout ce qui t’intéresse est de faire ton job correctement. Pfff, n’importe quoi.

Là, tu peux regarder faire Laurent Luyat, mais juste comme objet d’étude de bourdes à ne pas commettre. Ne prends surtout pas exemple sur lui ! D’ailleurs, s’il a été refourgué en soirée et nuit, c’est qu’il doit bien y avoir une raison…

De même, tu peux analyser Lionel Chamoulaud qui, malgré une ou deux incartades vers le droit chemin, s’obstine à travailler sérieusement.

 

Lesson 2 : entoure toi de consultants sympas.

Là c’est un peu l’erreur ultime. La prison sans passer par la case départ tu vois. Non mais il faut dire les choses, ils sont ultra pénibles à parler de leur sport avec passion et émotion. En plus, ils ont toujours une ou deux anecdotes sur les athlètes qu’ils connaissent personnellement, ils apprennent aux téléspectateurs des points de tactique ou de règlement sans les prendre pour des demeurés, et il vivent les épreuves comme si leur vie en dépendait.

Fait gaffe, on pourrait les aimer plus que toi.

 

Voilà, tu connais maintenant les points important à savoir sur ce beau métier.

Grâce à moi, tu vas pouvoir faire une belle carrière. Plus tard, je te regarderai, émue et fière en disant que tu es mon poulain et que je t’ai tout appris.

Toi tu seras trop occupé à marcher sur la gueule des autres pour penser à me remercier.

C’est beau non ?

 

Toi aussi deviens journaliste à France Télévision – Part 3

9 Août

Ça y est, tu sais gérer les commentaires et le direct. C’est bien, mais ça fait pas tout. Une émission, tu le sais pas forcément, mais il y a tout un travail de préparation. Et puis tu n’es pas tout seul à la faire, tu es entouré de toute une équipe, la régie.

 

Unit 3 : une organisation sans faille

 

Lesson 1 : arrive en touriste.

T’es journaliste en plateau maintenant, alors c’est un peu comme si t’étais un people tu vois. Ce que veut dire que tu as autre chose à faire que de préparer ton émission. Tu t’appuies donc sur des fiches demandées à un stagiaire que tu martyrises et qui se venge en écrivant n’importe quoi dessus. Tu peux également augmenter la difficulté en les mélangeant, c’est très efficace.

Enfin, comme tu le sais maintenant, quand t’es à l’antenne, c’est pour raconter ta vie, rien d’autre. Alors je gaspille pas ce précieux temps en donnant le programme de la journée, et encore moins les horaires des différentes compétitions. Ça n’intéresse personne.

 

Lesson 2 : entoure toi d’une équipe (in)compétente.

Un journaliste digne de ce nom (toi en l’occurrence) se doit de s’appuyer sur une équipe de gros bras (cassés). Sans la régie, tu n’es rien.

Tu peux compter sur eux pour lancer des sports une minute environ avant la coupure pub, ce qui te permettra d’affirmer ton autorité auprès des journalistes de terrain. N’hésite surtout pas à leur couper la parole, à leur promettre de revenir de suite et à les oublier dans la seconde. De toute façon, ce que disent les commentateurs ou les consultants, tu t’en fous. C’est souvent un sport de merde en plus, ça n’a absolument aucun intérêt.

Ce qui est bien, c’est que ça marche aussi quand il faut changer de chaine entre France 2 et France 3, ou inversement. Une vieille légende urbaine dit que si en plus tu arrives à interrompre pendant une course ou un combat, tu seras élevé au rang de dieu dans ton équipe de rédaction, et qu’un autel sera dédié à ta gloire.

 

Lesson 3 : fait des plans de merde.

Sur un temps d’antenne aussi long, tu dois faire attention à ne pas perdre de téléspectateur. Déjà quel e son de ta voix est assez soporifique, il ne faut pas qu’il pique du nez devant une image figée. Pour cela, il est vivement conseillé pendant une épreuve d’insérer à l’écran une image de la ville à la place. C’est un peu le double effet kiss kool, le téléspectateur est content d’être tenu éveillé et en plus, il découvre pour la 125ème fois de la journée le même plan d’une rue ou du fleuve.

 

Stay tuned…