Hunger games

27 Juin

J’ai profité de la fête du cinéma pour aller voir hunger games. Oui je sais, il est sorti il y a au moins 3 mois, tout le monde en a parlé. Mais c’est pas grave, je vais quand même te donner mon avis (et puis c’est mon blog alors je fais quoi je veux). Et puis comme ça, tu pourras me dire ce que tu en as pensé, si t’es d’accord avec moi ou pas.

Par contre, c’est la peine de raconter l’histoire ? J’ai l’impression que tout le monde l’a vu, et donc que ça sert un peu à rien (et puis j’ai la flemme surtout) (mais si t’insiste, je le ferais).

 

D’abord, il faut le dire j’ai bien aimé ce film. Mais… parce que oui, il y a un gros « mais ». Il y en a même plusieurs.

Alors d’abord, je propose qu’on pende le réalisateur. Ou qu’on lui arrache le cœur avec une petite cuillère rouillée. Oui qu’on lui fasse écouter Justin Bieber en boucle. Ou qu’on le force à regarder le film de Britney Spears. N’importe quoi, mais faut le punir. Parce que c’est pas possible une image comme ça. Des gros plans que tu peux compter les points noirs des acteurs, et une caméra qui bouge tout le temps, même (surtout ?) quand c’est pas nécessaire. Putain j’ai cru que j’allais être malade mais il faut croire que mon estomac est moins fragile qu’il n’y parait parce que j’ai pas vomi ! (youpi moi !)

Ensuite l’histoire. Bon, je reconnais, je m’étais peut-être pas assez renseignée avant. Mais j’avais cru comprendre que ça se passait dans un monde post-apocalyptique. Donc là, rien à dire, les districts vivent au moyen-âge, ça correspond à ce à quoi je m’attendais. Par contre, quand les tributs arrivent au Capitole, t’as l’impression qu’ils débarquent sur Flostone Paradise. Et ça, je m’y attendais pas du tout. Donc oui, ça m’a perturbée. Parce que moi quand on me dit qu’il y a eu l’apocalypse, bêtement je pense que ça touche tout le monde. Et au cas où on aurait pas compris à quel point ce sont de gros pouilleux, les tributs sont lavés (plusieurs fois) parce qu’ils puent. Et puis épilés aussi. et coiffés, et habillés. Gros pouilleux on te dit ! Mouais…

Ensuite, bravo le marketing autour de Katniss. On arrête pas de nous dire dans le film qu’elle est fantastique, trop forte, qu’elle va gagner et tout, mais en fait c’est un peu une chèvre. Parce que comme on dit chez moi, elle a surtout le cul bordée de nouilles. Si elle n’avait pas eu autant de coups de pouce, elle aurait été dans les premières à mourir. Donc bon… faut pas déconner hein ! On n’est pas complètement débile non plus.

Et enfin, à la sortie du film, je me suis dit tiens, encore une fille tiraillée entre deux mecs. Mais lequel elle aime ? Non parce que j’ai vu blanche-Neige la veille, et là encore, 1 fille et 2 mecs. Alors je trouve que ça fait beaucoup (surtout que des films dans le genre, il y en a environ un million). Bon en même temps, si c’était l’inverse, ça fait longtemps que le mec se serait tapé les deux. Donc ouais, c’est moins glamour. Mais bon, voilà quoi, faut arrêter de faire croire que toutes les filles sont cuculs « oh mon dieu, c’est lui que j’aime ? Ou c’est l’autre ? Je sais pas, je vais téléphoner à ma mère/ ma bff 1/ ma bff 2/ ma copine d’enfance/ ma boulangère pour avoir leur avis » ou qu’elles ne savent pas prendre de décisions. Voilà, c’était ma minute féministe du jour.

 

Bon je râle, mais tu me connais maintenant. Tu sais que j’irais voir la suite (je ne suis pas à une contradiction près).

 

Publicités

4 Réponses to “Hunger games”

  1. Isa 28 juin 2012 à 13:01 #

    j’ai lu les bouquins, ai commencé à voir le film (en streaming pourri…) et le peu que j’en ai vu ça m’a gonflé!!!
    pourtant les livres m’ont vraiment plu

    • la fée tatouée 28 juin 2012 à 15:57 #

      souvent ça me le fait, quand je vois le film après les livres je suis déçue aussi. donc maintenant, j’essaie de faire l’inverse

  2. Olive 29 juin 2012 à 22:21 #

    J’ai lu les livres avant de voir le film. C’est vrai que sans avoir lu le bouquin, les situations dont tu parles peuvent être gonflantes ou étonnantes. Dans le livre, Katniss se ne demande pas qu’elle mec elle aime (c’est sans doute une approche pour les prochains films). On comprends aussi rapidement que les gens du Capitole sont friqués et ne vivent pas dans un monde pauvre comme les districts. Le marketing autour de Katniss sert à avoir des « cadeaux » donc plus tu es exposé comme un produit, plus les sponsors mise sur toi. Katniss sait aussi qu’elle n’est pas aussi forte que les gens pensent mais dans le film on en parle pas trop. Le bouquin nous livre les pensées de Katniss et ça c’est le gros gros avantage contrairement au film.

    Je me rends compte que je viens d’écrire une couche mais j’ai bcp aimé les livres ! 🙂

    • la fée tatouée 29 juin 2012 à 23:31 #

      y a pas de souci pour la taille du commentaire, moi j’aime bien 🙂
      déjà, faut pas me dire avec qui elle finit hein, je veux la surprise !!!
      pour le marketing autour de Katniss, j’avais compris le principe des cadeaux des sponsors. mais je trouvais ça surprenant qu’il n’arrête pas de lui répéter à elle qu’elle était fantastique.
      mais bon, j’ai trouvé ça bien quand même, et je pense que je ne vais pas tarder à lire les livres 🙂

oh oui, pintade avec moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :