Tag Archives: Méchanceté gratuite

Le retour du gros con

29 Oct

Ouais parce que l’Homme Idéal-Mais-Finalement-Sa-Mère c’est trop long, le gros con ça lui va bien. Ou le tas d’immondices. Ou Pure Evil. Ou ce que tu veux en fait…

 

Bref, 3 semaines après notre dernier échange, je pensais que c’était fini.

Je sais que j’avais dit que je guettais mon téléphone au début, mais au final la raison l’a emporté. Ce mec n’était qu’une sombre merde et j’étais bien mieux sans lui.

 

Et puis dimanche, la surprise. Désagréable.

« c’est dommage que tu sois de mauvaise humeur parce que j’aurais bien aimé que tu me suces ».

D’abord un petit tacle pour commencer, et ensuite du salace.

Classique j’ai envie de dire.

Je sais que je n’aurais pas du répondre, je le sais. Mais l’espoir de lui faire entendre raison a été plus fort. (oui, je crois au père Noël, aux licornes et autres miracles)

Je lui réponds que je ne suis pas de mauvaise humeur, plutôt blasée et déçue. Et que je ne comprends pas pourquoi il s’obstine.

Et là, il en rajoute une couche, que je me prends beaucoup trop au sérieux, que je suis chiante, qu’il faut que je me décoince et blablabla.

Discussion totalement stérile, absolument rien n’a changé.

 

Quelques heures plus tard, un nouveau message. Pire encore.

Il a dû fureter sur ma page fb, et il est tombé sur un statut où je parlais des différences de traitements entre les hommes et les femmes.

(pour info, je ne suis pas amie avec lui sur fb, et normalement ma page est privée. Après vérification, certains statuts et photos étaient cependant publics, je ne sais pas pourquoi.)

Et là, ça a été prétexte à me mettre plus bas que terre, encore. Que « j’étais qu’une conne qui ne comprenais rien à rien, que c’était normal si j’étais célib avec ce genre de discours, que je ne me remettais jamais en question et que je rejetais tout le temps la faute sur les autres. Que s’il me recontactais c’était uniquement pour se vider les couilles mais que là j’étais tellement conne qu’il irait se faire sucer ailleurs ».

Du bonheur à l’état pur.

La seule « chance » que j’ai eu c’est de ne pas avoir été seule quand j’ai reçu cette nouvelle monstruosité. Mais je ne te cache pas que ça m’a mis un énorme coup. Encore une fois.

Même si je sais que c’est pas vrai, je sais que j’ai raison et qu’il retourne tout ça à son avantage, ça fait mal.

 

Pendant ces 3 semaines de répit, je pensais que j’avais réussi à prendre un peu de recul, à me détacher de lui mais j’ai réalisé que non. Dès qu’il dit un truc, ça m’atteint en plein cœur.

Je sais que c’est de la méchanceté gratuite, que je ne devrais pas le laisser m’atteindre. Mais je n’y arrive pas. Pas encore.

 

J’étais partagée. D’un coté je me disais qu’il fallait que je l’ignore, qu’on tournait en rond mais de l’autre, je ne pouvais pas me laisser faire, je ne pouvais pas accepter ça.

Soit je lis ses messages et je lui réponds, mais là, je rentre dans son jeu. Et quoi que je puisse lui dire, en étant raisonnée ou non, il ne cherche qu’à me blesser. Donc ça ne sert à rien, si ce n’est à souffrir encore plus.

Au début je me disais que si je ne répondais pas, c’est comme si j’abandonnais, je le laissais gagner en quelque sorte. Et ça m’était insupportable. Jusqu’à ce que je réalise que c’est l’inverse. L’ignorer, c’est reprendre le pouvoir, ne pas le laisser me déstabiliser justement.

 

Alors j’ai fait ce que j’aurais du faire depuis bien longtemps. J’ai supprimé ses messages, supprimé son numéro et je l’ai bloqué. Idem pour fb, je l’ai bloqué aussi.

Si jamais il me recontacte, je ne le saurais pas. Et c’est tant mieux.

Je ne veux plus de lui dans ma vie. Jamais.

 

Les princesses et le connard

9 Oct

Une fois n’est pas coutume, je vais te raconter une histoire qui est arrivée à une de mes copines.

Déjà, je te parle un peu de ma copine. Tu vois Charlotte York dans Sex and the City ? ben ma copine c’est pareil. Pas physiquement, mais sinon tout le reste, la même chose. Très romantique, toute douce et gentille (mais dans le bon sens du terme), qui cherche son prince charmant.

