Tag Archives: love

C’est un mec qui…

7 Oct

C’est un mec qui me fait sourire bêtement à chaque fois que je pense à lui.

 

C’est un mec qui m’envoie environ whatmille textos par jour, pour me dire que je lui manque et qu’il voudrait être avec moi.

 

C’est un mec qui est tout attentionné quand on sort avec ses potes. Il ne m’oublie pas et vérifie toujours que je vais bien, que je m’ennuie pas (et que mon verre est plein).

 

C’est un mec qui me trouve belle et intelligente, et râle quand je me dévalorise.

 

C’est un mec qui a compris que je manquais de confiance, et qui passe son temps à me rassurer, qui accepte mes petites bizarreries sans sourciller.

 

C’est un mec qui me laisse la clé de chez lui au bout de 3 jours, parce que c’est plus pratique quand même.

 

C’est un mec qui « m’engueule » parce que je vais chez lui avec une trousse de toilette et que quand même je fais chier, j’ai qu’à prendre une brosse à dents neuve et la laisser là.

 

C’est un mec qui au bout de 10 jours, me fait la liste des meubles de son appart auxquels il tient. Et quand je lui demande pourquoi il me dit tout ça, il me répond que c’est pour quand on habitera ensemble.

 

C’est un mec qui m’envoie un texto à 3 heures du matin pour me dire qu’il tombe amoureux de moi.

 

C’est un mec qui assume et ne regrette pas les messages envoyés à 3 heures du matin.

 

 

C’est un mec qui a des petits défauts, qui me fait un peu peur parce qu’il va peut-être un peu vite, mais surtout, c’est un mec qui me rend heureuse. Et ça fait bien longtemps que ça ne m’était pas arrivé !

 

Love is in the air…

4 Oct

La semaine dernière, je te disais que j’avais totalement merdé avec Bruce Wayne. Que je m’y étais pris comme un manche, et que j’avais l’impression de plus savoir me comporter avec un mec.

Je te disais aussi que je devais le revoir le soir même, et que j’espérais que ça se passerait mieux.

Bon ben tu devines au titre que ça c’est bien passé.

 

Bref, tout ça pour dire que j’ai donc un chéri (exploit !!!), qu’il est tout mimi, qu’il en a fait plus en 3 jours que certains en plusieurs mois, et que j’espère que ça va durer.

 

coeur

Choupiprof ♥

10 Sep

Pour commencer, une petite précision. En vrai, j’aimerais faire suivre le terme choupiprof d’un cœur, mais je sais pas les faire sous wp. Je sais bien que normalement je devrais plutôt mettre ça : © Elsa, mais je trouve qu’un cœur c’est plus niais mignon. Donc si quelqu’un sait insérer le ❤ sous wp et veut bien me l’apprendre, je m’engage à installer un autel à sa gloire dans mon salon.

 

Revenons à nos moutons, c’est-à-dire choupiprof.

Au cas où tu n’aurais pas suivi, c’est un prof que j’ai rencontré l’année dernière, quand j’ai commencé le remplacement. Le seul problème, c’est que je n’allais au lycée que deux matinées par semaine, et que je devais le croiser une fois sur quatre. Donc oui, je le trouvais choupi, mais bon, c’était pas ça. Comme on avait la même classe on en a discuté une fois ou deux, mais rien de plus.

Et puis ça a été les vacances.

 

A quelques jours de la rentrée, le même lycée m’appelle, toujours pour un remplacement. Alors quand j’ai raccroché j’ai fait ouais c’est cool, du taff ! Et le deuxième effet kiss kool n’a pas tardé : ouais c’est cool, j’espère que choupiprof sera là !!!

Et puis vient le jour de la prérentrée. J’arrive au lycée et j’avise un groupe de profs… choupiprof est là ! Alors là je peux te dire que ça a fait comme une explosion dans mon cerveau mon cœur mon ventre ma culotte. Non je déconne, j’avais pas mis de culotte.

