Jusqu’où irais-tu par amour ?

21 Sep

C’est la question que je me suis posée ce week-end.

Parce que ce week-end, j’étais malade, alors je me suis calée dans mon canapé avec un bon chocolat chaud, et je me suis envoyée la saison 3 de Sons of Anarchy. Au cas où tu ne connaitrais pas cette série, ça parle d’un club de bikers (les Sons of Anarchy donc) dans la ville de Charming en Californie qui font du trafic d’armes. Mais pas que. Parce qu’il y a aussi des histoires de corruption et de guerre contre le gang des Mayans (qui lui fait du trafic de drogue) alors y a souvent bastons et encore plus souvent des pistolets qui tirent dans tous les sens. La série suit plus particulièrement Jax, le vice président des Sons, ses doutes et remises en question sur le club et ses activités clandestines et son histoire d’amour avec la belle doctoresse, Tara.

Bref, tout ça pour dire qu’au début, la jolie Tara elle a des idées bien arrêtées sur le bien et le mal, et que petit à petit, par amour pour Jax, elle fait des choses qui sont pas jolies-jolies et pas forcément légales non plus. Bon à mon avis, le fait que le Jax soit plutôt très sexy n’aide pas. Ça serait un gros laideron très con, je pense que ce serait bien plus facile pour l’envoyer bouler.

 

Donc, je te racontais que je regardais tranquillement cette série et je me suis dit que la Tara, elle filait un mauvais coton à faire n’importe quoi et qu’elle franchissait un peu trop de barrières.

Et là, je me suis rendue compte que j’étais hypocrite. Ben ouais, c’est facile de juger les autres, mais faut regarder un peu chez soi de temps en temps.

 

Parce que comme tout le monde, j’avais des idées bien tranchées sur ce que je ferais ou ne ferais pas dans la vie. Tu sais quand plus jeune tu dis « ça je ne le ferais jamais. Jamais. Never ». Et que quelques années après, tu te rends compte que tes limites, tu en as déjà franchi quelques unes. Et que finalement, le jamais s’est transformé en peut-être, ou alors rien qu’une fois. Enfin 2 fois mais pas plus.

Bien sur, je ne suis pas allée aussi loin que Tara dans la série (parce que oui, elle va même jusqu’à tuer quelqu’un. Ok c’était de la légitime défense mais quand même). Mais oui, à mon niveau, moi aussi par amour j’ai fait n’importe quoi. Je ne m’en suis pas forcément aperçu de suite, mais avec le recul, ça saute aux yeux. Je me dis que j’étais vraiment con. Et un peu aveugle aussi. Mais con surtout.

 

Et là, paf ! la minute de sagesse. Je le savais déjà, mais je trouve que ça a plus de poids quand ça te saute à la gueule. Finalement rien n’est tout blanc ou tout noir. Ça serait plus facile si tout était aussi tranché, mais non. Dans la majorité des cas, on nage dans le gris.

 

Publicités

7 Réponses to “Jusqu’où irais-tu par amour ?”

  1. Annabelle 21 septembre 2011 à 11:18 #

    J’aime bien ça, on nage dans le gris… Et tu as raison, rien n’est si simple que le blanc ou le noir; qu’est-ce que j’ai pu en faire des conneries pour des mecs!!!!

    • la fée tatouée 21 septembre 2011 à 13:35 #

      oh, des conneries pour un (des) mec(s), on en a toutes faites et je ne pense pas me tromper en disant qu’on en fera encore.
      Le plus important à mon avis est de ne pas répéter les mêmes erreurs, et de ne pas se perdre soi-même. pour le reste, ce n’est que de la gestion de conscience.

  2. Louisette58 21 septembre 2011 à 19:39 #

    il y a même des fois ou tu fais des choses que jamais tu ne te serais cru capable de faire et qu’après coup tu te dis « merde faut être cinglée tout de même » ou avoir sacrément le feu au c…. Genre monter dans un camion et se retrouver en Italie toute seule au milieu de nul par par ce que le bel hidalgo c’est révélé être un sacré con :S mais les 2 nuits passées avec lui **ssoupirrreee** ça en valait la peine 😉

    • la fée tatouée 21 septembre 2011 à 23:00 #

      oui mais ça c’est ce que j’appelle de la douce folie. tu fais un truc complètement dingue, mais tu le regrettes pas après si ?

      • louisette58 22 septembre 2011 à 17:34 #

        Pas vraiment . Pas du tout même . De toute manière c’est fait donc j’assume.

  3. Olive 20 novembre 2011 à 12:22 #

    La même. Le pire c’est que sur le coup tu ne t’en rends même pas compte. Mais après, avec le recul, c’est déjà plus dur à assumer. Après il y a certains trucs qu’on ne regrette pas et, ça, ce sont vraiment les meilleurs souvenirs !
    « Ne jamais dire jamais » dit-on. Mais c’est bien vrai 😉

    • la fée tatouée 20 novembre 2011 à 16:16 #

      heureusement qu’on ne regrette pas tout ce qu’on a pu faire ! et comme tu dis, certaines « folies » restent de merveilleux souvenirs !

oh oui, pintade avec moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :