Le collègue marié, la suite

11 Fév

Bon, le début tu connais.

Un collègue marié, un bisou vendredi, un gros torturage de cerveau ce weekend.

 

Lundi, je retourne au lycée, mais il est pas là. C’est normal, il est dans un autre établissement.

L’Univers ayant décidé que je n’étais pas suffisamment perdue comme ça, un autre collègue (que nous appellerons le Pompier) qui me dragouillait vaguement depuis 15 jours en profite pour me demander mon numéro. Le midi il vient me voir et on discute, on se chambre gentiment, mais je t’avoue que moi, je ne pense qu’à l’autre.

 

Et puis ce matin, retour au boulot où je sais que je vais le revoir.

Comme dit Isa, avec forcément des papillons dans le ventre. Je ne sais pas à quoi m’attendre de sa part, ça me stresse énormément.

Au 1er regard, je comprends qu’on reprend là où on s’est arrêté vendredi. On parle boulot, mais avec toujours plein de sous entendus. On est dans notre bulle, même au milieu des collègues. Sincèrement c’est électrique. J’ai la sensation que dès qu’on va se retrouver tous les 2 seuls, on va se sauter dessus.

C’est le moment que choisi le Pompier pour venir s’incruster, et venir aux nouvelles. Tu te doutes que le collègue marié n’a rien loupé de cette tentative d’approche, et ne s’est pas gêné pour me faire une petite réflexion là-dessus quelques minutes après.

 

Idem à midi, où on trouve un prétexte pour se retrouver. On plie le boulot en 3 minutes, mais on reste ensemble, à se lancer des regards équivoques. On parle à demi-mots, mais on reste discrets à cause des collègues.

 

Cet après midi, on est enfin tous les 2.

Enfin, on peut parler, se dire ce qu’on a sur le cœur.

Il m’explique que je l’ai bien perturbé, qu’il s’est posé plein de questions ce weekend. Sur moi, sur lui. Ça le fait se remettre en question, parce qu’il ne veut pas de ça pour son fils. Il m’explique ce que j’avais deviné, que sa vie de couple est tendue, mais sa priorité c’est son enfant. Que le plus raisonnable, c’est de s’arrêter, ça aurait été de ne même pas commencer. Mais que pourtant il a envie de m’embrasser encore. La seule raison pour laquelle il ne le fait pas, c’est parce qu’il est malade et qu’il ne veut pas me donner ses microbes.

 

De mon côté, je lui dis ce que j’ai raconté ici.

Que ça m’a retourné aussi, que je me suis remise en question aussi, que c’est pas bien mais que c’était trop bien. Que je veux pas m’immiscer dans son couple, mais que j’ai trop envie de recommencer aussi. Que je veux pas passer pour la grosse salope, donc je ne ferai pas le 1er pas, mais que s’il veut m’embrasser, je suis plutôt d’accord.

 

On en arrive donc à la conclusion qu’il y a une grosse lutte entre l’esprit et le cœur. Ce qu’on devrait raisonnablement faire, et ce qu’on meurt d’envie de faire. On a fait le tour du sujet, on s’est dit tout ce qu’on avant à dire, et pourtant aucun de nous ne bouge, on ne veut pas se séparer. Alors il me prend la main, et me serre dans ses bras. C’est juste un câlin, mais bien, tout doux, trop mignon…

 

Voilà où j’en suis. Pas plus avancée, mais avec un poids en moins, parce qu’au moins maintenant je sais ce qu’il pense. Maintenant, c’est wait and see…

 

busy-mind

Publicités

27 Réponses to “Le collègue marié, la suite”

  1. Didi 11 février 2014 à 23:01 #

    Oulalalaaaaaa le truc qui te triture pas du tout le cerveau tiens !!!
    Bon courage !! Et ne mets pas de côté trop vite le pompier, on ne sait jamais hein… !!

    • la fée tatouée 11 février 2014 à 23:38 #

      ben paradoxalement, ça va mieux depuis qu’on a discuté. parce que je sais que c’était pas juste comme ça, juste pour s’amuser. ça m’a « rassuré » en quelque sorte.
      pour le pompier, j’y ai réfléchi. il a un très gros avantage, c’est qu’il est tout gentil, mais c’est trop tard, mon esprit est ailleurs 😉

  2. verolafee 11 février 2014 à 23:10 #

    Oh mon Dieu….
    Je signe dès à présent pour connaitre la suite et suivre pas à pas cette histoire. Rien qu’en lisant, j’avais moi-même les papillons au ventre. c’est beau. Et rien n’est plus beau que l’amour de 2 deux personnes et les turpitudes de leurs tourments.
    Je ne te dirai pas si c’est bien ou si c’est mal…car je n’ai pas à en juger. Ce que j’aime par-dessus tout dans cette histoire, c’est la noblesse des sentiments qui semble se dégager de cette histoire. Profites-en !