Sauf que Charlotte, elle est un peu comme moi, elle galère pas mal niveau mec.

 

Elle en avait rencontré un il n’y a pas longtemps. Ils se sont vus plusieurs fois, on fait des balades, un pique-nique, tout se passait bien.

Elle trouvait quand même qu’il s’emballait un peu trop. Au bout de 10 jours, il parlait de partir en weekend, la couvrait de compliments… elle trouvait ça un peu rapide mais bon…

Et puis finalement, il lui a expliqué qu’il ne savait pas trop où il en était, qu’il avait beaucoup souffert de sa précédente relation, bla bla bla.

ils ont gardé contact, mais il a commencé à lui faire des faux plans.

 

Un soir où on sort toutes les 2, il doit venir nous rejoindre pour qu’ils puissent discuter.

Il arrive avec un pote (aka le mec le plus relou que j’ai jamais rencontré) et ils s’installent. Il annonce qu’il va se chercher à boire, et là je te retranscris la conversation.

Charlotte, en souriant : « tu m’offres un verre ? »

Rencard de Charlotte, qui se braque : « ah ben voilà, toutes les mêmes, tout ce qui vous intéresse c’est le pognon !! »

Charlotte, en rigolant : « non mais c’est parce qu’on est des princesses »

Le rencard, de plus en plus énervé : « non mais n’importe quoi, les princesses ça n’existe pas. vous vous bercez d’illusions, c’est ridicule »

Charlotte, toute gênée : « … »

Le rencard, qui se retourne vers moi : « non mais les princesses n’existent pas, les princes encore moins. Vous êtes bêtes si vous y croyez »

Moi, zéro patiente : « que les princes n’existent pas, on est d’accord. Par contre les princesses existent puisqu’on en est. »

Là, vexé que j’ai osé lui répondre, il se lève et il va chercher à boire.

Bon déjà, je t’annonce qu’il a un peu jeté un froid. Avec Charlotte on se regarde, on ne comprend pas bien pourquoi il s’est énervé comme ça. C’était une blague innocente, pas besoin de prendre autant la mouche.

 

Bon en fait, il doit être plus fâché que prévu puisqu’il s’installe au comptoir.

Finalement, au bout de 15-20 min, il revient vers nous, et reprend.

Le rencard chiant :  » non mais c’est n’importe quoi de croire aux princesses à votre âge. Faut grandir un peu. »

Moi : « non mais t’es toujours là-dessus ? c’est bon, passe à autre chose. »

Le rencard qui insiste : « regarde. Toi t’es célibataire ! pourquoi ? »

Moi : « parce que j’ai pas rencontré le bon, et que je préfère être toute seule qu’avec un con. »

Là il m’explique que jamais je rencontrerais le bon, que si je regarde autour de moi, tous les trentenaires sont seuls ou alors en couple et malheureux. Que de toute façon, le couple n’existe plus, que tout le monde trompe tout le monde et qu’il n’y a plus de valeur. Que lui préfère être un homme libre et qu’il est parfaitement heureux comme ça.

Ce à quoi je lui ai répondu que tout ce qu’il disait était de la merde, que c’était de la mauvaise foi parce que je connais des couples de trentenaires heureux, tout comme je connaissais des cinquantenaires seuls. Que c’était juste un faux prétexte pour pas avoir à s’engager.

Alors tu le croiras ou pas, mais il s’est encore vexé, et il est reparti.

 

Sauf que le lendemain, il a renvoyé des messages à ma copine, pour en rajouter une couche. Qu’elle était comme toutes les autres, vénale, qu’elle avait plus intérêt à lui demander quoi que ce soit sinon la prochaine fois il lui en mettrait plein la gueule.

Je peux te dire que Charlotte, elle en menait pas large.

 

Alors oui, je sais, on n’est pas réellement des princesses.

Mais on n’est pas non plus des grosses merdes, et c’est pas une raison pour être méchant gratuitement.

Le baratin « oui mais j’ai eu une expérience malheureuse », ça suffit pas. à notre âge, on en a tous connu. Il faut savoir faire la part des choses. Oui comme beaucoup, j’ai rencontré mon lot de tocards. Tout comme j’ai rencontré des mecs biens. C’est pour ça que je les mets pas tous dans le même panier.

Tout comme je crois qu’il y a encore des gens de valeur, avec des valeurs.

Sinon on n’a qu’à tous se tirer une balle, ça sera plus simple.