Tag Archives: l’Ainé

Les états d’esprit du vendredi #7

17 Juil

C’est un article que j’ai vu chez Isa et que j’aime bien, donc je lui pique l’idée.

Le concept est assez simple, le vendredi je réponds à un petit questionnaire.

C’est parti !

 

Vendredi 17 juilet, début : 11h27

 

Fatigue :

Avec cette chaleur, c’est compliqué de bien dormir…

 

Humeur :

Ça va.

 

Estomac :

Pour l’instant ça va aussi. J’ai envie de manger plus parce que je m’ennuie que parce que j’ai réellement faim. Donc j’attends un peu.

 

Condition physique :

C’est la misère.

 

Esprit :

Préoccupé.

Tout à l’heure j’ai le contrôle technique de la voiture, et je crains fortement qu’elle le passe pas. ce qui veut dire réparations à prévoir.

Il faudrait en plus que je change mon ordi qui va pas tarder à rendre l’ame.

Et avec tout ça, j’aimerais bien partir en vacances.

Sauf que je te rappelle que je suis pauvre.

 

Boulot :

Toujours à l’Atelier. je t’avoue que je travaille pas trop vite, histoire d’avoir une paye décente.

 

Reste :

L’Ainé est venu en vacances avec sa famille, j’ai kiffé puissance 10000000000. Ça m’a fait du bien de voir les petits, ils sont vraiment tout mignon.

Donc maintenant je réfléchis à quand je pourrais retourner les voir.

 

Penser à :

Jouer à l’euromillions ce soir. Parce que sinon je vois pas comment je gagne…

 

Amitiés :

Tout va bien.

Sauf que j’aimerais voir plus souvent ceux et celles qui sont loin.

 

Love :

Bon ben c’est fini. Je crois.

Le collègue-choupi-de-l’Atelier, il est choupi mais on est vraiment dans 2 mondes parallèles. Il est tout mignon, c’est vraiment un gentil mais on est sur 2 longueurs d’ondes totalement différentes. On se comprend pas. et pourtant on a essayé.

Donc je lui ai dit que c’était fini, mais je suis pas totalement sûre qu’il ait saisi.

La lose.

 

Sorties :

Aller boire un verre ce soir.

Aller danser demain soir normalement.

 

Divers :

J’ai acheté des sandales l’autre jour. J’ai bien regardé si elles étaient jolies, beaucoup moins si elles étaient à ma taille. Moralité j’ai les orteils qui dépassent.

Je me mettrais des baffes d’être aussi débile…

 

Courses :

J’irais en sortant du contrôle technique.

 

Envie de :

Faire du shopping ! alors que j’ai pas de sous…

 

Musique :

J’ai retrouvé plein de musique d’il y a une dizaine d’années, je kiffe. J’ai trop honte pour t’en citer ici parce qu’il y a de la bonne daube, mais moi ça me donne le sourire.

ps : finalement j’en mets deux pour te donner une idée (bon en fait la première est de 97, la seconde de 2001..)

 

Fin : 11h40

 

 

Ps : petit jeu…

Si t’arrives à deviner une de mes chansons pourries, tu gagnes un petit quelque chose !

 

7 jours de bonheurs en 2014 #3

21 Sep

Bien souvent on se dit qu’on sera heureux plus tard. Quand les choses iront mieux.

Mais le bonheur, c’est parfois maintenant, il suffit juste de le reconnaitre. Il faut voir et apprécier les petits instants qui font que la vie est belle. Alors même si parfois ce sont de toutes petites choses, parfois insignifiantes, profitons-en tant qu’elles sont là…

 

happiness

 

Le bonheur, c’est :

Enfin m’occuper de mes vacances de Toussaint. Billet d’avions et de train, c’est bon j’ai tout. Au programme, une semaine en Irlande chez l’Ainé, puisque normalement le n°3 sera né !! comme ça je découvre sa bouille et je profite de toute la petite famille.

Et en rentrant, je passe par Paris. 3 jours chez ma copine Cruella que j’ai pas vu depuis Noël dernier, ça va être topissime ! et peut-être même qu’Isa va venir un après-midi.

Je peux te dire que je compte les jours !!

 

Le bonheur, c’est :

Les copines, encore et toujours.

Les coups de fil, la journée à la plage, les cocas en terrasse à profiter du soleil, les soirées à aller danser, les après midi à refaire le monde, les textos de résumés de match…

 

Le bonheur, c’est :

Faire du shopping. Après une bonne journée de merde, je suis allée me remonter le moral chez h&m. j’ai trouvé LE jean que je voulais, la bonne coupe et de la couleur que je cherchais depuis longtemps… au rayon enfant !

 

Et puis le bonheur, c’est aussi :

  • Se faire aborder dans la rue par des étudiants en mode, qui me trouvent jolie et me demandent s’ils peuvent me prendre en photo pour leur projet. Bon ok, c’était pour une soirée spéciale et donc je m’étais mise sur mon 31, mais quand même, j’étais super flattée !!
  • La reprise des séries la semaine prochaine. Certains pensent que j’en regarde trop, mais je m’en fous. il me tarde de retrouver mes chouchous !!

 

 

Bisous les copines, j’espère que votre semaine a été belle, et que celle à venir sera jolie aussi !

 

7 jours de bonheurs en 2013 #5

4 Mar

Bien souvent on se dit qu’on sera heureux plus tard. Quand les choses iront mieux.

Mais le bonheur, c’est parfois maintenant, il suffit juste de le reconnaitre. Il faut voir et apprécier les petits instants qui font que la vie est belle. Alors même si parfois ce sont de toutes petites choses, parfois insignifiantes, profitons-en tant qu’elles sont là…

happiness

 

Le bonheur, c’est une chanson :

 

Le bonheur, c’est mon nouveau neveu :

L’Ainé a appelé il y a quelques jours, ça y est il est né !! et même que j’ai pu le voir sur skype, et qu’il est trop chou ! il me tarde de le voir en vrai, et c’est pour bientôt. Comme ça, ça me laisse un peu de temps pour lui trouver un cadeau…

 

Le bonheur, c’est un coup de fil pour me proposer un nouveau taf :

Et oui, je suis de retour en segpa, mais pas dans le même collège que l’année dernière. L’équipe est super, on s’entend très bien, on rigole beaucoup donc c’est plutôt cool. En revanche, les élèves sont bien plus difficiles, alors ça compense. Pour l’instant c’est un contrat d’un mois, mais je risque être renouvellée, peut-être même jusqu’à la fin alors on croise les doigts !

 

Le bonheur, c’est mon weekend parisien :

2 jours chez Cruella, c’était top. On a beaucoup discuté et beaucoup ri, on est allées au spectacle de Bérengière Krief, on a fait du shopping, on a dinées avec le Pote, on est allées au ciné, c’était trop chouette. En plus, j’adore cette fille parce qu’avec elle, je peux être totalement moi, je sais qu’elle juge pas, et inversement.

 

Le bonheur, c’est d’avoir le temps de mater tout plein de séries :

Et puis je te rappelle qu’en janvier j’étais au chômage, alors j’ai pu me remettre à niveau. Et en découvrir de nouvelles ^^

Glee, The beauty and the beast, Homeland, Chicago fire, Emily Owens, Revenge, The following…

 

Et puis le bonheur, c’est aussi :

–      Programmer avec Cruella sa prochaine venue. L’occasion encore une fois de dire plein de bêtises et de rigoler comme des petites folles.

–      Recevoir mon colis Essie. J’ai gagné 3 vernis à un concours, et franchement ils sont top. Pour les vernis j’achète souvent des merdes en disant qu’un vernis est un vernis, y a pas besoin de mettre 15 € dedans. Maintenant que j’ai testé, je comprends la différence.

–      Faire ma crâneuse avec mes nouvelles bagues. Elles sont énormes, pas discrètes du tout, mais je les adore !!!

bagues

 

Bisous les copines, j’espère que votre semaine a été belle, et que celle à venir sera jolie aussi !

 

Secrets de famille

18 Sep

Je ne sais pas si tu te rappelles, mais cet été, quand le Petit s’est cassé la…, s’est fracturé le…, bref, tu t’en souviens, je t’ai dit que j’en avais un peu marre des secrets et des non dits dans ma famille. Je sais ce que tu vas me dire, que le Petit était un peu honteux et je le comprends. Mais bon, ça me soule quoi.

Je ne me fais pas d’illusions, je me doute que ce n’est pas spécifique à ceux qui m’entourent, que ça arrive aussi chez les autres. Mais il n’empêche, c’est pénible.

 

Et bien ça n’a pas loupé. Deux ou trois semaines plus tard, j’allais chez l’Ainé. Et là, il m’apprend que lui et l’Irlandaise attendent le deuxième pour mars. Ouais cool, c’est super ! Je suis super contente, pour eux et aussi pour moi (oui je suis comme ça). Jusqu’à ce que l’Ainé me demande de ne rien dire aux parents, qu’ils l’annonceront en temps voulu. Ça déjà, ça me plait beaucoup moins, même si je peux le comprendre. C’est encore le début, ils veulent surement attendre que le premier trimestre soit passé. Le jour de mon départ, l’Ainé insiste bien, je dois garder le secret, ils le diront à leur manière.

Je dois dire que depuis que je suis rentrée, je guette le moment où mes parents l’apprendront, mais non, toujours rien. Là où ça commence sérieusement à m’embêter, c’est que mes parents y vont en novembre, et qu’ils ne savent toujours pas. Connaissant l’Ainé, il est capable d’attendre leur arrivée chez lui pour leur dire. Genre elle sera enceinte de 6 mois et « surprise, on attend le deuxième ». Comme si mes parents n’allaient pas le voir tous seuls.

 

Dimanche dernier, je passe voir le Padre. La Reine Mère est en vacances avec deux copines à elle, mon père est tout seul, donc je lui rends une petite visite. On discute de tout et de rien, on parle de leur voyage en novembre, et là, mon père me dit qu’ils aimeraient bien y retourner pendant les vacances d’hiver. C’est-à-dire à peu près au moment où ma belle-sœur doit accoucher.

Donc j’ai craqué, j’ai lâché l’info à mon père. Je sais que ce n’était pas à moi de le dire, mais ça m’énerve. Parce que c’est le genre de « détail » dont il faut tenir compte. Ça serait con qu’ils y aillent la semaine avant l’arrivé du petit (ou de la petite hein, on sait pas encore). Ou prévoir de loger chez l’Ainé pendant une semaine, alors qu’ils auront la tête dans le guidon.

Le Padre me remercie de lui avoir dit, parce qu’effectivement ça change pas mal de chose dans l’organisation. En revanche, il me demande de ne toujours rien dire à la Reine Mère, que pour l’instant elle n’a pas à savoir.

 

C’est alors qu’il en profite pour m’annoncer qu’ils envisagent de repartir. Il y a quelques années, mes parents sont partis travailler à l’étranger, et donc ils aimeraient remettre ça. Le point négatif, c’est qu’ils partiraient pour au moins 4 ans, assez loin, ce qui voudrait dire qu’ils reviendraient en vacances une fois par an environ. Donc oui, ils s’interrogent et mon père voudrait savoir ce que j’en pense. Parce que là encore, ça change beaucoup de chose. Et pour eux et pour nous.

Cherry on the cake, le Padre me demander de tenir ma langue, que pour l’instant je suis la seule à qui ils l’ont dit. Et donc, interdiction d’en parler à mes frères.

 

Ça me soule !

Cet été, je me plaignais, j’en avais marre des petits secrets. Mais maintenant que je suis dedans, je peux te dire que j’aime pas plus. Alors oui, je suis au courant des infos, mais devoir ne rien dire aux autres, c’est pas forcément mieux.

En tout cas, il me tarde que tous ces petits secrets sortent, que tout le monde soit au courant, parce que me connaissant, je ne devrais pas tarder à faire une énorme bourde.

 

Ireland’s Call

19 Avr

Rien à voir avec le rugby et son hymne (même si j’adore l’entendre, et que ça me colle des frissons à chaque fois), mais je cherchais un titre en rapport avec l’Irlande et c’est le premier truc qui m’est passé par la tête. En même temps, c’est un peu l’appel de l’Irlande pour moi, donc on va dire que ce titre est fort à propos.

 

Tout ça pour dire que ça y est, j’ai pris mes billets d’avion pour cet été. En août, je partirai une petite semaine chez l’Ainé et l’Irlandaise.

Je suis super contente, parce que ça fait suite à leur invitation quand ils sont venus. Quand ils m’ont dit qu’ils aimeraient que je passe du temps avec ma nièce, pour qu’elle s’habitue à moi. Je vais pouvoir réellement passer du temps avec eux et la petite. Jouer avec elle la journée, et prendre le temps de discuter vraiment avec eux le soir, avoir de vraies conversations. D’habitude quand on se voit, il y a toujours plein de monde, les parents, les grands parents, les oncles et tantes, c’est pas pareil. Là, ça va être nous trois dans le blanc des yeux.

 

Mais justement, me retrouver toute seule face à l’Ainé m’angoisse. Parce que bon, c’est pas comme si on s’était engueulé et pas parlé pendant 4 ans hein ! Alors c’est vrai, depuis qu’il y a la petite, on se parle un peu plus. Mais c’est encore tout récent, et puis on en reste aux conversations ultra bateaux. Parce qu’il est dur, il a tendance à tout juger, ce qu’on dit, ce qu’on fait, en un claquement de doigts. Même le Padre nous a avoué que face à l’Ainé, il marche sur des œufs. En fait c’est ça. Face à l’Ainé, personne ne se laisse aller, tout le monde se contrôle.

 

Finalement, c’est pas si mal les retrouvailles en famille, parce que je suis noyée dans la masse. Alors que là, je vais me retrouver seule face à lui qui va analyser mes moindres faits et gestes. Et ça me fait un peu flipper quand même.