Tag Archives: ciné

7 jours de bonheurs en 2013 #6

11 Mar

Bien souvent on se dit qu’on sera heureux plus tard. Quand les choses iront mieux.

Mais le bonheur, c’est parfois maintenant, il suffit juste de le reconnaitre. Il faut voir et apprécier les petits instants qui font que la vie est belle. Alors même si parfois ce sont de toutes petites choses, parfois insignifiantes, profitons-en tant qu’elles sont là…

madame-bonheur

 

Le bonheur, c’est une chanson :

J’ai entendu ça cette semaine, et c’était bien cool parce que j’aime bien, et que je l’avais totalement oubliée !

 

Le bonheur, c’est d’aller au cinéma :

3 films, 3 univers, mais c’est ce que j’aime.

Die hard 5 : on m’avait dit qu’il était un peu pourri, mais moi j’ai pas trouvé. Disons que je savais parfaitement à quoi m’attendre en y allant, et je n’ai pas été déçue. Il remplit son rôle, et il le fait bien. Et puis John McLane quoi (et son fils, yummy !!!)

Flight : pas mal du tout, Denzel Washington joue très bien. En revanche, aller voir un film sur un crash aérien quelques jours avant de prendre l’avion, c’était pas ma meilleure idée…

Lincoln : c’était pas mal, même si la politique américaine du 19ème n’est pas tout à fait ma spécialité ^^

 

Le bonheur, c’est mon voyage en Irlande :

Partir avec mes parents et le Petit voir la famille de l’Ainé, c’est chouette. J’ai l’impression que ça fait une éternité qu’on s’est pas vu tous ensemble, c’est cool. Et comme la prochaine fois risque être dans très très longtemps, j’ai bien prévu d’en profiter.

 

Et puis le bonheur, c’est aussi :

–      Faire un peu de shopping, 2 tops chez les enfants et un sac à main chez h&m, c’est cool et ça fait toujours plaisir.

–      Voir que certaines notions d’économies commencent à rentrer. Je t’en reparlerai plus tard, quand je me mettrais sérieusement à écrire.

–       Recevoir tout plein de message pour mon anniversaire, notamment un de mon cousin qui m’a beaucoup touché.

–      avoir le Petit Elfe au téléphone et échanger les nouvelles, c’était trop chouette !

 

 

Bisous les copines, j’espère que votre semaine a été belle, et que celle à venir sera jolie aussi !

 

Le premier de la classe – part 2

15 Nov

(le début de l’histoire, c’est là)

 

le Premier de la classe, il a tout bien compris au principe du friday wear…

Vendredi, l’heure d’être en weekend. Mais surtout, l’heure de partir boire un verre avec le Premier de la classe. Je suis gonflée à bloc. Normal, ça fait trois jours que je trépigne d’impatience. Et au cas où ça n’aurait pas suffit, les copines m’ont encouragée, briefée, coachée toute la journée.

J’arrive au lieu de rendez-vous, il est déjà là. Lorsque je le vois, j’ai une seconde d’hésitation, à me demander si je fais pas une énorme connerie. Et puis je le rejoins. Tu crois quoi ? je me suis pas fait chier à lui envoyer un mail pour rien.

Au début, on est maladroits, timides. On parle un peu du boulot, des collègues, et puis on fait petit à petit connaissance, on discute, on commente les gens qui passent, on profite du moment. Une fois nos verres finis, on part se balader. On profite du soleil, on flâne, on discute, on rigole même ! de vrais petits fous ! et moi je suis totalement subjuguée.

Et puis arrive l’heure de rentrer. On n’en a pas vraiment envie, mais étant timides tous les deux (oui à l’époque j’étais timide), on n’ose pas le dire. Alors on décide de se revoir le lendemain.

Et c’est LE moment. Celui où il faut se dire au revoir. L’émotion est palpable, on hésite. On s’embrasse ou pas ?

ce suspense de ouf !!!!

Et puis non, ce soir là on se fera juste la bise. (ouais, tout ça pour ça)

 

Le lendemain on se retrouve dans l’après midi pour aller au ciné. On est à Odéon, on discute pour savoir quel film on va aller voir. On opte pour un pauvre film italien de merde, en VO sous titré en plus, parce qu’il en a lu une bonne critique dans le Monde. Alors là je vais faire ma connasse, mais j’ai tiqué quand il a dit ça. Ouais moi quand je veux des idées de films et des critiques, je vais sur allociné. Le truc classique quoi. En fait, quand j’ai vu que ses références c’était le Monde, je me rappelle que je me suis dit que même pour ses sorties, il n’était pas hyper fun.  Premier de la classe quoi. Enfin bref, je mens et je dis que ça a l’air pas mal tout ça. Qu’est-ce qu’on ferait pas pour un homme… non mais surtout je n’allais pas râler tout de suite, je te rappelle que j’essayais quand même de l’impressionner. En tout cas, ça me fait plaisir de te dire que j’avais raison, le film était bien une grosse daube hyper déprimante (lui avait trouvé ça pas mal).

Mais cela ne nous arrête pas, et on enchaine par un diner. On étudie les restaurants et il me laisse choisir celui qui fait mon dessert préféré. Oh, il est chou ! bon et puis ça rattrape le film.

Le diner se passe, on continue à faire connaissance. Ça devient plus personnel, on parle de nous, de nos familles, de notre enfance, de nos projets, de nos voyages… c’est très sympa, il est intéressant, mais contrairement à la veille, la magie ne prend pas.

je ne comprends pas, j’avais pourtant mis ma plus belle robe !

 

Pourtant sur le papier, il a tout du gendre idéal : il est beau gosse, prévenant, il a fait de bonnes études, il a une bonne situation, il est poli, respectueux. Mais justement, pour moi il est peut-être un peu trop parfait. Il manque un petit quelque chose, un petit grain de folie là-dedans. Surement pas assez bad boy à mon goût.

On a passé un bon moment, mais on a compris que ça ne se fera pas, on est bien trop différent. Lui est bien trop sage, et moi, je dois passer pour une folle à ses yeux…

 

 

Là tu vas me détester, parce que tu crois que c’est fini, mais en fait non. Et la suite, tu l’auras demain. Mouaahahahaha !! (mais comme je suis sympa un peu pute mais pas trop, je vais la programmer pour demain matin) (mais j’ai hyper honte, parce que ça fait un suspense de dingue alors qu’elle est toute pourrie mon histoire)

 

7 jours de bonheurs en 2012 #45

4 Nov

Bien souvent on se dit qu’on sera heureux plus tard. Quand les choses iront mieux.

Mais le bonheur, c’est parfois maintenant, il suffit juste de le reconnaitre. Il  faut voir et apprécier les petits instants qui font que la vie est belle. Alors même si parfois ce sont de toutes petites choses, parfois insignifiantes, profitons-en tant qu’elles sont là…

 

Lundi :

Le bonheur, c’est Thalie qui pense à moi. Ça fait déjà plusieurs fois que je passe devant le calendrier, je pense que je vais craquer bientôt. Très bientôt.

 

Mardi :

Le bonheur, c’est d’aller chercher mes parents à l’aéroport, rester discuter avec eux, voir les photos de ma nièces qu’elle est trop belle, accepter leur invitation à rester diner, être rejoint par le Petit et sa chérie, se rappeler des anecdotes d’enfance. Repas simple mais un peu arrosé, c’était bien bien sympa !

 

Mercredi :

Le bonheur, c’est une nouvelle commande chez Pshiiit. Cette fille aura ma peau. Ou du moins, mon portefeuille…

 

Jeudi :

Le bonheur, c’est d’aller voir James Bond avec le Padre et le Petit. C’est le Padre qui nous les a fait découvrir, je trouvais ça sympa d’y aller avec lui. Bon et puis James quoi… ♥

Le bonheur, c’est avancer sur un nouveau projet. Rien de bien exceptionnel, mais ça me fait plaisir. Et t’inquiète pas, je t’en reparlerai bientôt.

 

Vendredi :

Le bonheur, c’est de profiter d’être à Carrefour pour m’acheter un cachemire. J’avais vu la pub à la télé, et je voulais voir en vrai. Ben je peux te dire, ils sont super bien, tout doux et tout, et pas chers.

Le bonheur, c’est un repas fois gras/liquoreux devant la télé. Ok, des tartines de fois gras en regardant des crétins crevant de faim sur une ile déserte ça fait un peu cruel dit comme ça, mais c’est trop bon !

 

Samedi :

Le bonheur, c’est un repas de famille assez sympa. Discuter et rigoler avec des cousins que je ne vois pas souvent, ça m’a bien fait plaisir.

 

Dimanche :

Le bonheur, c’est une journée tranquille, bien au chaud sur mon canapé, à mater des séries en retard, avec un bon chocolat chaud.

 

Et toi, elle était belle ta semaine ?

 

7 jours de bonheurs en 2012 #35

26 Août

Bien souvent on se dit qu’on sera heureux plus tard. Ça ira mieux ce weekend, que ça ira mieux quand on aura changé de voiture, quand on partira en vacances, quand on aura déménagé, quand le dossier Ducon sera passé… et finalement, c’est le weekend, on a une nouvelle voiture, on est en vacances, on est dans une nouvelle maison, on a un nouveau dossier, et quelque chose ne va toujours pas. Il y a toujours un grain de sable qui enraye la machine, et qui repousse le bonheur à plus tard.

Mais le bonheur, c’est parfois maintenant, il suffit juste de le reconnaitre. Il faut voir et apprécier les petits instants qui font que la vie est belle. Alors même si parfois ce sont de toutes petites choses, parfois insignifiantes, profitons-en tant qu’elles sont là..

 

Lundi :

Le bonheur, j’ai honte de le dire, mais je m’en rappelle plus. J’ai pas noté au fur et à mesure, et ma mémoire de poisson rouge Alzheimerien n’aide pas. Donc pas de bonheur pour ce lundi, mais je suis sûre qu’il y en a eu.

 

Mardi :

Le bonheur, c’est d’aller déjeuner avec les parents et le Petit dans un resto 2* magnifique sur les hauteurs de la ville. Une terrasse ombragée, un repas délicieux et fin, c’était juste parfait !

 

Mercredi :

Le bonheur, c’est d’aller en ville chercher une commande que l’Irlandaise m’avait passé, et craquer sur un top chez h&m. oui, je sais, encore un. Mais c’est parce que je l’avais pas celui-là !

 

Jeudi :

Le bonheur, c’est de profiter de l’absence de mes parents pour aller plouffer dans leur piscine. Un après midi au calme, à bouquiner, à bronzer, c’est cool !

 

Vendredi :

Le bonheur, c’est de décider sur un coup de tête d’aller au stade avec un pote. Très bon match, on est allé boire un verre ensuite, on a bien discuté, c’était vraiment super sympa.

 

Samedi :

Le bonheur, c’est une journée un peu n’importe quoi, en petit déjeunant à 13h, en faisant une petite sieste, en dansant comme une barjot dans mon salon. Suivre mon propre rythme, mes envies, ça fait du bien de lâcher prise !

 

Dimanche :

Le bonheur, c’est un déjeuner en famille entrecoupé d’un skype de l’Ainé. C’était bien cool de revoir ma nièce, et en plus, j’étais fière de voir qu’elle me reconnaissait.

Le bonheur, c’est que je repars au ciné dans quelques minutes. Youpi !

 

 

Et toi, elle était belle ta semaine ?

 

7 jours de bonheurs en 2012 #31

29 Juil

Bien souvent on se dit qu’on sera heureux plus tard. Ça ira mieux ce weekend, que ça ira mieux quand on aura changé de voiture, quand on partira en vacances, quand on aura déménagé, quand le dossier Ducon sera passé… et finalement, c’est le weekend, on a une nouvelle voiture, on est en vacances, on est dans une nouvelle maison, on a un nouveau dossier, et quelque chose ne va toujours pas. Il y a toujours un grain de sable qui enraye la machine, et qui repousse le bonheur à plus tard.

Mais le bonheur, c’est parfois maintenant, il suffit juste de le reconnaitre. Il faut voir et apprécier les petits instants qui font que la vie est belle. Alors même si parfois ce sont de toutes petites choses, parfois insignifiantes, profitons-en tant qu’elles sont là..

 

Lundi :

Le bonheur, c’est de faire une petite journée plage. Il fait beau, faut bien en profiter ! Je vais pas trop loin de chez moi, une petite plage à côté de chez moi, et il n’y avait pratiquement personne, c’était bien cool !

 

Mardi :

Le bonheur, c’est de refaire une journée plage, et d’écouter ça sur la route.

Le bonheur, c’est l’avant première de Batman 3 le soir. Le film était génial, on ne pouvait pas d’arrêter d’en parler en sortant.

 

Mercredi :

Le bonheur, c’est un diner chez ma cousine, avec ses copines de son enterrement de vie de jeune fille. Soirée entre filles, ça rigole, ça parle fashion, ça se montre des photos du mariage, et surtout ça putasse à mort, c’est trop bien !

 

Jeudi :

Alors là c’est un peu dur parce que j’ai été malade toute la nuit et la journée, je suis pas sortie du lit. Mais le bonheur, c’est d’aller un peu mieux le soir. Youpi !

 

Vendredi :

Le bonheur, c’est de réussir à avoir le Petit au téléphone après 3 heures d’inquiétude et d’être enfin rassurée.

Le bonheur, c’est l’ouverture des jeux olympiques de Londres. Jolie cérémonie, beaucoup d’émotions. J’adore les JO, parce que c’est vraiment la célébration du sport, quel qu’il soit. Il n’y a qu’aux JO qu’on peut voir de petits pays, des non-spécialistes, où tout le monde se prend d’affection pour eux et les encourage. Et puis c’est tout con, mais les commentaires des consultants, qui vivent complètement à fond les exploits, et qui nous les font partager, j’adore.

 

Samedi :

Le bonheur, c’est d’aller voir le Petit à l’hôpital, et constater qu’il va bien. Bon ok, encore un peu dans les vapes, mais ça va. Au cas où tu ne saurais pas, il s’est fracturé le pénis (oui ça peut arriver) et tu te doutes, j’en ai profité pour le chambrer comme il se doit. À ce propos, je te mets à contribution, et je suis preneuse de tout jeu de mots foireux sur le sujet.

Le bonheur, c’est de recevoir un message d’un pote, qui veut savoir si je veux pas aller voir Batman. Bon ok, même si je l’ai déjà vu, j’y retourne avec plaisir !

 

Dimanche :

Le bonheur, c’est de me lever à 11h30 ! Une bonne nuit de sommeil, sans moustique, c’est cool !

Le bonheur, c’est de glandouiller dans le canapé devant les JO, encourager les français, vibrer avec eux.

 

Et toi, elle était belle ta semaine ?