Tag Archives: Bob le Bricoleur

7 jours de bonheurs en 2013 #2

20 Jan

Bien souvent on se dit qu’on sera heureux plus tard. Quand les choses iront mieux.

Mais le bonheur, c’est parfois maintenant, il suffit juste de le reconnaitre. Il faut voir et apprécier les petits instants qui font que la vie est belle. Alors même si parfois ce sont de toutes petites choses, parfois insignifiantes, profitons-en tant qu’elles sont là…

takr what you need 

 

La chanson de la semaine :

sophie tith – allumer le feu

Alors je sais, certains disent qu’elle a rien inventé, que c’est l’interprétation des Brigitte, mais perso, je m’en contrefous. Moi je kiffe sa voix, rien qu’à l’entendre j’ai envie de l’épouser.

 

Le compliment de la semaine :

Cette semaine j’ai vu plusieurs personnes qui m’ont dit que je ressemblais à une petite poupée. ben ça m’a fait plaisir.

Et aussi on m’a dit que maintenant que j’étais rousse, je faisais très femme fatale, mais un peu salope. (J’ai bien conscience que dit comme ça, ça peut faire bizarre, mais c’est une copine qui l’a dit, c’était pas du tout méchant de sa part.)

 

Le film de la semaine :

Django Unchained

Mon père avait fait quelques allusions comme quoi il était intéressé, mais comme tu le sais ma mère n’est pas fan du tout du ciné, alors je lui ai proposé qu’on y aille. J’aime bien cette sorte d’inversion des rôles, la fille qui sort le père.

Et en prime, t’as droit à une des musiques du film vraiment sublime. (je sais, je suis pas objective, j’adore John Legend)

 

Et puis le bonheur, c’est aussi :

– Un diner improvisé chez ma cousine avec une copine à elle. Ça faisait longtemps que je l’avais pas vu, c’était bien sympa de discuter et de rigoler entre filles.

– Recevoir un mail que je n’attendais plus !! (Promis je t’en parle bientôt)

– Aller déjeuner avec les collègues de l’année dernière. C’était sympa de les revoir et de discuter avec eux. Et puis Bob le bricoleur, il était trop content de me revoir, et dès qu’il m’a vu, il a ouvert grand les bras pour faire un câlin. C’était trop mignon !

– me réveiller à 11h30, décider de trainer au lit, et rouvrir les yeux à 13h15. Ça me rappelle mon adolescence, c’est rigolo !

 

Bisous les copines, j’espère que votre semaine a été belle, et que celle à venir sera jolie aussi !

 

7 jours de bonheurs en 2012 #41

7 Oct

Bien souvent on se dit qu’on sera heureux plus tard. Quand les choses iront mieux.

Mais le bonheur, c’est parfois maintenant, il suffit juste de le reconnaitre. Il  faut voir et apprécier les petits instants qui font que la vie est belle. Alors même si parfois ce sont de toutes petites choses, parfois insignifiantes, profitons-en tant qu’elles sont là…

 

Lundi :

Le bonheur, c’est que je retourne au collège où j’étais l’année dernière, juste pour faire un coucou. Tout le monde était super content de me voir, ça m’a fait plaisir. Et puis y avait Bob le Bricoleur qui quand il m’a vu a eu un énorme sourire et m’a dit « vient me faire un gros bisou ». Et même qu’il m’a fait un câlin, et que ça m’a fait marrer. Mais surtout super chaud au cœur.

 

Mardi :

Le bonheur, c’est de repenser à cette pub lors d’une discussion. Je la trouve vraiment super, et quand je la vois, elle me met vraiment le sourire.

 

Mercredi :

Le bonheur, c’est d’aller chercher le cadeau du Padre pour son anniversaire, et de me faire un petit cadeau à moi aussi. Et ça, c’est toujours sympa. Non parce que pour en revenir à mon cadal à moi (celui de dessous), j’arrête pas d’en entendre parler et que j’en ai marre de pas savoir ce que c’est. Par contre, attention, si j’aime pas ça sera de ta faute. Mais je me connais, je sais que je vais aimer.

j’ai pas commencé à le regarder encore, alors t’es mignonne, tu dis rien !

 

Jeudi :

Le bonheur, c’est que je croise le maire du village, tu sais, celui à qui je dois veux aller parler. Je te rassure tout de suite, j’ai encore fait ma chochotte, j’y suis pas allée. Je dois être vraiment teubée, mais j’y arrive pas. Le fait qu’il soit assez impressionnant physiquement, et que je me sens encore plus petite ne rentre absolument pas en jeu. Et puis là au moins j’ai une bonne excuse, il était au téléphone. Mais le principal c’est que j’ai eu le sourire sur le chemin, 1/ parce que j’étais contente de l’avoir vu, et 2/ parce que j’auto-fais marrer tellement je suis con.

 

Vendredi :

Le bonheur, c’est ce que c’est le weekend !! oui je sais, c’est tout les vendredis la même chose, mais je te jure que j’en peux tellement plus de ces élèves que quand la fin de semaine arrive, c’est vraiment la fête !

Le bonheur, c’est de commater devant la télé, et de piquer d’énorme fous-rires devant « vendredi tout est permis ». Je ne sais pas si tu connais cette émission, mais je trouve que ça change de ce qu’on peut voir d’habitude. C’est pas de la brosse à reluire pendant des heures ni de la branlette pseudo intellectuelle, là les invités participent vraiment et que ce soit le décor penché, l’alphabody, le mime, l’air band ou d’autres, c’est très très drôle. Vraiment je te le conseille si tu veux te marrer.

 

Samedi :

Le bonheur, c’est une journée méga cooconing. Je me suis levée avec un très gros mal de crane qui voulait pas partir, alors j’ai beaucoup dormi dans la journée et le soir, je me suis calée devant la télé avec un paquet de réglisse. C’était tellement bon qu’il n’y en a plus.

 

Dimanche :

Le bonheur, c’est un déjeuner en famille pour l’anniversaire du Padre. En plus, l’Ainé est là pour le weekend, alors on en profite. Plein de blagues, beaucoup de fous-rires, c’est super. Et 6 desserts différents, c’est cool aussi.

 

 

Et toi, elle était belle ta semaine ?

 

Ça m’apprendra à faire confiance

4 Juil

Je vais te raconter une histoire, tu vas voir, ça va te plaire.

Je ne sais pas si tu te rappelles, mais je t’avais parlé de l’accompagnement éducatif (si tu ne te rappelles pas, tu peux lire ici).

En fait, à la réunion de septembre pour mettre en place les heures, on avait vaguement parlé que ce serait semestriel, et qu’on referait une réunion en janvier pour savoir si on continuait ou pas (et aussi, pour savoir si on avait assez de financement).

Fin janvier arrivant, je croise dans les couloirs la fille qui s’occupait de ça. Pour que ce soit plus simple, nous l’appellerons la connasse. Donc je demande à la connasse si elle a des nouvelles, quand se fait la réunion, jusqu’à quand on continue les ateliers, tout ça. Elle me répond qu’elle n’en sait rien, mais qu’elle va se renseigner et qu’elle me tiendra au courant.

Je recroise la conasse quelques jours plus tard, et elle me dit qu’elle a les infos, les ateliers s’arrêteront aux vacances de février. J’informe mes élèves qui sont super déçus et qui me demandent de continuer au 2ème semestre « hein madame que vous allez le refaire ! ». À chaque fois que je les croise dans la cour, il me demandent si ça reprend après les vacances et chaque fois je leur réponds que j’en sais rien mais je crois pas. À chaque fois ils répondent « ooooohhh, c’est nul ». Moi ça me fait un peu chaud dans le dedans de mon cœur parce que je me dis que je leur ai apporté un petit quelque chose, même si je suis aussi déçue qu’eux.

 

Les vacances de février arrivent, passent, et la vie reprend son cours.

Jusqu’à la semaine dernière. En arrivant au collège, je tombe sur la secrétaire (hyper choupie elle !) qui me demande si c’est normal que je ne lui ai pas donné mes relevés d’heures des ateliers depuis février (à chaque fin de mois, on apportait un papier à la secrétaire avec nos heures d’atelier effectuées, et comme ça elle pouvait nous payer). Là tu te doutes, je tique un peu. Je lui réponds quand même que oui, c’et normal puisque les ateliers se sont terminés aux vacances. « ah bon ? » je la vois assez surprise et j’ai comme l’impression que je me suis fait avoir.

Devant son étonnement, j’essaie d’en savoir un peu plus, mais elle ne me répond pas. Elle me dit qu’elle va se renseigner. Je fais de même de mon côté. Je demande à quelques collègues qui faisaient de l’accompagnement s’ils ont arrêté, et tous me répondent que non.

 

Mardi matin, je retourne donc voir la secrétaire pour savoir ce qu’il en est. Je lui redonne ma version, en détail cette fois. Je dis clairement le nom de la connasse, et ce qu’elle m’avait dit, qu’elle s’était renseigné auprès de l’administration. La secrétaire me confirme que l’accompagnement ne s’est pas terminé, et que la connasse n’est jamais venue les voir pour leur demander quoi que ce soit. Elle est super gênée pour moi, parce qu’elle voir bien que je me suis fait avoir.

C’est là que le principal rentre. On lui explique le problème, sauf qu’il comprend tout de travers. Lui croit que j’ai été payée sans faire les heures donc il prend pas vraiment ça au sérieux (dans un prochain article, tu auras sa réaction).

Après enquête auprès de la connasse, elle a sorti un énorme mensonge comme quoi un papier était passé pour annoncer aux élèves les ateliers du 2ème semestre, et aucun ne s’était inscrit au mien, c’est pour ça qu’elle l’avait annulé. Bien évidemment, ce n’est pas vrai, personne n’a jamais vu ce papier circuler.

 

Au final, j’ai perdu 4 mois d’accompagnement. Sachant que ça me faisait entre 150 et 200 euros en plus par mois, ça veut dire que ce sont mes vacances à Rome qui se sont envolées.

Quand mes collègues l’ont appris, ils étaient sur le cul. Bob le bricoleur a même dit que comme l’erreur venait de l’administration, il trouverait ça normal que je sois payée quand même (lui aussi il est choupi <3). Je sais très bien que ça se fera jamais, mais le geste m’a touchée.

Ce qu’il y a aussi, c’est que la connasse n’en foutait pas une, et le peu qu’elle faisait, elle le faisait mal. Donc elle n’a pas été reconduite pour l’année prochaine. Ajoute à ça qu’on est à deux jours des vacances, tu comprends que l’administration a d’autres chats à fouetter.

 

En tout cas, ça m’apprendra à faire confiance bêtement, et à ne pas vérifier les infos qu’on me donne. Au moins, je me dis que ça me servira de leçon pour les années à venir. Que je serais moins naïve, et que je vérifierai les informations « officielles » avec les personnes compétentes.

 

7 jours de bonheurs en 2012 #25

17 Juin

Oh mais c’est dimanche ! Et dimanche, qu’est-ce que c’est ?? C’est la liste des petits et grands bonheurs de la semaine. Oui, toutes ces choses qui nous mettent le sourire, qui nous font chaud au cœur.

 

Lundi :

Le bonheur, c’est d’aller chercher ma nouvelle box. Ça y est, je récupère internet et la télé, ça change !

Le bonheur, c’est de trouver une boite zalando dans ma boite au lettre. Je me serais cru dans la pub, limite à pousser des hiii et des hooo. En tout cas, ma robe bleue nuit est trop belle !

Le bonheur, c’est qu’il n’y a pas réunion au boulot, donc sortie plus tôt et ça, fait du bien ! Comme ça, j’ai pu faire une mini sieste en rentrant !

 

Mardi :

Le bonheur, c’est que c’est mon dernier cours avec les 3èmes, ils partent en stage la semaine prochaine. Alors avec Bob le Bricoleur, on a regroupés les élèves, on a invité les profs de la segpa, et on a fait un barbecue. Moi j’avais préparé des cakes aux olives et des gâteaux, et on s’est régalé. Tout le monde était détendu, c’était super sympa.

 

Mercredi :

Le bonheur, c’est de me lever à 13 heures. J’y croyais pas quand j’ai vu l’heure, mais qu’est-ce que ça fait du bien ! J’était crevée du weekend, j’avais pas récupéré du mariage, j’en avais bien besoin.

 

Jeudi :

Le bonheur, c’est le directeur qui invite les profs de la segpa à 16 heures. Les 3èmes sont là, on comprend pas bien. En fait, il avait parié avec les élèves, et il paient sa dette : magnum pour tout le monde ! C’était inattendu, mais très apprécié.

