Tag Archives: portefeuille

Choupiprof – Semaine 2

17 Sep

Je te connais petite coquine, t’as envie de savoir s’il y a eu du nouveau avec Choupiprof. Que s’est-il passé à côté de la photocopieuse ? Y a-t’il eu des regards à côté de la machine à café ? M’a-t’il sauvé en m’ouvrant la salle B102 ? Je t’épargne le suspense, rien de tout ça.

 

Alors je réécris pas le début de semaine, tu peux le lire ici si tu ne t’en rappelles pas.

Jeudi matin donc, je dois dire que je vais au lycée avec le moral en berne. Oui, l’histoire de ses filles, et donc de la potentielle maman qui va avec, ça m’a un peu déprimée. On va dire que je me suis fait une raison. Pour moi, la maman est dans le tableau. Si elle y est vraiment, ben je m’y serais préparée, et si elle n’est plus là, c’est tout bénéf ! Dans ce genre de cas, je préfère me préparer au pire, comme ça je suis pas déçue.

C’est donc dans cet état d’esprit que je vais bosser. J’arrive dans le parking des profs, et je vois un truc par terre. Je m’approche pour le ramasser. C’est un portefeuille. J’ l’ouvre, et évidemment, c’est le sien. Genre sur tous les profs qu’il y a, il fallait que ce soit lui qui fasse tomber un truc, et moi qui le ramasse. Signe du destin ? Gros foutage de gueule cosmique ? Je sais pas trop…

Alors là, tu vois ce que j’ai écris le paragraphe au dessus ? ben y a plus rien ! envolé ! tout ce que je vois, c’est que ça va me faire un prétexte pour discuter avec lui. J’arrive en salle des profs toute guillerette, et je me calme aussi vite parce qu’il n’est pas là. Merde ! moi qui voulais passer pour la sauveuse, c’est raté. Je mets donc son portefeuille dans son casier et je pars en salle info. Et là qui arrive ? Choupiprof bien sur !

Je lui annonce donc que je lui ai mis un cadeau dans son casier. Ça a fait son effet, parce qu’il était quand même assez surpris. Il revient me remercier, et je lui fais remarquer que je suis doublement gentille, parce que 1/ je lui ai rendu et 2/ je me suis même pas servi des cartes de crédit. Il rigole et il ajoute que j’ai vraiment été sympa parce que j’aurais pu aussi revendre ses papiers. Ouais, on a des discussions assez romantiques…

Alors je sais ce que certaines vont me dire, à me demander si j’ai pas regardé dedans pour chercher des infos, mais non, j’ai pas osé. Honnêtement, c’est pas l’envie qui me manquait, mais ça se fait pas trop quand même.

Par contre, j’ai pas compris parce que le midi, on part à la cantine à plusieurs collègues et il nous rejoint un peu après. Et là, il y avait une place juste à côté de moi, et non, monsieur va s’assoir à la table d’à côté, tout seul. Je pue ou bien ?

 

Vendredi midi, après avoir déjeuné, je vais en salle info. Concrètement j’ai pas grand-chose à y faire, mais il y est (quand je te disais que je me comportais comme une vraie petite collégienne). Alors je trouve 2-3 trucs pourris à imprimer, et j’en profite pour faire le point avec une collègue sur une classe qu’on a en commun. Je lui raconte que les élèves m’ont reproché de trop travailler (ils avaient écrit 6 phrases en 1 heure les pauvres petits) et de ne jamais sourire. Ouais t’as bien lu. Ces petits branleurs Ils m’ont dit que je devrais sourire plus quand je fais cours. Comme si c’était facile de sourire quand on passe son temps à faire la police. Donc je raconte ça et on en rigole avec la collègue. Que vraiment je suis pas sympa avec les élèves. À ce moment là, Choupiprof qui était sur un poste dos à nous, se retourne, me regarde et sourit « déjà que t’es une voleuse de portefeuille ! ». Là on se chambre gentiment, on plaisante devant la collègue qui comprend pas tout.

 

Donc voilà les news.

Je sais toujours pas quoi penser. Je n’ai pas l’impression qu’il soit comme ça avec les autres, mais est-ce que je vois ce que j’ai envie de voir, ou c’est la vérité ?

Je m’étais dit que cette semaine, j’allais enquêter pour savoir ce qu’il en était, si y avait la maman dans le tableau ou pas. Et évidemment, je l’ai pas croisé du tout aujourd’hui.

 

Wait and see…