Tag Archives: adultère

Etre l’autre femme

13 Fév

Bon ben voilà, je crois qu’on y est…

 

Depuis hier on s’envoie plein de mails, parfois avec des sous-entendus, parfois avec des mots doux, et aujourd’hui dès qu’on a pu, on s’est retrouvé pour s’embrasser comme des collégiens.

 

Moi depuis ce weekend, j’ai une énorme boule au ventre. Jusqu’à aujourd’hui, je me disais que c’était le stress, la surprise, les papillons dans le ventre, l’interdit… et puis j’ai réalisé qu’en vrai, je redoute le moment où il va me dire qu’il préfère arrêter. Que vis-à-vis de son fils c’est pas gérable, ou un truc du genre.

Sauf qu’aujourd’hui, on a un peu parlé du « futur », de ce qui allait se passer quand mon remplacement serait fini. Et qu’il a cherché des prétextes, histoire qu’on continue à se voir.

Alors je me dis que c’est pas un truc juste comme ça, que c’est pas juste pour oublier son quotidien, que je ne suis pas une simple distraction, que peut-être il tient un peu à moi quand même.

 

Donc oui, je suis sur la voie pour devenir « l’autre femme ».

Et bien tant pis. Je ne sais pas ce qui arrivera, mais je m’en fous. J’ai décidé de ne pas lutter, de vivre cette histoire, quelle qu’elle soit.  Que ce soit 1 jour, 1 semaine, 1 mois… je prends.

J’ai appris, parfois très douloureusement, que la vie est courte, et qu’on ne sait jamais de quoi le lendemain sera fait. Alors je ne veux pas avoir de regrets. Je souffrirais peut-être, mais si jamais ça doit arriver c’est pas grave, je sais que je pourrais gérer.

Ce qui ne veut pas dire non plus que je fonce tête baissée. Je sais dans quoi je mets les pieds. Et justement, j’apprécie de ne pas avoir de belles paroles ou de fausses promesses. On a suffisamment discuté de la situation (un peu trop au gout de certaines qui voulaient plus d’action 🙂 ) pour savoir que s’il me dit un mot gentil, c’est pas pour faire bien ou pour m’avoir dans son lit, mais parce qu’il le pense. Pour l’instant je le laisse venir vers moi, je suis beaucoup plus sur la retenue que lui. Je joue un peu le chaud et le froid, et c’est pas si mal.

J’ai également appris à prendre du recul, à être égoïste, à me demander si ce que je vis me rends heureuse ou pas. Tant que ça me convient, je continuerai, mais si ça me rend malheureuse, je crois que je saurai arrêter.

 

Mais pour l’instant, je choisis d’être avec lui.

 

adultere

 

La boite de Pandore

12 Sep

Je voulais appeler cet article « aujourd’hui je m’ennuyais. Alors j’ai décidé de briser un couple ».

Là j’imaginais déjà ta tête devant l’ordi, à faire des bonds et à croire que j’avais violé Choupiprof en salle A204 et que ça lui avait plu et qu’il voulait m’épouser. Mais non. Point de Choupiprof aujourd’hui.

 

Ce matin j’ai reçu un mail d’une fille que je ne connaissais pas. Elle me disait être en couple depuis plusieurs années, mariée depuis cet été. Qu’ils parlent d’avoir des bébés. Sauf qu’elle vient d’apprendre qu’il a des relations depuis plusieurs mois. Et comme elle a trouvé mon adresse dans les contacts de son mari, elle me demandait ce qu’il y avait entre lui et moi.

 

Le mec en question, on est sorti ensemble pendant un mois environ, à l’époque de mes études. Ça c’est fini parce qu’un jour, j’ai reçu un mail d’une fille qui voulait savoir ce qu’il y avait entre lui et moi. Et oui, la semaine il était avec moi et le weekend, quand il repartait chez papa maman, il en profitait pour la voir aussi. C’est quand ça s’est fini que j’ai découvert que personne n’était surpris parce que c’était pas la première fois qu’il faisait ça. Disons le, il était connu pour être un queutard.

 

Pour en revenir au mail de ce matin, je vais être honnête, au début je me suis un peu moqué de la fille. En me disant qu’elle devait être un peu conne si elle s’en était pas rendu compte plus tôt.

Mais quand même, j’ai pas arrêté d’y penser. Et les moqueries ont fait place à de l’empathie. Parce que la fille, il a quand même fallu qu’elle mette son amour propre de côté pour envoyer un mail à toutes les filles inconnues du répertoire de son mari. Parce que oui, j’imagine que je ne suis pas la seule à avoir reçu un mail. La fille, elle a prit son courage à deux mains, quitte à passer pour une folle et/ou une parano, et elle a envoyé son mail. La fille, elle a des doutes, mais au lieu de se voiler la face et de vivre dans le mensonge et le déni, elle a décidé d’ouvrir la boite de Pandore.

Alors après tergiversations, je lui ai répondu. Je lui ai dit ce qu’il s’était passé à l’époque, et ce qu’il en était maintenant.

Elle m’a répondu assez vite, me demandant quelques précisions que je lui ai données. Mais bon, je t’avoue que depuis, j’en mène pas large. Je me sens mal, parce que faut être honnête, ça n’augure rien de bon. Et y a une partie de moi qui dit que si ça finit mal ça sera ma faute et que j’irais tout droit en enfer sans passer par la case départ et toucher les 20 000 euros.

À un moment, je me suis dit que je me mêlais de ce qui ne me regardait pas, que c’était leurs histoires et que je n’avais rien à y faire. Et c’est un peu vrai. Et puis j’ai réfléchi, et j’ai pas foutu la merde juste pour le plaisir. Je suis pas la nana qui gueule à l’église qu’elle est contre ce mariage. C’est pas une revanche contre lui, ça fait bien longtemps que j’ai tourné la page et que j’y pense plus. Dans ce cas, c’est la mariée qui est venue vers moi, pour savoir, pour connaitre la vérité.

Je lui ai bien précisé que c’était ma vérité, celle qui s’était déroulée il y a plusieurs années déjà. Et qu’en autant de temps, bien des gens évoluent.

 

Est-ce que j’ai bien fait ou pas ? Je n’en sais rien.

Je sais juste que si j’étais à sa place, j’aimerais savoir. Même que j’aurais aimé savoir avant le mariage, et pas juste quelques mois après.

 

Le pire dans tout ça, c’est qu’elle m’a renvoyé un mail, pour me remercier de lui avoir répondu. Qu’elle espère que j’ai trouvé chaussure à mon pied. Et elle finit en me disant de prendre soin de moi.

Ça m’a achevé.