Tag Archives: Koh Lanta

Koh Lanta revient !

2 Nov

Si je ne me trompe pas, l’année dernière j’avais déjà écrit un article sur Koh Lanta. Tu vas me dire, il suffirait que je vérifie, mais j’ai la flemme bien d’autres choses à faire. Et puis ça ne m’empêche pas de réécrire dessus si je veux d’abord.

 

 

Bref, tout ça pour dire que Koh Lanta revient ce soir, et que bien sûr je vais regarder. J’adore voir des gens qui ne se connaissent pas chouiner au bout de trois jours que quand même t’étais mon meilleur ami, que je te considérais comme mon frère, que je t’avais dit des choses personnelles et que t’es qu’un salaud à voter contre moi.

Et pareil, y a toujours un boulet pour découvrir que ne pas savoir nager, c’est assez pénalisant quand les ¾ des épreuves se passent dans l’eau.

Non parce que faut pas déconner quoi. C’est quand même la 12ème saison, tout le monde sait comment ça marche. Que oui, les alliances et les trahisons, ça fait partie du jeu. Et faut être honnête, ça serait chiant s’il n’y en avait pas. Tout pareil, quand tu signes pour Koh Lanta, tu sais que tu y vas pour en chier, faut dire ce qui est.

 

Allez, parce qu’on se connait maintenant, je vais pas te mentir.

Si je regarde ce soir, c’est aussi parce que parmi les candidats, il y a lui.

j’espère pour lui qu’il a pensé à prendre un maillot, il se peut qu’il ait besoin de ses mains là bas…

 

Koh Lanta mon amour

2 Déc

On est vendredi soir, et le vendredi soir, c’est Koh Lanta. Oui je sais, tu peux trouver ça nul, mais je m’en fous, moi j’adore.

Je ne suis pas particulièrement fan de télé réalité. Regarder le loft ou secret story, avec ces gros glandeurs qui ne savent pas aligner deux mots sans faire de fautes, j’ai un peu l’impression de me retrouver au boulot tu vois. Donc non, je ne regarde pas. En plus, ce sont des mois et des mois de… rien, qu’on te sert tous les jours. Je trouve ça légèrement vomitif…

Bon c’est vrai, au début je regardais l’ile de la tentation. Mais ça c’est pas pareil à mon avis. Je reconnais que ça ne volait pas beaucoup plus haut, mais ça au moins c’était drôle !! (pas souvent jamais volontairement, mais c’est pas grave)

 

Pour en revenir à Koh Lanta, ça j’adore. Chaque année c’est la même chose, et pourtant je ne m’en lasse pas. J’aime bien regarder ça un peu comme une étude sociologique. Ça fait 10 ans que ça existe, et pourtant, aucune évolution dans les comportements. C’est rigolo.

 

Petit tour d’horizon des spécimen que tu retrouves tous les ans.

Le mec hyper fort qui se prépare depuis des mois (oui c‘est bizarre, mais là, c‘est toujours un homme). Celui qui a aménagé son jardin en annexe Koh Lantienne où chaque cm² est utilisé en reproduction d’épreuves. Celui que tout le monde veut dans son équipe. Mais que dans l’équipe, quand ça passe à la réunification et que ça devient du chacun pour sa gueule, il est le premier à sauter en général (du moins quand c‘est possible. Parce que souvent il gagne l’immunité). Ben oui, il est trop fort. Déjà que c’est le seul à savoir construire un abris, faire le feu à partir de rien, savoir pêcher, à gagner les épreuves (confort et/ou immunité). Manquerait plus qu’il gagne le jeu.

 

La pétasse qui vient à Koh Lanta pour se faire bronzer. Parfois il y a des mecs, mais c’est plus rare. Donc la fille, elle a pas bien compris le concept du jeu. (À moins qu’elle voulait aller au Club et qu’elle se soit trompée d’avion. Sa présence est donc le fruit du hasard) Dans tous les cas, elle n’a rien à foutre là. Elle fait rien sur le camp, c’est un boulet lors des épreuves, elle dégage donc assez vite. Mais elle comprend jamais pourquoi. Et donc elle pleure.

 

Le vieux/ la vieille. (Là c’est à égalité des sexes, pas de prédominance) Bref, tous les ans, y en a un/ une qui est là pour « prouver que c’est pas parce qu’on est vieux qu’on sert à rien ». Sauf qu’il/ elle est toujours à la traine sur les épreuves, et sur le camp, il/ elle essaie d’apprendre la vie aux autres puisque tu comprends, il/ elle sait comment faire (du à son grand âge son expérience). Très vite, tu le vois pleurer en permanence, parce que sa famille/ son petit confort/ ses chats/ ses médicaments lui manquent trop. Donc forcément il/ elle gonfle tout le monde, et rentre assez vite pleurer chez lui.

 

La grosse (la encore, travers plus féminin). Un peu comme le vieux, elle est là pour prouver qu’ »elle mérite autant que les autres, même avec des kilos en trop ». Sauf que comme le vieux, elle est larguée sur les épreuves, et elle fait pas beaucoup plus sur le camp. Elle se sent persécutée, et rapporte tout à son tour de taille. Donc quand les autres parlent de l’éliminer, elle pleure parce que « c’est pas juste ».

 

Le/ la faible (égalité des sexes). C’est marrant parce que quand il/ elle débarque, il/ elle est plein de bonne volonté, le premier à gueuler quand ils gagnent une épreuve. Et puis au bout d’une semaine, il/ elle se rend compte que ses enfants ou sa maman lui manque trop. Alors il/ elle abandonne.

 

Le/ la jeune (égalité des sexes). Alors lui/ elle, il/ elle vit encore chez papa/maman où bien évidemment il/ elle fait même pas son lit. Ou à peine. Il/ elle n’est jamais sorti(e) de chez lui/elle, et il/ elle pense que Koh Lanta est la parfaite aventure pour commencer à se débrouiller seule(e). Bien évidemment, c’est un énorme erreur qu’il/ elle va apprendre en pleurant. Et en rentrant assez vite chez ses parents.

 

Le manipulateur (toujours un homme). Alors lui il vient en pensant être un grand stratège. D’ailleurs, c’est pour ça qu’il va gagner. Il n’a pas de capacités particulières, juste son cerveau. Bon le problème, c’est qu’il est tellement occupé à monter ses alliances qu’il en oublie de voir que les autres aussi parlent entre eux. Et que ses plans sont forcément dévoilés à un moment donné.

 

Le cas social (égalité des sexes encore une fois). Vient forcément de banlieue, à eu une enfance difficile et a une revanche à prendre sur la vie. Il/elle est donc ici pour « prouver qu’on peut s’en sortir malgré toutes les épreuves de la vie ». Et puis s’il/ elle pouvait gagner, il/ elle en profiterait pour offrir une maison à sa maman.

 

Les gens moyens, que ce soit sur le camp ou lors des épreuves. Finalement c’est souvent l’un d’eux qui gagne, parce qu’il se fait oublier et passe donc entre les mailles du filet.

 

Moi ce qui m’étonne (oui je sais, à chaque fois pourtant c‘est la même chose d‘une année sur l‘autre), c’est le nombre de gens qui s’inscrivent à Koh Lanta parce qu’ils ont un truc à prouver. À leurs parents, à leurs enfants, à leurs amis, à leurs collègues, à eux-mêmes, à la vie… Y en a pas un qui dit qu’il est là juste pour l’aventure. C’est vrai qu’il faut être un peu con pour se dire « et tiens, si je faisais Koh Lanta pour le fun ! ». Mais je vois pas bien en quoi c’est plus intelligent de dire « je fais Koh Lanta pour faire un gros fuck à la vie ! » le mec (ou la fille) qui en a chié dans la vie, je comprends pas bien pourquoi il signe pour en chier encore plus. Moi à sa place, je glanderais sur mon canapé, j’irais faire du shopping je profiterais d’un moment de répit.

 

Ce qui me frappe également, c’est que les participants sont toujours surpris d’avoir faim, du manque de confort ou de découvrir qu’ils se font des coups de putes entre eux. Lors de certaines épreuves, le gagnant doit éliminer un autre candidat. Ben celui qui est éliminé, il fait toujours la gueule au premier. Alors que c’est le jeu. Ils le savent, ce sont les mêmes règles depuis des années. Pourquoi ils ne l’acceptent pas ?

 

Bon allez, je te laisse, j’ai une émission à regarder…