 

Vendredi :

Le bonheur, c’est de profiter enfin du soleil. Petite balade en ville, un peu de lèche vitrine, café en terrasse, j’adore !

 

Samedi :

Le bonheur, c’est un texto de mon petit cousin, qui me propose de boire un verre dans la soirée. C’était sympa, et surtout, ça m’a fait super plaisir qu’on passe un peu de temps ensemble.

 

Dimanche :

Le bonheur, c’est un repas de famille pour la fête des pères. Un bon moment ensemble, tout simple, et pour une fois tous les quatre.

 

Et toi, elle était belle ta semaine ?

 

Et comme d’hab, tu peux retrouver les bonheurs de Thalie.

 

7 jours de bonheurs en 2012… #19

6 Mai

Comme tous les dimanches, quand arrive le soir, c’est le moment de faire la liste des petits et grands bonheurs de la semaine. Parce que ça fait du bien de les relire, ça donne toujours un peu le sourire quand on revit ces jolis moments.

 

Lundi :

Le bonheur, c’est d’être accueillie en ce jour de rentrée par Bob le bricoleur qui s’exclame en me voyant arriver « viens me faire un câlin, tu m’as trop manqué !!’. Et ben c’est tout con, mais qu’est-ce que ça fait chaud dans le dedans de mon cœur. (et cherry on the cake, y avait Mr Parker juste à coté et il était tout jaloux) (haha)

 

Mardi :

Le bonheur, c’est que c’est férié pardi ! (oui, j’aime bien les expressions du moyen âge). J’ai vraiment besoin de développer ? Grasse mat’, glandage, dévédé…

 

Mercredi :

Le bonheur, c’est que j’ai pas cours non plus ! Alors j’ai pas mis le réveil, et ça, j’aime d’amour.

Le bonheur, c’est que c’est pas férié, donc un peu de shopping : une paire de basket avec des paillettes dessus, une robe que je crois que je vais mettre pour le mariage de ma cousine (mais que je peux pas te montrer encore, il faut que je fasse 1 truc ou 2 dessus) et un vernis assorti.

 

Jeudi :

Le bonheur, c’est le lycée qui m’appelle un peu en catastrophe; ben oui, ils ont « oublié » de me prévenir que mon remplacement était prolongé. Moi qui commençait à me dire qu’il allait falloir me serrer la ceinture..

Le bonheur, c’est d’aller trainer à l’atelier de Bob le Bricoleur avant que les cours commencent. On plaisante, on rigole avec les élèves, c’est parfait parce que je suis absolument pas motivée pour le cours d’après.

Le bonheur, c’est de montrer des bars que j’aime bien au Petit. Lui il étudie les bars, la disposition, l’ambiance, la musique… façon étude de marché, moi j’étudie plutôt le grand brun baraqué qui me fait de l’œil de loin. Soirée sympa, on a prévu de refaire ça bientôt. (et non, il ne s’est rien passé avec le brun)

 

Vendredi :

Le bonheur, c’est d’avoir qu’une heure de cours le matin, et donc de pouvoir faire une petite sieste en rentrant, et ensuite d’allez bouquiner au soleil.

 

Samedi :

Le bonheur, c’est d’aller profiter du soleil, me balader en ville, m’acheter 1 ou 2 livres. Ou 3.

Le bonheur, c’est de jouer avec mes vernis, et me faire une manucure qui, à chaque fois que je la regarde, me fait penser que j’ai mes armoiries aux bouts des ongles. Un regard, et j’ai l’impression d’être au moyen-âge, avec un ménestrel qui gueule « oyez, oyez » et qui m’appelle Milady. Je peux pas m’en empêcher, je rigole comme une crétine à chaque coup d’œil. (on a les trips qu’on peut..)

oui je sais c’est ridicule comparé à ce que font certaines, oui je sais il est pas parfait, mais c’est ma première manucure avec du scotch. et j’en suis toute émue.

 

Dimanche :

Le bonheur, c’est ce mec qui ne m’a pas lâché du regard au bureau de vote. Le repas familial du midi a été long et pénible, alors sentir que je plais, même quand ça vient d’un sombre inconnu que je ne reverrais jamais, ça fait plaisir.

 

Et toi, elle était belle ta semaine ?

 

Tu peux aussi lire les bonheurs d’Adrénaline..