    • la fée tatouée 11 février 2014 à 23:39 #

      je sais pas dans quoi on s’embarque, mais je crois qu’on y va.
      j’aime pas trop la situation, je sais que c’est pas bien. mais je sais aussi que je le regretterai par la suite si je ne fais rien. donc pour l’instant j’en profite 🙂

      • verolafee 11 février 2014 à 23:54 #

        Je ne dirai pas ça en ces termes.
        Ayant une vision plutôt optimiste des choses, je me dis qu’on n’a qu’une vie et qu’il fait la savourer tant que l’on peut le faire, donc il vaut mieux vivre chaque instant intensément plutôt que de ne pas le faire et de se rendre compte qu’on est passé à coté de quelque chose de merveilleux !…Carpe Idem

      • verolafee 12 février 2014 à 02:20 #

        CARPE DIEM

        • la fée tatouée 12 février 2014 à 09:07 #

          ben c’est un peu ça quand même.
          bien sur qu’une part de moi culpabilise un peu, mais cette part n’est pas suffisamment forte pour que j’arrête. parce que la vie est courte et que j’ai envie d’en profiter 🙂

          • verolafee 12 février 2014 à 11:24 #

            Plutôt OK avec cette vision des choses.
            D’ailleurs j’ai pensé à toi hier soir en tombant sur une nouvelle rediffusion de « Mémoires d’une geisha », long métrage que je trouve absolument sublime et auquel j’ai consacré le post suivant: http://oua.be/1ey3

          • la fée tatouée 12 février 2014 à 19:06 #

            je connais pas mais je vais aller voir !

  3. thalie1975 12 février 2014 à 08:06 #

    Waouh … après perso je pense qu’il n’y a pas de mal à se faire du bien tant qu’on reste discret … c’est assez rare de rencontrer qqn avec qui on a les mêmes envies. Un peu de tendresse dans un monde de brutes ça peut aider. Une chose est sure tu ne seras pas une salope ça allait déjà mal dans son couple ! Des bisous

    • la fée tatouée 12 février 2014 à 09:10 #

      merci pour ce gentil mot, ça fait du bien à lire.
      pour l’instant on a choisi d’être égoiste, de pas lutter, de prendre des petits moments à nous.
      on verra bien pour la suite..

      • thalie1975 12 février 2014 à 21:24 #

        vous avez bien raison… seul conseil : soyez discrets et pis carpe diem et profite à fond :))

        • la fée tatouée 12 février 2014 à 22:21 #

          ouais enfin, pour l’instant rien n’est fait non plus.
          dans quelques jours ce sont les vacances, y a peu de chances qu’on se voit..

  4. Louisette58 12 février 2014 à 09:01 #

    Pfff ! Tu parles trop 😀 😀 😀

  5. Isa 12 février 2014 à 09:51 #

    je pense que ce que Louisette veut dire c’est « agis au lieu de parler »

    ^^

    • la fée tatouée 12 février 2014 à 10:05 #

      ben là on pouvait pas trop agir parce qu’il voulait pas me contaminer alors on a parlé. en même temps c’était nécessaire aussi.
      mais promis, il risque il y avoir de l’action bientôt, il m’a envoyé un message pour me dire qu’il était guéri ^^

    • Louisette58 13 février 2014 à 14:41 #

      exact 😉

      • la fée tatouée 13 février 2014 à 17:51 #

        t’inquiète pas, on s’est rattrapé au niveau de l’action ! 😉

  6. Miss Figolu 12 février 2014 à 09:52 #

    Ahhhhh quelle histoire ! Dur dur d’être si pres tous les jours et devoir garder ses « disatnces » (enfin pas trop de distances à ce que je lis !)
    Bon maintenant je veux la suite !!!!!!
    #Courage car c’est pas simple comme situation ! Impossible non plus de te dire si c’est bien ou mal.. ahhhhhhhhh ça doit juste etre horrible !

    • la fée tatouée 12 février 2014 à 10:07 #

      honnêtement ça a vraiment été horrible ce weekend, parce que je savais pas du tout où j’en étais.
      maintenant qu’on a un peu clarifié le sujet, c’est juste top. genre le début d’une histoire, avec les papillons dans le ventre et tout.

  7. verolafee 12 février 2014 à 14:41 #

    L’envoi du SMS : « Il est guéri »… me semble implicitement appeler à poursuivre les festivités. Donc profites-en. Ne te pose pas de question! Prends ça comme ça vient !
    Hiiiiiii Haaaaaaa

    • la fée tatouée 12 février 2014 à 19:06 #

      je l’ai bien compris comme ça. surtout quand il me dit que l’esprit va avec le cœur…
      alors on va profiter, et on avisera plus tard pour les conséquences !

  8. Olive 12 février 2014 à 23:59 #

    J’arrive avec mon commentaire pour tout gâcher (nan c’est pas le but). Je me permets de commenter parce que j’ai déjà été dans cette situation (l’enfant en moins).
    Je me revois tellement dans ce que tu racontes, c’est fou. Comme toi, le cœur et la raison se sont battus. On a finalement « craqué » au bout de quelques semaines. En plus, quand la complicité est là c’est très difficile de rester stoïque face à ce qu’on ressent. Bref ça dure le temps que ça dure mais après je ne crois pas qu’il faille se faire trop d’illusions sur cette histoire. Après, aucunes histoires ne se ressemblent et je te souhaite vraiment d’être heureuse dans celle-ci peu importe les circonstances.
    Comme les autres le dise, profites-en tant que tu peux :D. Il vaut mieux des remords que des regrets ! 😉

    • la fée tatouée 13 février 2014 à 07:00 #

      non non, tu ne gâches rien, chacun a le droit de s’exprimer ! surtout si tu connais, moi je prends tous les avis, ça aide à se faire une idée.

oh oui, pintade avec moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :