Elle est tout ce que je déteste.

24 Août

–      Elle se met en compétition avec tout le monde. Quoi que tu dises, elle a toujours vécu/fait/lu/mangé/visité mieux. Il faut qu’elle soit le centre du monde en permanence, qu’elle soit au courant de toutes les conversations, même si ça ne la concerne pas.

–      Elle est d’un sans gêne absolu. Elle s’étale partout, n’a aucune notion de vie en communauté. Le rangement, le nettoyage, non, connait pas.

–      Elle n’a pas vraiment de scrupule à s’approprier le bien d’autrui. Non, elle n’en est pas à voler dans les magasins, mais les idées des autres, ou leurs photos et vidéos, ça ne la dérange pas de les présenter comme siennes.

–      Elle n’écoute rien. Enfin si, les 3 premiers mots qu’on peut prononcer, et ensuite elle se fait la fin de l’histoire toute seule. Tenter de la corriger ne sert à rien, elle s’est déjà fait ses films et reste campée sur son idée.

–      Et si jamais elle écoute, elle manque totalement d’empathie. Si tu lui racontes une difficulté que tu as en ce moment, elle te fait remarquer qu’elle a eu bien pire et qu’elle a géré, donc elle voit pas très bien ou est le problème. Remarque, c’est assez pratique pour clore une discussion.

–      Elle critique les autres sur leurs méthodes d’éducation de leurs enfants, alors qu’elle a fait exactement les mêmes erreurs, et a des gamins totalement névrosés. Mais a eu l’audace de dire qu’elle ne culpabilise absolument pas sur ce point. Ils ont eu de quoi manger, de quoi s’habiller, un lit, un toit, ils devraient plutôt la vénérer pour ça. De la même façon, ses anciens élèves l’adorent, beaucoup la considère comme « une petite maman ». Dommage qu’elle n’est pas su faire la même chose chez elle.

–      Elle joue à la fausse modeste, juste pour se faire mousser. Elle minaude pour un tout ou pour un rien. Surtout pour un rien. Elle est incapable de raconter une histoire sans marquer de pauses, genre y a un gros suspense, même si c’est pour te dire qu’elle a changé de marque de yaourts.

–      Elle est pleine de belles paroles, mais ça s’arrête là. Elle peut te promettre plein de choses, mais la seule garantie que tu auras, c’est que tu n’en verras pratiquement jamais la couleur.

–      Elle remarque bien les défauts des autres, et n’hésite pas à bien appuyer dessus, même si elle a les mêmes. En revanche, elle s’énerve à la moindre allusion à ses imperfections, et part en boudant.

–      Elle ne ressemble à rien. Des cheveux filasses dignes d’une clocharde, des tenues informes, une peau luisante, et beaucoup de kilos en trop. Forcément elle est jalouse de toute personne mieux qu’elle, ce qui faut l’avouer n’est pas très difficile, devient aigrie et donc fait des remarques agressives aux autres sur leur tenue ou leur poids.

 

Elle, c’est ma mère.

 

Publicités

15 Réponses to “Elle est tout ce que je déteste.”

  1. Isa 24 août 2013 à 13:46 #

    quand j’ai lu ton dernier billet, je me suis bien doutée qu’il y avait une raison derrière ce mal être..
    il ne m’a pas fallu trois lignes pour savoir de qui tu parlais dans celui-ci..
    ma jolie, ne la laisse pas te gâcher tes derniers jours de vacances dans cette île paradisiaque!!!
    elle n’en vaut pas la peine!! surtout avec tout le mal qu’elle te fait!!
    c’est honteux!!
    elle ne te mérite pas!!

  2. unicks 26 août 2013 à 07:31 #

    prends autant de distance que tu le peux avec elle!

  3. En passant 26 août 2013 à 15:13 #

    Bonjour,
    J’ai vu ton blog et le côté tatoo m’a interpellé… C’est une situation que je ne connais pas, j’ai perdu mon père en début d’année et on s’aimait profondément quand à ma mère ben c’est ma maman elle est super. Je pense que j’aurais vraiment fait n’importe quoi à plusieurs occasions si je n’avais pas été entouré de leur amour. J’espère qu’un jour tes relations se normaliseront. Et si ce n’est pas le cas que tu n’en souffres pas trop mais bon ça c’est difficile…..
    Bonne journée quand même

    • la fée tatouée 28 août 2013 à 17:46 #

      c’est gentil mais à mon avis, ça ne se normalisera jamais maintenant. j’en ai souffert à une époque, aujourd’hui je sais que je ne suis ni coupable, ni fautive, alors j’en ai pris mon parti.

  4. fjva 28 août 2013 à 07:06 #

    Patience, ça finira un jour. Et ta plus belle victoire est de ne pas la laisser te pourrir la vie. Il ne faut pas laisser aux gens toxiques de l’emprise sur toi. C’est dur pour les gens de sa famille ou qu’on ne peut pas complètement éviter. Mais si tu ne peux pas contrôler leurs actions envers toi, tu peux essayer de contrôler l’effet qu’ils ont sur toi en leur donnant le moins d’importance possible.
    Bonus : ça les horripile 🙂

    • la fée tatouée 28 août 2013 à 17:52 #

      je ne suis pas sure que ça finisse un jour, vu que ça dure depuis toujours mais au moins j’ai arrêté de me demander ce que j’avais bien pu faire de mal.
      moi mon bonus, c’est que je suis plus proche de mon père, et je sais qu’elle en est jalouse ^^

      • fjva 28 août 2013 à 19:01 #

        A dire vrai, ayant connu une situation assez similaire, je faisais référence très prosaïquement et un peu cruellement au fait que normalement, les parents partent avant les enfants… Ce qui est un drame souvent, et dans quelques cas plutôt un soulagement.
        Tes parents sont encore ensemble? Je me souviens que durant longtemps j’ai dû supporter ma mère car mon père n’arrivait pas à se résoudre à la quitter (et pourtant elle lui en a fait baver plus qu’à moi…).
        Donc comme j’aime beaucoup mon père, entre autres parce qu’il a fait de son mieux pour modérer le degré de nuisance de ma mère envers nous ses enfants, quand je voulais le voir, il fallait que je la supporte aussi. Et dieu sait qu’elle a fait de son mieux pour nous pourrir les réunions familiales à ce stade!
        Une fois qu’ils ont été séparés, ça a été plus facile car je pouvais limiter les contacts avec elle au minimum syndical (maintenu pour éviter qu’elle ne pète un câble et ne devienne carrément méchante).

        Bref… Tout ça pour dire : même si ce n’est pas apparent dans ma réponse, je voulais te dire que : on s’en sort, on arrive à tourner la page et même à faire la paix avec son passé. J’ai même réussi à fréquenter de nouveau sa famille à elle sans qu’ils essaient de me culpabiliser. C’est juste plus difficile tant qu’on ne peut pas physiquement couper les ponts. Il faut essayer de le faire au moins psychologiquement, et ça prend du temps
        Zeeen. 🙂
        A ta disposition si tu veux en discuter sans subir de discours « rooh, c’est ta mère quand même » 😉

  5. isabelle 28 août 2013 à 13:58 #

    Waouh c’est du lourd …. au départ je pensais que tu parlais d’une collègue de travail …. j’ai connu ça avec mon père (un peu ma mère aussi ….) mais en un peu moins pire et pendant 5 ans j’ai décidé de ne plus avoir de contact avec lui, j’avais quasiment « fait mon deuil », il vaut mieux ne plus avoir de news, qu’en avoir et souffrir …. finalement c’est lui qui a reprit contact parce qu’il avait des pb de santé, ben ouai fallait bien qu’il se plaigne …. j’ai plus ou moins pardonné, mais quand j’ai quelque chose à dire je ne me gêne plus que ça lui plaise ou non ! un père et une mère ne sont pas fait pour faire du mal à leur enfant putain !!!! ça j’ai jamais compris …. te laisses pas faire et si t’en peux plus évite là quelques temps si c’est possible …. bon courage miss !!!

    • la fée tatouée 28 août 2013 à 17:54 #

      moi aussi j’ai mis du temps, mais le jour où j’ai compris que le problème venait d’elle, c’est allé beaucoup mieux. j’ai été plus sereine, savoir que je ne faisais pas tout de travers.
      le point positif, c’est qu’ils viennent de déménager très loin, donc je vais moins les voir, et ça va me faire du bien !

  6. Céline 29 août 2013 à 06:51 #

    Oh merde… Dès le début, j’ai trouvé que ça ressemblait à la description de ma mère. J’ai presque la même… La mienne n’est pas prof et remarque essentiellement mes défauts et ceux de mes amis mais c’est le même genre. Elle a même réussi à me dire que les enfants avaient un caractère prédéterminé à la naissance et que l’influence de l’éducation des parents était inexistante. Ben oui, comme ça, c’est pas sa faute si « je suis comme ça » et ce n’est pas un peu aussi grâce à moi si la fille est un petit bonheur vivant.
    (Parfois, je me demande je réagirais à l’annonce de son décès…)
    Je compatis.

oh oui, pintade avec moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :