Un gros ouf de soulagement

31 Jan

Cet après midi, j’avais rendez vous chez le principal, pour qu’il fasse une évaluation de ma petite personne. Rien de sexuel petite perverse, mais plutôt pour savoir comment je me débrouille en tant que prof. Bon, je dois te dire que je flippais grave sa race. Ben ouais, je suis contractuelle, et donc si je suis pas bien notée, je peux dégager très vite. Ou du moins ne pas être rappelée. Ce qui revient sensiblement au même, c’est-à-dire zéro taff. Et comme la segpa j’ai l’impression de rien gérer et de faire un peu n’importe quoi, j‘en menais pas large…

 

Et puis à midi, je croise Bob le Bricoleur qui me dit pour cet après midi, c’est bon. Je lui demande de développer un peu, pour être bien sûre de ce dont il parle. Comme c’est Bob le Bricoleur et que je l’aime d’amour qu‘il est vachement sympa, il m’explique qu’il vient de voir le principal et le directeur de la segpa, et qu’ils ont parlé de moi. Et que Bob, ben il a fait que dire du bien de moi, comme quoi j’étais fantastique, super pédagogue, que les élèves m’adoraient, que je m’en sortais hyper bien. Bref, qu’il fallait que je revienne l’année prochaine. Et que le directeur de la segpa, ben lui il faisait que dire des choses argumentées genre « tout à fait » « bien sur » « exactement » en hochant la tête (ça fait toujours plus intelligent quand on hoche la tête). Un lavage de cerveau que ça s’appelle.

 

Alors quand est venue l’heure de mon rendez vous, ben j’étais un moins stressée. Je me suis assise en face du directeur, et on a papoté tout tranquillement, même que des fois on faisait haha c’est rigolo. Non c’est pas vrai, on disait pas des trucs drôles, mais c’était très détendu (pas son string perverse !). On a parlé du collège, des collègues et il m’a dit y en a des bizarres quand même alors moi j’ai fait Mr Parker tu veux dire ? Non ça je l’ai pas dit mais je l’ai pensé très fort. À la place j’ai plutôt sortie une platitude comme quoi non ça se passait bien, mais après, les affinités hein, c’est comme partout… Ensuite on a discuté du métier de prof, de comment je voyais l’avenir, il m’a demandé si je voulais continuer en segpa l’année prochaine et j’ai répondu mais oui bien sur, la segpa c’est choupi. En fait, c’est pas très vrai que je veux continuer en segpa. Mais par contre, c’est très vrai que je veux continuer en salaire.

 

Après, le directeur il m’a dit très bien madame la fée, je suis content de voir que tout ce passe bien et que vous vous plaisez. J’ai fayoté que moi aussi j’étais contente avec un grand sourire.

 

Voilà, si tu savais pas trop bien comment faire, je t’ai donné des pistes de fayotage slash hypocrisie slash « je me mets en mode serpillère » devant ton chef. Ne me remercie pas, c’est cadeau.

 

Publicités

6 Réponses to “Un gros ouf de soulagement”

  1. Colinette 31 janvier 2012 à 18:35 #

    J’essaierais de les appliquer à mon très proche entretien annuel…

  2. Isa 31 janvier 2012 à 22:09 #

    bon bah voilà c’est nickel!

    • la fée tatouée 31 janvier 2012 à 23:04 #

      je suis surtout contente que ce soit passée ! moi tant qu’il met une bonne appréciation et que j’ai un boulot à la rentrée, ça me va…

  3. louisette58 1 février 2012 à 10:58 #

    Ce n’est pas du fayotage, jolie fée tatouée, c’est de l’instinct de survit c’est tout à fait différent 😉

oh oui, pintade avec moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :