Tu es une grosse ratée

4 Sep

Cet été, mon père me propose un déjeuner en tête à tête avec lui.

Mes parents habitent loin, ils reviennent une fois par an donc pourquoi pas.

L’erreur…

 

On arrive au resto, on s’installe, on commande, on parle de tout et de rien. Un peu comme d’habitude.

Les entrées arrivent, et là, c’est le début de la discussion sérieuse. Quand je dis « discussion sérieuse », il faut bien évidemment comprendre « remontage de bretelle ».

Il commence par me reprocher certaines choses, mais là pour le coup c’était justifié, donc je ne peux pas dire grand-chose.

Et ce qui pouvait encore passer pour une tape sur les doigts se transforme en Armageddon.

 

Il passe alors à ma situation professionnelle. Que bon, ma situation est précaire et que ça serait bien de faire quelque chose pour y remédier. Donc soit j’aime ce que je fais et j’ai le concours (puisque pour lui, je cite : »le concours de prof n’est qu’une formalité ») soit je n’aime pas et je trouve autre chose. Parce que tu te rends compte, à mon âge je ne suis toujours pas propriétaire, et vu comme c’est parti, je vais avoir une retraire de misère.

 

Je t’avoue qu’à ce moment, je suis pas au mieux, mais c’est pas grave, ça continue.

Il enchaine alors sur ma situation amoureuse (lol).

Il me demande si j’ai un copain. « non ». « une copine ? ». « non plus ». Et bien c’est pas normal d’être célibataire. Sous entendu je ne suis pas normale. Que c’est forcément ma faute. Que c’est bien d’avoir du caractère mais c’est pas comme ça que ça marche, et que ça serait bien que j’apprenne à faire des compromis. Et puis la déco de mon appart est trop girly, c’est clair que ça donne pas envie aux mecs.

 

A ce moment, j’ai failli lui demander si je m’ouvrais les veines maintenant ou si j’attendais le dessert, mais je me suis abstenue. Je sais pas, quelque chose m’a dit qu’un trait d’humour sera mal venu…

 

Il a fini en me reprochant de regarder trop de films et de séries, et que c’est pas ça la vraie vie. Que je vivais dans mon petit monde, mais qu’il allait falloir que ça change.

 

J’ai attendu d’être rentrée chez moi pour pleurer.

Tout un repas à m’en prendre plein la gueule, à m’entendre dire que je suis une grosse ratée, ça faisait un peu trop.

Un peu plus tard, avec le recul, j’ai réfléchi à ce qu’il m’avait dit. C’est là que j’ai réalisé qu’il parlait un peu à tord et à travers, et que si certains reproches étaient justifiés, la plupart ne l’étaient pas.

Les copines m’ont dit qu’il avait été maladroit, qu’il m’avait dit ça parce qu’il s’inquiète pour moi. Je sais. Mais c’est pas une excuse.

Sur beaucoup de point, il parle sans savoir. Mais au lieu de poser des questions pour me connaitre, pour avoir mon point de vue, il m’a condamnée.

 

On m’a conseillé de m’expliquer avec lui, d’en parler à ma mère pour qu’elle fasse médiateur, mais j’en n’ai même pas envie.

S’il préfère me juger sans même essayer de se mettre à ma place, je vois pas bien pourquoi je me justifierais.

 

Publicités

10 Réponses to “Tu es une grosse ratée”

  1. MissFigolu 4 septembre 2014 à 09:35 #

    Hello ! pas cool ce repas de famille en effet. S’expliquer ? je ne pense pas que ce soit l’idée, car comme tu le dis… il n’a pas l’air ouvert à la discussion. Dur de te conseiller. J’espere qu’avec le temps et les X fois de blablas de ce genre tu réussiras à laisser couler et passer au dessus sans verser de larme. Oui c’est pas cool, oui il exprime sa peur mais il le fait de façon maladroite… courage ! bisous

    • la fée tatouée 4 septembre 2014 à 12:33 #

      c’est le plus dur, laisser couler.
      après j’écoute forcément, parce que c’est mon père, et que je ne suis pas parfaite. si encore c’était constructif pourquoi pas, mais là j’ai juste une leçon sans rien pouvoir dire. nul

  2. unicks79 4 septembre 2014 à 09:57 #

    c’est clair que tout mis bout à bout, je sais pas comment t’as fait pour arriver à ne pas pleurer pendant le repas.
    c’est fou comme certaines personnes censées être proches de nous ne nous connaissent pas du tout.
    l’important c’est que tu sois bien dans ta vie, pas que tu vives la vie que ton père voudrait pour toi.

    • la fée tatouée 4 septembre 2014 à 12:55 #

      ben je t’avoue que j’ai qd même les larmes qui sont montées pendant le déjeuner, mais j’ai tenu bon.
      j’ai réalisé qu’en fait, il a pas vraiment conscience de ce que peut être la vie maintenant. il fait en fonction de lui, de ce qu’il connait, mais il est un peu déconnecté.

  3. fjva 4 septembre 2014 à 13:51 #

    Pour commencer, tu devrais lui trouver les stats du nombre de gens qui sont propriétaires maintenant « à ton âge ». Elles sont beaucoup plus basses que celles de son époque, il ne doit pas s’en rendre compte. Idem pour le boulot : ce n’est pas aussi facile qu’avant de trouver un travail qu’on ne déteste pas trop et qui permette de voir venir. Et pour le reste ma foi, il est vieux jeu… (au moins il a envisagé la copine sans s’en offusquer, c’est déjà pas mal!)

    • la fée tatouée 4 septembre 2014 à 21:15 #

      oh mais ça moi je le sais, c’est lui qui veut pas le comprendre. il part du principe que quand on veut on peut, ce qui veut dire que c’est moi qui ne me force pas suffisamment.
      et pour le reste, ça « confirme » que le célibat est une maladie honteuse…

  4. Louisette58 4 septembre 2014 à 15:29 #

    Nan mais j’hallucine !!!! Bonjour le soutien moral !!! Sur qu’après une discussion aussi « constructive » ça va t’aider 😳 Surtout ni ajoute pas ta mère tu risques d’en prendre une deuxième couche !!! Courage ma douce, bon celui là c’est ton père mais bon, c’est juste un homme 😉

    • la fée tatouée 4 septembre 2014 à 21:16 #

      elle est pas chouette ma famille ? 🙂
      heureusement que vous êtes là vous ❤
      (c'était trop bien de te parler aujourd'hui)

  5. Katya 4 septembre 2014 à 16:32 #

    Réponds par écrit. Prends tout ton temps ( 6 mois s’il faut) et dis lui sans l’agresser tout ce que tu penses ou ressens. Ça te fera un bien fou.
    J’ai vécu quelque chose de similaire. Le face à face était impossible. L’écrit m’a libéré.

    • la fée tatouée 4 septembre 2014 à 21:20 #

      j’y ai pensé, mais en vrai j’en n’ai même pas envie.
      j’aurais l’impression de me justifier, et j’estime ne pas avoir à le faire. j’ai pas envie de lui dire que si je suis célibataire, c’est parce que je rencontre que des mecs chelous. j’ai pas envie de lui raconter mes histoires foireuses en détail.
      je pensais bêtement que ma famille devait plutôt me soutenir au lieu de m’enfoncer.

oh oui, pintade avec moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :