Tag Archives: Le pot-au-feu de malheur

Je le savais !

19 Fév

La dernière fois, je t’ai parlé du boulot que je fais en complément de mon service au lycée. Et surtout, je t’ai dit AVEC qui c’était. J’ai nommé le Vieux Beau.

 

Et bien je peux te dire que même si je connais le bonhomme, je me suis fait avoir comme une bleue !!

 

Je t’explique.

Je bosse effectivement dans sa boite, mais il a plusieurs sites et lui travaille sur un autre, ce qui fait que je ne le croise presque jamais. (note bien que je ne m’en plains pas)

Mais donc pour faire un point sur mon boulot, le Vieux Beau m’appelle tous les weekends.  Je lui dis ce que j’ai fait, où j’en suis et on planifie les objectifs de la semaine suivante.

Mais bon, comme ça fait quand même 25 ans qu’on se connait, on ne parle pas que du boulot, il me demande si ça va, ce que j’ai prévu pour le weekend, tout ça…

Et donc le weekend dernier, après avoir parlé du taff, il me demande si j’aime le pot-au-feu. Non parce que tu comprends, lui aime bien ça, mais tout seul, c’est pas drôle.

Je tape un peu en touche, on raccroche. Bien.

Hier soir, obligée de l’appeler pour le boulot parce que j’avais des questions. Il me répond, et me reparle de son pot-au-feu.

Un peu coincée, je dis ok. Et là, il m’annonce que ça sera au resto. Mais pas le resto du coin, non. LE resto. Le truc dans un château hyper chic, avec spa et tout. Et bien évidemment, le plus simple c’est que j’aille d’abord chez lui puisqu’il est sur le chemin, et ensuite on ira ensemble. Dans sa jaguar je suppose…

 

Bon ok sur ce point, j’aurais du me douter qu’il n’allait pas cuisiner un pot-au-feu. Mais il n’empêche, je suis super emmerdée.

Y a une partie de moi qui veux croire que c’est totalement innocent, que je lui sers de prétexte parce qu’il est tout seul et que même s’il a des tonnes de connaissances, il a vraiment très très peu d’amis. En gros je lui rends service. Je fais la charité à un vieux monsieur bientôt mourant (non ça c’est pas vrai mais bon)…

Et puis y a une énorme partie qui me crie « ma pauvre fille, t’es bien dans la merde maintenant !! débrouille toi s’il tente quelque chose ! ».

 

Parce qu’au final, on est dans une zone hyper floue. C’est de la drague sans vraiment l’être. Et je déteste ça. J’aime bien les choses claires et simples, c’est plus facile pour mon petit cerveau.

J’essaie de me rassurer en me disant que je sais qu’il est charmeur, qu’il aime bien être le centre de l’attention et finalement c’est peut être que ça, je lui sers à se rassurer.

 

Alors je sais pas pourquoi, mais je sens que d’ici demain soir, je vais avoir un chéri imaginaire et que pendant le repas je vais accidentellement laisser échapper un « ah mon copain aussi » ou autre « mon copain me disait… »