Tag Archives: solidarité

Je suis Charlie

7 Jan

je suis charlie

Ce soir, je suis écœurée et triste.

Je vais être honnête, je ne lisais pas Charlie Hebdo. Je voyais passer certains dessins qui faisaient polémique, mais rien de plus.

Mais pourtant, comme beaucoup, cette attaque ignoble me touche.

 

Je suis horrifiée par la bêtise humaine.

Je ne comprends pas qu’on puisse prendre les armes pour signifier notre désaccord, notre mécontentement.

Pour moi, la violence est l’arme des faibles.

C’est plus facile de répondre par la violence que par l’intelligence.

 

ceci n'est pas une religion

 

Alors ne nous abaissons pas à leur niveau.

Soyons intelligents.

Ne stigmatisons pas tout un peuple, toute une religion pour quelques gros cons.

Ne faisons pas une généralité de quelques brebis galeuses.

J’ai peur des possibles répercutions.

J’ai peur de la récupération probable de certains requins politiques, salivant déjà à l’odeur du sang.

 

Et pourtant, je garde espoir.

Quand je vois la mobilisation unanime et spontanée, je me dis que tout n’est pas perdu.

La solidarité n’est pas morte.

L’humanité n’est pas morte.

 

Nous sommes Charlie.

 

la noirceur ne peut pas chasser la noirceur

Ça faisait longtemps qu’il n’y avait eu de polémique sur les Enfoirés

7 Nov

Je ne sais pas si tu as lu cet article récemment, mais vraiment, moi ça m’a choquée.

Je te fais un résumé rapide si tu as la flemme de cliquer : une association de démunis est en colère contre les enfoirés, parce qu’ils n’aiment pas leur musique. Ils voudraient « récupérer leur dignité musicale ». Et proposent donc de virer Chimène Badi et Mimie Mathy et de les remplacer par Lady Gaga. Ils se sentent humiliés par tous ces has been français.

 

Non mais WTF ???? mais merde quoi !!

Quand j’ai lu ça, vraiment j’étais sur le cul. Y a pas d’autres mots.

Je pense que le mec, il a juste rien compris au principe des enfoirés. Personne ne lui demande d’aimer les chansons. Il les aime pas, c’est tout à fait son droit. Mais les concerts et autres cd et dvd, ils ne sont pas là pour ça. Ils sont là pour ramener de la thune, pour payer de quoi manger, de quoi être propre, de quoi dormir aux démunis.

Alors oui, il y aura toujours des chanteurs qui viennent aux enfoirés tenter de relancer leur carrière. Soit. C’est peut-être discutable. Sûrement même. Moi je m’en fous un peu, on a qu’à dire que c’est du donnant-donnant.

Mais vraiment, j’ai trouvé ça abject. Parce que la prochaine fois c’est quoi ? Le mec il va râler parce qu’il a en marre de bouffer des haricots en boite et qu’il voudrait une entrecôte. Et que quand même, les gens qui donnent ils pourraient faire un effort non ? Et puis il aimerait bien un gel douche qui sente l’homme aussi, parce que la dernière fois il avait eu groseille, et ça il aime pas trop.

Bien sûr j’exagère, mais c’est vraiment l’effet que ça me fait.

Alors je suis d’accord, demander de l’aide, ça doit pas être évident tous les jours. Jusque là j’ai eu de la chance, je ne peux qu’imaginer. Mais je crois qu’ils prennent pas le problème dans le bon sens. Ils devraient plutôt en tirer du positif. Qu’en ces temps de crise, la solidarité existe toujours.

 

Ce qui me fait doucement rigoler, c’est que si ces mêmes artistes ne faisaient rien, les laisser crever de faim, je suis sûre qu’on entendrait protester comme quoi ce sont de gros crevards occupés à compter leur pognon et leurs disques d’or, et que quand même ils pourraient faire un geste pour les plus démunis.

Même si j’aime les enfoirés, que je les regarde religieusement chaque hiver, je rêve du jour où ils arrêteront. Ça voudra dire que le pays va bien, que tout le monde a un toit et de quoi manger et que les Enfoirés n’ont plus lieu d’être.

Sauf que malheureusement, c’est loin d’être le cas. Il y a de plus en plus de gens qui ont besoin d’eux. Alors même s’ils écorchent quelques oreilles, même si certains protestent, moi je les remercie de faire ce qu’ils font, de donner leur temps pour cette cause.

 

Edit : j’ai reçu un mail comme quoi ce site est un truc marrant qui publie des fausses infos pour rire. soit. c’est vraiment pas le type d’humour qui me fait marrer.

 

Le Peace movement

1 Oct

 

Avant de te parler du peace movement, je voudrais te parler un peu de moi.

Quand j’étais plus jeune, j’étais assez cynique, plutôt dure. Non pas que je le faisais exprès, non pas que j’étais méchante à proprement parlé (du moins je ne crois pas), mais c’était la seule manière de communiquer que je connaissais. Parce que c’est comme ça qu’on faisait chez moi, et c’était un peu ma seule façon de survivre et d’exister.

 

Mais ça, c’était avant.

Parce qu’un jour, j’ai réalisé que je pouvais faire autrement. Qu’être cynique, c’est sympa 5 minutes, ça peut faire rire les copains sur le coup, mais c’est toxique. Et qu’être gentil, ce n’était pas une tare. Beaucoup de gens confondent gentillesse et faiblesse. Alors que c’est tout l’inverse.

Je crois que les gens aigris et les cyniques, en vrai, ils sont pas trop heureux avec eux-mêmes. Et qu’ils pensent qu’en rabaissant les autres, ils se sentiront mieux, plus importants. Et c’est là qu’est la vraie faiblesse à mon sens.

Alors qu’un gentil, justement il est bien plus fort. Parce qu’il faut être fort pour sentir les coups de putes, et au final s’en moquer. Bien sur, ça ne fait jamais plaisir sur le moment, mais on passe dessus. Parce que ça serait une perte de temps et d’énergie, et que franchement, on a bien mieux à faire.

 

Alors quand ce weekend Jeune Anecdotique a lancé le peace movement, je ne pouvais qu’adhérer.

Le peace movement, c’est une sorte de charte. Je mets le logo sur mon blog, ce qui veut dire que je m’engage à vivre chez les Bisounours, les licornes et les chatons trop mignons sur un arc-en-ciel de chamallows tout plein de paillettes. Non je déconne, ça je le faisais déjà. En vrai, le peace movement, ça veut dire que quand je vais sur un autre blog, je m’engage à rester correcte et polie, et ce même si je ne suis pas d’accord avec l’idée. J’ai le droit d’avoir un point de vue différent, mais ce n’est pas une raison pour insulter l’auteur et/ou biatcher sur elle avec mes copines. J’exprime mon avis de façon argumentée, et pas juste « c’est pourri ce que t’écris pauvre conne qui connait rien à la vie ».

Et pareil, ça veut dire que toi aussi, tu restes cool et sympa avec moi. Si ce que j’écris ne te plait pas ça serait surprenant mais soit tu fermes la fenêtre et tu passes à autre chose, soit tu commentes gentiment, en adulte.

 

Si tu es intéressée, tu peux aller t’inscrire sur le blog de Pomme, et quand tu auras donné ton mail, elle t’enverra les logos. Tu verras, il y en a plusieurs, et c’est toi qui choisis celui qui te plait le plus.

 

Même qu’elles ont pensé à quelques règles :

1) Un article ne sert jamais à rien (même un article sur le mode de reproduction des faucons !), alors nous n’irons jamais volontairement dénigrer le travail d’une autre.
2) On ne connait pas les personnes qui sont au bout de ce blog : pas d’attaques personnelles injustifiées et blessantes.
3) La liberté d’expression est un droit ; ne pas faire de mal, physiquement ou moralement, à autrui est un devoir.
4) Nous montrerons notre désaccord avec un article dans la politesse et le respect les plus complets. Oui, c’est comme ça, on est très zen !
5) Il va sans dire que les insultes sont un tue-glamour : un peu de douceur, on s’abstient.
6) On ne menace pas de mort une personne, même un tout petit peu : le « tu veux que je t’envoie de l’anthrax ? », on jette ça aux crocodiles !
7) Relayer un article pour casser une blogueuse et lui taper dessus en groupe ? Sérieusement ? L’école primaire, c’est deux rues plus bas.
8) Pas la peine de s’excuser si on est pas d’accord avec quelqu’un : donner calmement son avis suffit.
9) L’ordi est une machine, la blogueuse : non. Respectons un peu ses sentiments.
10) Chantons tous du Céline Dion en se tenant la main.

Pour la dernière proposition, c’est comme tu le sens. Moi je suggère ça à la place :