Tag Archives: blog

Putain 1 an !

23 Août

Heuuuuuuu y a quelqu’un ?

Non parce que j’ai l’impression que ça fait des plombes que j’ai pas écrit, et si ça se trouve, tout le monde a quitté le navire.. Ça serait dommage, parce que j’ai pourtant plein de choses à dire. Mais pour ça, il faudrait que j’arrête de procrastiner. Et tu sais ce qu’on dit, l’appétit vient en mangeant blabla, donc avec un peu de chance, cet article va relancer la machine.

En plus, celui-là, je voulais pas le rater. Parce qu’aujourd’hui, le blog a un an ! Et ouais !

J’ai l’impression que j’ai écrit mon premier article hier. Et en même temps, j’ai la sensation que ça fait des années que je blogue. Alors je vais pas te souler avec les stats et tout (en plus tout le monde s’en fout), je vais juste dire que je suis bien contente de m’être lancée dans l’aventure, parce que sincèrement, j’en tire que du positif. J’ai rencontré (virtuellement) (pour l’instant) plein de gens supers, vous avez été là quand ça allait, quand ça allait moins bien, vous m’avez encouragée, félicitée, réconfortée, fait réfléchir, et ça c’est vraiment génial !

au début je voulais mettre ça, mais je me suis dit que ça allait piquer les yeux. note que je l’ai mis quand même

 

Alors oui je sais, normalement c’est dans l’autre sens pour un anniversaire, mais pour l’occasion, je voulais te remercier d’avoir été là en te donnant l’opportunité de gagner un cadeau. En vrai, il va même y avoir 3 gagnantes !

Mais pour ça, il va bien falloir que tu lises attentivement ce qui suit…

1/ tout d’abord, il faut que tu habites la France ou la Belgique. Et que tu ais une adresse mail valable.

2/ si tu as déjà commenté sur le blog, tu as droit à une chance en plus.

3/ ensuite, d’après une idée de Jade, je vais te mettre à contribution. Dans ton commentaire, j’aimerais que tu me dises ce que tu aimerais sur le blog, genre plus de ceci, moins de cela… quelque chose de constructif, pas juste « je participe, ton blog est cool ».

4/ enfin, tu ne choisis pas ton lot. La première tirée au sort gagne le lot 1, la deuxième le lot 2 et la troisième le lot 3. Donc ce n’est pas la peine de me dire celui que tu veux.

 

Maintenant que tu as lu tout ça, tu veux peut-être savoir ce que tu vas pouvoir gagner. (je tiens à préciser que je ne suis pas sponsorisée par l’office du tourisme irlandais, tout a été payé avec mes sous persos)

Donc le lot 1 est un très joli collier en argent venu tout droit d’Irlande.

tu vas être trop belle !

c’est pour que tu vois bien

Le lot 2 se compose d’un marque-page en argent et son stylo assorti, irlandais là aussi.

Le lot 3 est un assortiment de vernis et autres stickers d’ongles.

ouais, y a de la paillette !!

je n’ai jamais dit que c’était classe !

 

Si tu veux relayer le concours, libre à toi, je n’impose rien. Bon c’est sur que ça me ferait plaisir, mais il n’y a vraiment aucune obligation.

Pour finir, tu as jusqu’au dimanche 2 septembre 2012 minuit pour participer !

 

Sur ce, on se quitte en musique :

 

L’anonymat des blogs

17 Jan

Je t’ai parlé de ma 1ère expérience bloggesque et dit à quel point j’avais apprécié.

Une particularité que j’ai vraiment aimé, c’est l’anonymat. On écrivait sans savoir qui on avait en face, donc c’était plus naturel, moins calculé. On était lu, apprécié sur nos écrits sans a priori, positif ou négatif. Et comme l’a dit Louisette, ce blog nous a permis de rencontrer des gens que nous n’aurions jamais pu croiser sinon.

 

Par exemple, en soirée, quand on rencontre quelqu’un pour la première fois, très vite (genre au bout de 3 questions) on nous demande ce qu’on fait dans la vie. Et à partir de là, on est cataloguée, grosse loseuse ou reine du pétrole. Tout le monde a remarqué que la femme de l’ambassadeur-qui-refourgue-ses-ferrero-rocher est toujours plus entourée qu’une chômeuse cul de jatte. C’est moche, mais c’est comme ça. Je ne dis pas que je cautionne, j’observe juste.

Alors que sur les blogs, on ne tient pas compte de la couleur de peau, du niveau social, du handicap ou de l’orientation sexuelle. On est vraiment jugée uniquement sur nos idées, notre pensée, et non pas sur tous les parasites environnants.

 

Je pense qu’on a toutes fait l’expérience de lire plusieurs bloggeuses abordant le même sujet. Sur les 4 ou 5 articles qu’on aura lu, il y en aura toujours 1 qui nous parlera plus que les autres. À cause de l’humour, à cause du ton, à cause des tournures de phrases… et cela, sans connaître l’auteure, sans être influencée par l’environnement.

 

Personnellement, j’ai fait le choix d’en dire le moins possible sur moi. N’apparaît ni mon nom, ni mon âge, ni ma ville et encore moins ma tête. Au début, je ne voulais même pas dire mon métier, mais bon, ça m’aurait privée de jolies histoires. Certaines infos peuvent se deviner, mas je ne pense pas que ce soit nécessaire pour aimer (ou non) ce que j’écris.

Maintenant, est-ce que le fait d’avoir mon prénom ou ma tête sur le blog y changerait quelque chose ? Mes propos auraient-il plus (ou moins) de poids ? je n’en sais rien, mais je ne crois pas.

 

Un village, un ballon ovale et de la magie…

5 Jan

Cette histoire commence lors de la Coupe du Monde 2007.

 

Etant fan de rugby, je naviguais de site en site à la recherche d’infos sur les matchs, les horaires, ce qui se passait, ce qui se disait… et un jour, je tombe sur un blog. Mais pas n’importe lequel, LE blog. Instantanément, j’ai su que je l’avais trouvé. J’ai aimé le personnage, j’ai aimé le ton, j’ai aimé ce qu’il disait.

Les jours suivants, toute timide, je ne lisais que les articles. Et puis, déclic, je décide de lire les commentaires aussi. Le jour suivant aussi. Et celui d’après. Et encore celui d’après. Je remarque très vite que ce sont très souvent les mêmes qui écrivent. Ils se parlent, se répondent, s’interpellent, se font des blagues, et moi je lis. Un jour, la folle que je suis réalise l’impensable : je poste moi-aussi un commentaire. Pour tout t’avouer, j’angoissais un peu, j’avais peur de déranger ce qui existait déjà. Que nenni ! (je kiffe cette expression et j’ai pas beaucoup l’occasion de l’utiliser alors j’en profite) je suis accueillie à bras ouverts, on me souhaite la bienvenue. J’ai à peine écrit 3 mots, et je sens que je fais partie de ce village de simonés.

 

Les heures passées sur le blog se transforment en jours, et même parfois en nuit. On se couche à pas d’heure pour continuer à discuter ensemble, on ne veut pas se quitter. On ne se connait pas, on se s’est jamais vu, on ne connais ni nos prénoms, ni nos âges, ni nos métiers, ni nos poids, ni nos couleurs de peau, ni l’âge du captaine mais on est là, tous ensemble. Et quelque chose est en train de se passer. On le sent tous, mais on est incapable de mettre un mot là-dessus.

Ce sentiment s’intensifie, il y a urgence. La Coupe du Monde va bientôt se terminer, et le blog, qui est devenu notre blog, ouvert à l’occasion va surement disparaitre aussi. Et nous, on fait quoi alors ? Chacun retourne tranquillement à ses occupations ? Impensable ! Sans s’en rendre compte parce qu’on est en plein dedans, on sait pourtant que ce n’est pas une simple parenthèse, quelque chose qu’on aura oublié dans 6 mois, mais bien plus que ça.

Alors on se rencontre, en vrai. Et on devient amis. On se voit, et on se reconnait, le genre « c’était lui, c’était moi ». Un coup de cœur. Qui s’ajoute aux autres coups de cœurs des rencontres précédentes.

 

Le blog a fermé, et on est toujours là. On est aux 4 coins de la France, on ne se voit pas souvent, mais on ne perd jamais une occasion de se retrouver. Malgré la distance, on est toujours là les uns pour les autres, toujours liés.

 

Ma Louisette, mon Petit Elfe, je vous aime.

 

À quoi tu joues Hellocoton ?

15 Déc

Au début je voulais appeler cet article « HC je t’aime beaucoup, mais parfois tu fais de la merde », mais j’avais un peu peur de me faire blacklister du site. Courageuse mais pas téméraire. On dirait les gamins qui sonnent aux portes et qui partent en courant. J’assume pas trop…

Bon pour commencer, je vais faire un peu de lèche. Oui j’aime hellocoton. Je suis très contente d’avoir trouvé ce site, parce que ça m’a permis de découvrir pleins de blogs sympas et de filles (que je ne connais pas en vrai), mais qui ont l’air d’être des crèmes. Y en a même j’espère les voir un jour, mais là je m’éloigne du sujet..

 

Je me posais la question depuis quelques temps, et puis j’ai remarqué que je n’étais pas la seule. Un ou deux messages sur le fil d’actu, et j’ai compris que d’autres s’interrogeaient aussi. Alors oui je sais, je balance, mais j’aimerais bien qu’on m’explique l’histoire des petits cœurs.

Lorsque je sors un article, j’ai des petits cœurs des lectrices qui l’ont aimé. Et tout à coup, cet article se retrouve dans le top humeur (ou musique, ou série) avec pleins d’autres petits cœurs, mais de « visiteurs ». Donc impossible de savoir qui. Si c’était un ou deux, ma foi pourquoi pas, mais quinze d’un coup ? De plus, si je regarde mes statistiques, ben parfois j’ai même pas autant de lecteurs. Un peu louche non ?

Et puis quand mon article n’est plus dans le top humeur, ben les petits cœurs des « visiteurs » disparaissent. Étrange non ?

Si encore c’était aléatoire, je ne dis pas. Mais là, comme par hasard, les seuls articles qui ont eu un coup de pouce se sont retrouvés dans le top.

 

Alors perso, j’ai réfléchi, et pour l’instant, je ne vois qu’une seule explication. C’est que Hellocoton triche un peu en rajoutant quelques cœurs sur les articles qu’ils veulent mettre en avant. T’as le droit de me demander de quoi je me plains. C’est vrai, je devrais être contente d’être exposée. Je le suis, ne te méprends pas. Mais en même temps, je ne trouve pas ça très fair-play. Parce que si tu regardes bien, ce sont un peu toujours les mêmes qui y sont. Tant mieux pour elles, mais je me dis que d’autres aussi mériteraient d’être mises en avant. À moins qu’il n’y ait que 20 bloggeuses inscrites sur Hellocoton, mais ça m’étonnerait. Alors quitte à ajouter des cœurs sur certains articles, pourquoi ne pas le faire pour TOUTES les bloggeuses ?

 

Maintenant, peut-être que je me trompe. Il est vrai que je ne connais pas tout rien à comment ça marche, et si quelqu’un veut bien me donner une explication valable, je suis preneuse.

 

Edit du vendredi 16 : deux précisions

– attention, je ne parle pas de la disparition de certains coeurs sur quelques articles, mais de l’ajout de coeurs de visiteurs sur un article précis qui se retrouve ensuite en top.

– je répète encore une fois que je m’interrogeais juste sur l’apparition de coeurs mystérieux. je pensais mon questionnement innocent, genre « oh tiens c’est bizarre, j’avais 4 coeurs, je me retrouve en top avec 20. d’où viennent ces coeurs qui apparaissent », mais à lire certains commentaires, j’ai l’impression de passer pour une psychopathe des statistiques et du petit coeur. loin de moi l’idée de les comptabiliser, ou faire des relevés de noms en fonction des heures, de la position de la lune, des marées et de l’âge du capitaine pour optimiser les vues des posts suivants.

 

La bonne blague !!

24 Nov

Ce weekend, j’ai reçu un commentaire qui m’a beaucoup fait rire.

Je passe sur le fait que c’est écrit en anglais, et que tout mon blog est en français. Logique !

Bon en même temps, il/elle dit que mon blog est fantastique. Il/elle est connaisseur(se), c’est déjà un bon point.

Mais c’est la suite qui me fait marrer. Parce qu’il/elle me dit que j’en connais tellement sur ce sujet que ça lui donne envie d’en savoir plus. Sauf que, quand tu regardes sur quel article il/elle a commenté, tu t’aperçois que c’est celui sur François Pignon. Tu sais, celui où je dis qu’en ce moment, j’ai un peu la scoumoune de l’électronique. Donc oui, j’en connais un rayon dessus. Je vais même publier une thèse. C’est tellement intéressant et important que ça mérite des recherches approfondies…

 

Hier soir, deuxième commentaire…

Que mes articles soient « intéressants et bien expliqués », c’est normal, je suis une déesse du blog. Mais là encore, quand on voit le sujet sur lequel c’est commenté : and the winner is. C’est celui où j’explique que j’ai zéro volonté face à l’homme. Heu, ok, c’est super bien écrit et très drôle, mais c’est pas un essai philosophique non plus…

Par contre, j’espère que le truc de twitter, c’est une blague. Sinon c’est un peu la honte quand même…

 

Alors j’aurais bien envie de dire « les gens, arrêtez de me spammer », mais au moins, ceux-là sont drôles. Quoi que, j’aime bien quand on me propose d’agrandir mon pénis, c’est assez rigolo aussi.