Même que comme c’est le plus près, c’est lui qui m’accueille. Avec un grand sourire. Et moi j’ai tout à coup l’impression d’être une ado qui a le béguin pour Justin Bieber.

c’est ma nouvelle photo d’identité

Une fois la partie accueil/petit dej passée, on enchaine avec une réunion plénière chiante à mourir dont je vais t’épargner les détails (surtout parce que j’ai rien écouté), puis réunion des profs principaux. Comme je suis maligne, je me suis assise pas trop loin de lui. C’est alors que je m’aperçois qu’il fixe mon tatouage au poignet. J’observe sa réaction, histoire de voir si ça le rebute ou s’il s’en fout. Non pas que je le ferais enlever pour lui, mais ça peut donner un point de départ à une future discussion. En plus après on plaisante ensemble sur je ne sais plus quel sujet, alors moi je suis contente.

 

L’après midi, la théorie voulait que chaque équipe pédagogique se regroupe chacune dans une salle pour parler des projets de l’année. Effectivement, ça peut être intéressant, mais la pratique est plus compliquée quand on a plusieurs classes. On fait comment dans ce cas ?

Etant prof principal d’une, j’attends patiemment dans ma salle quand un prof de maths vient me rejoindre. Je t’arrête tout de suite, il est moche, il a l’air particulièrement con et il est nouveau. Le mec qui sert à rien quoi. J’essaie péniblement de discuter avec lui, quand choupiprof arrive en courant. Normalement il vient demander un truc à l’autre chelou, mais j’en profite pour plaisanter avec lui. Attends, faudrait pas perdre une occasion non plus. Et puis je fais un geste, genre j’attrape un stylo ou une connerie du genre, et là il me dit « encore un tatouage ! ». Oui, il vient de voir celui du doigt. Alors je lui réponds que c’est pas le seul avec un sourire et il me dit que oui il sait.

L’après midi on se recroise de loin, on n’a pas l’occasion de se parler mais il y a toujours un petit sourire ou un mouvement de tête.

 

Jeudi matin, j’arrive au lycée un peu en avance pour faire quelques photocopies et je tombe sur lui. Ô joie !

Là il me demande si je suis libre pour aller boire un verre (t’y as cru hein ?) au courant que je dois accompagner une classe en intégration. Genre, le jour où j’ai mis des talons. Là c’est un peu panique à bord, il me dit que mon nom est sorti à la réunion d’intégration (celle où je ne suis pas allée puisque je n’ai pas les classes concernées) et qu’il vaut mieux que j’aille vérifier. Après vérification, non, j’avais pas besoin d’y aller.

Je le recroise à midi, il me demande si ça c’est arrangé. Alors, avec le sourire bien sur et toujours des étoiles dans les yeux, je l’engueule gentiment, en lui disant que c’est pas très gentil de me faire peur dès le matin comme ça. Mais que bon, c’était quand même gentil de sa part de m’avoir prévenue. Il rigole et me dit que pour se faire pardonner, il m’offrira un café.

 

Voilà où ça en est.

Ce qui est bien c’est que là je le croise tout le temps, donc ça permet plus de possibilité de discussions et de plaisantages (oui c’est un mot).

C’est rigolo parce que j’y pensais ce weekend. Il est pas forcément top canon ou ultra bien gaulé, mais il a une qualité que peu d’hommes que j’ai rencontré ces derniers temps avaient, c’est qu’il me rend niaise. Et j’adooooooooooooore cette sensation. Ces derniers temps, quand je rencontrais un garçon, c’était un peu je suis comme ça et si ça plait pas tant pis, mais lui, il me donne envie de faire des efforts, de me pomponner. De pas me planter.

Alors c’est vrai, je ne sais rien sur lui, si ça se trouve il a déjà une chérie (ou je l’intéresse pas) et ça se fera jamais, mais pour l’instant, je profite au maximum. Et c’est déjà pas mal.

 

5 raisons pour lesquelles George Clooney devrait m’épouser.

21 Oct

Raison n°1.

Parce que je suis totalement bilingue. Bon peut-être pas tout à fait bilingue, mais disons que je parle anglais. Comme ça pas de gêne, pas de malentendu, il peut venir m’aborder sans craindre de passer pour un gros con à discuter avec une fille qui lui répondrait pas parce qu’elle piperait pas un mot. Evidemment, quand on répondra à des interviews concernant notre big love qui fait qu’on a des cœurs dans les yeux, on dira un truc con du genre qu’on n’a pas besoin de mot pour se comprendre. Pas de problème de communication chez nous, c’est le langage de l’amooooouuuuur. Le genre de truc qui te donne envie de gerber tellement c’est dégoulinant de niaiserie. Mais ça c’est juste parce que t’es jalouse de notre bonheur et de notre amour sincère.

 

Raison n°2.

Parce que je suis faite pour vivre au soleil. Alors, grosse coïncidence de la life, mais George vit à LA, ville américaine pourvue d’un microclimat qui fait qu’il fait toujours beau et chaud. Si tu essaies de briser mon rêve en m’affirmant que parfois il pleut dans la cité des anges, je te répondrais que tu sais absolument pas de quoi tu parles. Parce que je me suis documentée moi madame, et je peux te dire que dans mes livres de recherches tels que voici, gala, closer ou public, y a jamais eu une photo d’un acteur à LA avec des nuages ou des grosses gouttes qui tombent. Ce qui prouve qu’il y fait toujours beau. CQFD.

 

Raison n°3.

Parce que je suis discrète. Alors que George est un mec ET un acteur hollywoodien, ne l’oublions pas. Ce qui sous-entend qu’il doit avoir un égo plus que surdimensionné. Et bien il peut-être assuré que je ne chercherais pas à tirer la couverture à moi, que ça sera toujours lui la star dans notre couple. Bien évidemment au début les paparazzi me traqueront et chercheront à savoir qui je suis, surtout quand on sortira de restos branchés ou qu’on ira à des concerts, main dans la main et le regard amoureux, mais je ferais en sorte de toujours me cacher derrière lui, comme ça il serait toujours au premier plan. Par contre je laisserais quand même ma main gauche bien en évidence, histoire de bien montrer l’énoooooorme caillou à mon annulaire.

 

Raison n°4.

Parce que je suis hyper sympa (et même drôle parfois). Franchement, je suis tout le temps de bonne humeur, sauf quand je m’énerve. Ce qui fait que ses parents, sa famille et ses potes seront dingues de moi. Ok, il se peut qu’ils me trouvent parfois très bizarre et s’interrogent fortement sur ce que je fais ou dit, mais ils mettront ça sur le compte de ma culture différente (aussi connu sous le syndrome de « c’est pas une ricaine donc c’est une grosse bouseuse »). C’est là ma chance. Parce que s’ils pouvaient détester ces petits travers chez d’autres, chez moi ça devient cute.

 

Raison n°5.

Parce que je suis faite pour le tapis rouge. Techniquement je n’en sais rien parce que je n’ai jamais essayé, mais je suis sûre que je déchirerais tout. J’y connais pas grand-chose en mode, néanmoins je veux bien me sacrifier et m’obliger à porter des robes de créateurs que tu ressembles à une princesse dedans, des Louboutin ou des Jimmy Choo, ainsi que des parures de diamants à plusieurs millions que tu brilles tellement qu’on dirait un soleil. Bien sûr, je ferais un effort pour pas bouger quand une madame me coifferait, une autre me maquillerait et une troisième me manucurerait. Attends, il faudrait pas non plus que je ressemble à un épouvantail sur red carpet. Comme je l’ai dit, c’est vraiment pas mon truc, mais pour lui je veux bien me forcer.

 

Bon si avec tout ça George ne me fait pas une proposition dans les jours qui viennent, c’est à n’y rien comprendre…

 

 

ps : Comme je ne suis pas sectaire, cette liste est valable pour Hugh Jackman, Daniel Craig, Orlando Bloom, Ryan Reynolds ou Jake Gyllenhall (je précise que cette liste est non exhaustive bien entendu…)